Le hameau des murs de Sonja Delzongle ; Le parisien de Jean-François Pillard ; Au coeur de la folie – Luca d’Andrea

Le hameau des purs – Sonja Delzongle

Audrey Grimaud, journaliste, est envoyée sur les lieux d’un incendie criminel ayant fait sept victimes. Dans ce hameau ravagé par les flammes réside une communauté de Purs qui a choisi de vivre à l’écart du monde moderne. Audrey connaît bien l’endroit : ses grands-parents faisaient partie de cette congrégation mystérieuse. Peu à peu, des épisodes troubles de son enfance remontent à la surface. Des disparitions suspectes, d’étranges accidents qui ont émaillé ses séjours là-bas. Et une figure sinistre lui revient en mémoire : l’Empailleur, un meurtrier d’une cruauté inouïe dont l’identité n’a jamais été découverte. Au risque d’y laisser sa vie et sa raison, Audrey décide d’explorer les secrets enfouis dans les ruines fumantes du hameau.

Le parisien de Jean-François PILLARD



Narval a été de tous les théâtres d’opérations : Congo-Brazzaville, Bosnie, Irak¿ Jusqu’au jour où les séquelles physiques et psychologiques de la guerre du Golfe mettent fin à sa carrière de soldat. Reconverti en porte-flingue pour un clan corse basé à Paris, il ronge son frein. Et saute sur l’occasion quand on lui propose une mission à Marseille : intégrer la protection rapprochée du maire, menacé par un dealer de la Castellane. Mais c’est un traquenard : «le Parisien» n’a été embauché que pour porter le chapeau d’un règlement de comptes¿ Déterminé à se venger, Narval se lance dans une course-poursuite effrénée du Vieux-Port à Belsunce en passant par les Goudes et le stade Vélodrome, aidé par la belle Djamila et par Jean-No, ancien docker connaissant Marseille comme sa poche. Un polar mené tambour battant, électrique et nerveux comme un classique OM-PSG.



Au coeur de la folie – Luca d’Andrea

Italie, hiver 1974. À bord d’une Mercedes crème, Marlene fuit à travers le Sud-Tyrol. Elle laisse derrière elle son mari, Herr Wegener, après avoir dérobé son bien le plus précieux. Elle n’ira pas loin. La voiture prend un mauvais virage sur une route enneigée et s’encastre dans la forêt. Simon Keller, un Bau’r, un homme des montagnes qui vit seul avec ses démons, recueille Marlene et la soigne dans un chalet à l’écart du monde. Herr Wegener n’est pas homme à pardonner. Dans sa rage, il a lancé un assassin implacable à la poursuite de sa femme. Un homme de confiance, qui ne recule devant rien tant que son contrat n’est pas exécuté. Mais la plus mortelle des menaces n’est pas toujours celle qu’on voit venir.

Le Temps d’un livre

Trop de morts au pays des merveilles – Morgan Audic

En juin, j’ai rencontré Morgan Audic, au salon de Vannes et je lui ai pris sont 2nd thriller. Jeudi a.midi, je suis passée à la FNAC et son premier m’a aperçu et hop m’a sauté dans les bras. Je n’ai pas hésité, je l’ai gardé. Reposer un livre moi ? jamais de la vie. Ben ouais quoi, nous n’avons qu’une vie !!!

Résumé :

Depuis trois ans Alice, la femme de Christian Andersen, a disparu. Et depuis trois ans, les gens l’entourent se posent la même question : Andersen a-t-il tué sa femme ? Andersen rendu amnésique par un grave accident quelques jours après qu’Alice a disparu. Andersen, le mari inconsolable qui emploie un détective pour retrouver sa femme, si belle, si blonde, si étrangement semblable aux victimes du désormais célèbre Marionnettiste, le tueur aux rituels macabres qui assassine, justement, une nouvelle fois. De quoi remettre en selle l’ex-lieutenant Diane Kellerman, révoquée pour violence et prête à péter de nouveau les plombs.

Dans un premier roman où les indices prennent la forme de charades, Morgan Audic tisse un jeu de faux-semblants, de trompe-l’oeil et de chasse-trappes aussi fascinant qu’un conte pour enfants diaboliques.

Le temps d’un livre