Qui m’aime me le dise – Sophia Peignot

Résumé du roman 4e couverture (fnac)

Pas besoin d’aller au bout du monde pour trouver l’amour. Enfin… pas toujours.
 
Partir en voyage du jour au lendemain à l’autre bout du monde  ? Ça ne ressemble pas du tout à Céleste, casanière et raisonnable au possible. Pourtant, elle vient de le faire  ! Et tout ça pour se lancer dans un prétendu jeu de piste censé la mener jusqu’à son grand-père biologique. Avec comme compagnons de voyage Herbert, un ami de sa grand-mère appartenant à la catégorie des papys râleurs insupportables, et Gaspard, un infirmier du Jardin des Magnolias, beaucoup, beaucoup plus charmant, le voyage promet d’être explosif. Céleste ne sait pas si elle trouvera ce qu’elle est venue chercher, mais une chose est sûre  : sa vie va changer  !

Mon avis :

Céleste, jeune femme trop raisonnable tient une pâtisserie qui marche très bien et qui ne lui laisse pas un moment de liberté. Dès qu’elle rentre le soir, elle souffle un peu mais pas le temps de faire quoique ce soit comme sortir avec les amis, aller au cinéma, au restaurant.

Ce n’est qu’au moment de l’enterrement de sa grand-mère qu’elle fait connaissance avec Herbert, très bon ami de la grand-mère, elle lui a laissé une lettre dans laquelle elle a organisé un jeu de piste pour retrouver son grand-père paternel sous forme de jeu de piste.

Alors vous me suivez, prenez place auprès du hublot direction les Etats-Unis. Accompagnée de Herbert et de Gaspard, infirmier à la maison de retraite Le Jardin des Magnolias. Tous les deux seront la destresser lorsqu’elle aura peur de monter dans l’avion.

J’ai trouvé ce feel good très agréable à lire, en passant du rire aux larmes, j’ai passé un super moment et je vous invite à le lire. Belle lecture à vous. Bon voyage en compagnie de notre Céleste unique, notre Herbert grognon et notre Gaspard adorable.