Lara – Marie-Bernadette Dupuy

Coucou, ma chronique sur le premier roman que je lis de cette auteure mondialement connue et qui écrit divers romans, d’amour, avec enquêtes policières.

Je l’ai choisi car cela se passait en Bretagne – Morbihan, Erdeven, Ploëmel, Auray, toute la côte du Morbihan entre Vannes et Quiberon et l’île de Molène (Finistère). J’ai beaucoup aimé ce roman et j’en lirais d’autres mais tout de suite ! sinon je vais me lasser et ce ne sera pas terrible. Lire toujours la même chose, le même auteur et les relire 50 fois je n’en vois aucun intérêt.

Lara, jeune femme de 18 ans est amoureuse, vit avec sa maman Armeline et sa petite soeur Fantou 11 ans sur la côte d’Erdeven, cela se passe après la guerre 39/45, en 1946/1947 exactement. La vie des habitants se connaissent un peu ou beaucoup, se rendent des services.

Mais, un jour, on retrouve le corps d’une jeune femme habillée d’une chemise blanche, égorgée sous un menhir. Qui a pu commettre ce crime odieux et pourquoi ? Marie-Bernadette a plusieurs personnes qui vont enquêter, et au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, d’autres meurtres vont avoir lieu.

Mon avis :

Lara : La ronde des soupçons tome 1 et le premier d’une saga qui prévoit déjà 3 tomes, le 2nd paraît le 6 mai et le 3e tome en septembre. Pour les amoureux(ses) de ce genre de littérature, notez-les. Moi, je vais le faire sur le calendrier au milieu des autres sorties littéraires prévues et qui me font de l’oeil. Je vous souhaite une excellente journée, confinement oblige, sortez si vous le pouvez dans votre jardin, lisez, profitez du soleil tant qu’il est présent et nous réchauffe un peu le coeur.

#RESTEZ CHEZ VOUS# c’est la meilleure solution

Portrait d’une auteure : Valérie Palud

Valérie Palud, auteure d’une trilogie que vous pourrez trouver sur Amazon, en format Kindle abonnement ou format broché,

Déjantée : tome 1 = 1.99 € (kindle) et 7.99 € (broché)

Belle-Maman et moi : tome 2 = 1.99 € (kindle) et 9.99 € (broché)

Oups : tome 3 = 1.99 € (kindle) et 9.99 € (broché)

La trilogie réunie dans un seul volume : 15 € uniquement en format broché à la FNAC, Cultura, Bookelis, Amazon et dans toutes les librairies mais sur commande.

Déjantée :

Les aventures de Lulu, femme de 50 ans, complètement barge s’en prend au mec de sa copine.

Résumé : Un SDF mort en hiver fait partie des choses dont on ne parle plus qu’en termes de statistiques. Mais celui que le personnel a ramassé à la petite cuillère sur les rails du train de la gare de l’est de Tikaville, c’est moi qui l’ai tué…….

Belle-maman et moi………

Et oui ! me revoilà, c’est moi, Lulu qui suis de retour pour une 2e auto-killographie.

Quand je m’ennuie, ce n’est pas bon mais quand belle-maman m’ennuie, c’est encore moins bon.

Oups :

Hello, c’est moi ! LULU… Ben oui, quoi ! Vous en voulez encore !! Alors, je reviens pour vous raconter la suite de mes aventures…Vous me connaissez maintenant ! Lucette Bobards, complètement déjantée, 50 ans et quelques mois, tueuse, fringuée rock, cheveux courts décolorés depuis peu, adepte des tubes des années 80, le son à fond à la maison et dans ma caisse, grande, quarante-et-un fillette, et, mariée à un homme super, Tobias, qui est agent immobilier en Savoie.J’ai des soucis pour le moment. De gros soucis d’ailleurs !Je suis internée dans un hôpital psychiatrique !AU SECOURS !!! SORTEZ-MOI DE LA !

Mes avis :

Je les ai tous lus et j’ai vraiment beaucoup aimé la plume de Valérie, ça montre le caractère bien trempé de l’auteure.

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire la trilogie de Lulu (Lucette Bobards), ses aventures….

Pour la 2e, vous avez certainement autour de vous ou même dans votre famille proche, le personnage de Belle Maman, le style de la vieille dans « Tatie Danielle ». Il y en a de plus en plus, faîtes attention.

Dans Oups, la pauvre Lulu va se retrouver confronter à être enfermée dans un hôpital psychiatrique et va demander de l’aide auprès de son mari Tobias, beau gosse agent immobilier en Savoie.

Je vous dis une chose en deux mots : LISEZ LES !!!!!!!!!!!!!!!

C’est le moment de les acheter et de les lire.

Bonnes lectures,

La fille dans les bois -MacDonald Patricia

Blair et Céleste ont vécu chez leur oncle Ellis, frère de leur mère décédée et qui a eu la responsabilité de leur éducation et est devenu leur tuteur. Blair avait pour meilleure amie Molly Sinclair qui a été retrouvée assassinée dans le bois près de chez elle alors qu’elle rentrait tranquillement chez elle, après avoir passé un moment chez Blair.

Ellis contacte Blair pour venir au chevet de sa soeur Céleste sur le point de mourir d’un cancer. Après avoir passé 15 ans sans revenir dans sa ville de son enfance, sa soeur lui confie un terrible secret. L’homme qui croupit en prison n’est pas le tueur. Qui est-il ?

Pour le savoir, avec une enquête très bien menée. J’aime beaucoup la plume de cette auteure, à chaque fois que j’ouvre un nouveau polar d’elle, je prends beaucoup de plaisir. Je vous le conseille vivement. A très vite pour lire vos avis en commentaires.

Je vous souhaite de très belles lectures, évadez-vous, lisez, prenez soin de vous et de vos proches.

RESTEZ CHEZ VOUS

Je dévoile mes bibliothèques

coucou, j’ai pris la photo de mes bibliothèques dans ma salle, les autres sont rangées mais pas envie de prendre les photos. Les principales sont ici :

Comme j’aime faire des montages de mes articles et de mes chroniques, c’est plus sympa et vivant que le texte sans rien qui donne à peine envie de lire les avis (c’est mon point de vue). Qui jouera le jeu ? alors, j’attends vos photos. Allez déridez-vous un peu…. Il fait un soleil magnifique, c’est le moment de sortir, non pas du tout, si vous avez une terrasse, un balcon, un jardin : profitez pour lire ! moi c’est ce que je fais. Le temps passe doucement mais sûrement.

La fille dans les bois – Patricia MacDonald

Coucou, ma lecture du moment c’est celle-ci :

Résumé :
Cela fait quinze ans que Blair n’est pas retournée dans la ville de son enfance. Depuis que sa meilleure amie, Molly, a été assassinée….
Mais l’état de Céleste, sa soeur, atteinte d’un cancer ne lui laisse pas le choix.
« J’ai fait quelque chose de mal » : sur son lit de mort, celle-ci révèle que l’homme qui croupit en prison pour le meurtre de Molly est innocent.
Pour preuve, elle était avec lui le soir du crime.
Mais comment avouer à leur père, un raciste haineux, qu’elle avait une relation avec un afro-américain ?
Blair lui promet de le faire libérer et, pour cela, de trouver les preuves dont la police a besoin.
Elle se lance alors dans une enquête douloureuse pour comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là, lorsque le corps de la petite Molly a été retrouvé dans les bois, non loin de la maison….
Blair est-elle prête à affronter l’atroce vérité ?
Le passé est-il révolu ?

J’ai lu tous ses polars à cette auteure et j’aime beaucoup. Entre romans et thrillers, pause « polar » avec enquête sur un meurtre commis il y a quinze ans.

Je reviendrais vous donner mon avis, car là, je ne l’ai pas terminé…….Je pense demain et en suivant la chronique.

Avez-vous lui un ou plusieurs de ses polars, dîtes le moi en commentaire

Se le dire enfin…….Agnès Ledig

De retour de vacances , sur le parvis d’une gare, Edouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande, le refuge.

Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, le chat philosophe.

Voici mon avis et mon résumé du roman :

C’est lundi….que lisez-vous ?

En cette période pandémique où il faut faire extrêmement attention, sortir si c’est vraiment indispensable, il faut rester confiner le plus possible à la maison. Je vous donne une idée qui vous a certainement traversé l’esprit sinon la voilà : LISEZ des romans, des polars, venez rendre visite aux blogs sur lesquels vous vous êtes inscrit(s).

Aujourd’hui, petite question de la semaine ! merci d’y répondre en commentaire. Moi c’est la fin du dernier roman d’Agnès Ledig « Sur le dire enfin ». Chronique dès que je l’ai terminé, patientez un peu.

Pendant les 14 jours je vais profiter pour lire, descendre ma PAL ouais ouais pour pouvoir la remplir à nouveau. Je suis frustrée : tous les commerces sont fermés sauf ceux qui vendent de l’alimentaire.

Belles lectures et si vous passez par là, bisous de loin.

Une pierre……..deux coups de Nathalie Brunal

Tome 5 de la super saga d’Anna et Roger. Un jeune couple vit dans un nid douillet dans un immeuble parisien. Anna travaille dans une boutique de vêtements, Roger est horloger. Mais voilà, Anna est une petite femme à qui il lui arrive des aventures et mésaventures. Avec l’humour et la super plume de Nathalie, si vous lisez Le premier tome « La tragique fête des fraises », vous continuerez à suivre notre couple adorable, enfin moi c’est ce que j’ai fait. Alors suivez-moi : ici vous aurez un petit aperçu des couvertures des 5 tomes.

LES CHRONIQUES DES ROMANS SONT SUR LE BLOG…………

Résumé du tome 5 :

Souvenez-vous d’Anna et Roger, ce couple attachant et déjanté. Nous suivons leurs péripéties depuis  » Une Tragique fête des fraises  » et nous les avions quittés à leur retour de Thaïlande alors que Murielle, la mère de Roger s’immisçait une fois de plus dans leur vie.Nous les retrouvons fidèles à eux-mêmes dans D’une Pierre… Deux coups ! Partager l’existence d’une poissarde n’est pas de tout repos et cela réserve toujours de sacrées surprises. Lorsque Caroline et Murielle offrent un séjour aux jeunes mariés et que celui-ci vire au drame, Anna et Roger s’apprêtent à vivre le pire. La jeune femme ne pourra pas s’empêcher de fouiner, au grand dam de Roger qui, afin de protéger leur enfant, n’aura que la possibilité de la seconder. Entre rires et larmes, suivez-les dans leur nouvelle aventure au dénouement inattendu.

Mon avis

Je vous souhaite une très bonne lecture,

Mamma Maria – Séréna Giuliano

Comment dire, j’ai dévoré « Ciao Bella », le premier roman de Séréna Giuliano et quand j’aime le 1er j’achète le prochain et suis l’auteure quand je peux.

L’Italie que j’ai découvert avec toi, Maman partie trop tôt…… je t’aurais fait connaître des auteurs, nous aurions partagé les romans, arpenter les allées des salons du livre et aussi celles des librairies peu nombreuses à Vannes.

Cette année, le salon du livre a lieu autour de ton anniversaire, le cadeau que je t’aurais offert comme d’habitude, un ou 2 livres dédicacés peut-être, un gros bouquet de fleurs (roses jaune/oranger).

Cet a.midi, je suis allée m’offrir des romans, comme disent mes collègues « tu es tombée dans la marmite des livres », tant attendus, sous fond musical de James Blunt et Ed Sheeran.

Voici le résumé :

« Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !

  • Oui, merci, Maria. »

Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que suis de retour en Italie. j’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.

Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris…. et l’autre abruti.

Il fait quand même meilleur ici.

Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette.

Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible.

Enfin, paisible jusqu’au jour où…..

Mamma Maria, un ristretto d’Italie

J’ai une grande hâte de me plonger dans ce roman, partie en Italie et déguster un bon ristretto à la terrasse d’un café, regarder les enfants jouer, écouter les petits potins….

C’est lundi, que lisez-vous ?

Eh oui, c’est la question qui revient toutes les semaines, mais certains ne répondent pas, je pense que leurs lectures sont secrètes. Moi, je la dévoile, je continue « Se le dire enfin » d’Agnès Ledig. Après ce roman, je lirais un SP mais je n’ai pas le droit de vous révêler le titre et le nom de l’auteur. La personne se reconnaîtra. Il va falloir que je mette le turbo. A plus tard, bonnes lectures.