Portrait d’auteur : Florence Tholozan

Bonjour tout le monde, voici notre troisième auteure : Florence Tholozan.

Florence a accepté de me répondre à quelques petites questions. Voici ses réponses :

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour Manoue, je suis ravie de participer à la rubrique Portrait d’auteur. Merci beaucoup de m’avoir invitée. Je vis près de Montpellier, j’ai trois enfants et je suis enseignante. Mon premier roman, La Chinoise au tableau, est sorti en septembre 2019 aux Editions M+. Auparavant, alors qu’il était qu’un manuscrit, je l’ai envoyé aux Editions Charleston lors d’un appel de textes pour concourir au Prix du livre romantique 2019. La Chinoise au tableau a obtenu la troisième place. Seul le lauréat se voyant proposer un contrat d’édition, j’ai poursuivi ma recherche. Quelques mois plus tard, Marc Duteil me contactait. Je venais de rencontrer mon éditeur.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence….)

J’ai toujours été passionnée par la lecture et l’écriture. Adolescente, j’écrivais des poèmes, des chansons pour mes copains musiciens, des articles de journal et même des scénarios de films amateurs. Etant de nature assez timide et émotive, j’étais bien plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. Je préférais maîtriser ce moyen d’expression, surtout pour dire les choses les plus importantes. L’écrit permet de maîtriser ses émotions, de peser chaque mot, de pouvoir relire, modifier, laisser reposer pour y revenir et saisir sa pensée au plus près. Ecrire est aussi une évasion qui ouvre un monde imaginaire infini, une fenêtre dans la réalité. Ecrire me donne la possibilité d’être libre.

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

La tutrice de mon mémoire de fin d’études, qui portait sur l’enseignement de la poésie, m’a conseillé d’écrire un roman un jour. Je n’ai jamais ensuite eu l’occasion d’y penser : je me suis lancée dans ma carrière, j’ai eu mes enfants et la vie a suivi son cours. Après la lecture d’un livre dont j’avais apprécié la composition, je me suis lancée. Un long dimanche de pluie, j’ai eu envie d’écrire la rencontre des personnages. La Chinoise du tableau venait de voir le jour.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui lesquelles ?

J’ai fait la connaissance de nombreux auteurs dans des salons du livre et des groupes littéraires. Il serait impossible de tous les citer. J’ai noué avec certains de belles relations d’amitié et d’entraide, notre passion commune nous rapprochant. J’ai dédicacé mon livre à l’espace culturel Leclerc St Aunès (34) et des séances de dédicaces sont prévues dans les librairies Sauramps Comédie et Siloe de Montpellier.

5/ Comment vous est venue l’idée de publier votre oeuvre ?

Les retours de mes premiers lecteurs m’ont encouragée à tenter ma chance. Même si écrire est une activité solitaire, le lecteur n’est jamais loin dans l’esprit de celui qui écrit. On écrit aussi pour transmettre, partager, enseigner, faire naître des émotions, raconter des histoires qui provoquent une certaine évasion.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? En auto-édition ou avec une maison d’édition ?

J’ai envoyé mon manuscrit à des maisons d’édition car j’avais besoin d’une reconnaissance professionnelle. Si je n’avais pas obtenu de réponse positive, je me serais tournée vers l’auto-édition.

7/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

Il y a plusieurs étapes. D’abord le coup de fil de Marc Duteil qui m’annonçait que mon manuscrit avait été retenu. Après qu’il ait raccroché, j’ai laissé exploser ma joie en dansant et riant comme une folle, dans le jardin ! Ensuite je n’ai pu retenir des larmes de bonheur à la réception du livre terminé. Le tenir entre mes mains a été un grand moment ! Puis j’ai ressenti une énorme euphorie doublée d’une immense fierté quand je l’ai découvert dans la plus grande librairie de Montpellier, le jour de sa sortie, aux côtés d’Amélie Nothomb et Guillaume Musso. Je vis un rêve éveillé !

8/ Etes-vous satisfaite de votre publication ?

Je suis très satisfaite du travail réalisé par mon éditeur. Je le remercie infiniment d’avoir cru en moi. La maison d’édition étant à taille humaine, nous travaillons main dans la main et prenons toutes les décisions ensemble. Cette partie de mon travail est passionnante. Des corrections à la conception de la couverture, en passant par la mise en page, tout est nouveau pour moi. Il s’agit d’un réel travail d’équipe.

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Oui, depuis le début, j’ai partagé les différentes étapes avec mes proches et sur les réseaux sociaux, ainsi que sur mon blog. Tout le monde étant derrière moi, cela fait chaud au coeur. Quel bonheur de partager cette belle aventure !

Voici les liens de mes différents réseaux sociaux et blog :

https://www.facebook.com/florencetholozan.auteur

http://florencetholozan.over-blog.com

M+Editions : https://mpluseditions.fr

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

La Chinoise au tableau est mon premier roman. Il n’y en a pas d’autres dans les tiroirs, à part quelques projets plus ou moins aboutis d’albums de littérature jeunesse que je ressortirais peut-être un jour, qui sait ? je commence à penser à l’écriture d’un second roman, tout en accompagnant ma Chinoise dans ses premiers pas vers ses lecteurs.

11/ Avez-vous participé à des concours littéraires , des séances de dédicaces, des salons du livre ?

J’ai participé au concours des Editions Charleston. J’ai dédicacé mon roman au Salon Paroles d’auteur(e)s de St Clément. J’ai participé au Salon du Livre de Vailhauquès (34) ainsi que les Beaux livres du Domaine de St Clément et au Salon du printemps de St Gély du Fesc (34). En librairie, j’ai dédicacé à l’Espace culturel Leclerc St Aunès (34) et à l’Espace culturel d’Intermarché St Gély du Fesc (34). Des séances de dédicaces prévues en librairies (Sauramps Comédie Montpellier et Siloe (Montpellier) ont été reportées en raison du confinement, ainsi qu’un salon à Palavas-les-flots (34).

12/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

C’est un grand bonheur de rencontrer les lecteurs et de faire la connaissance d’autres auteurs. Il règne une très bonne ambiance. J’ai eu la chance de dédicacer mon livre à la Maison des Proximités de Castelnau le Lez (34) qui jouxte l’école dans laquelle j’enseigne. j’ai pu dédicacer La Chinoise au tableau à mes anciens élèves et leurs parents. Je n’avais pas revu certains d’entre eux depuis près de dix ans. C’était très émouvant pour eux comme pour moi. Pendant le confinement un Salon du livre éphémère a été créé sur Facebook, il s’agit d’un groupe comprenant des auteurs et des lecteurs. L’occasion de riches échanges et de belles découvertes.

Florence, je te remercie d’avoir consacré de ton temps libre pour répondre à mon questionnaire qui nous permet de mieux te connaître.

9 commentaires sur “Portrait d’auteur : Florence Tholozan

  1. Merci beaucoup Manoue de m’avoir invitée sur le blog Le temps d’un livre pour cette interview qui permettra aux lecteurs de mieux me connaître. C’était un plaisir d’y participer.

    Aimé par 1 personne

      1. Merci beaucoup Manoue. Cela me va droit au cœur. 🙏
        Oui, j’ai commencé l’écriture d’un second roman. 😉
        Je te souhaite un bon dimanche également,
        Florence

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s