Portrait d’auteure : Thalie Perrot

Bonjour, nous sommes dimanche aujourd’hui et c’est au tour de Thalie Perrot de répondre à mon petit ITW.

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je suis Thalie Perrot, Thalie étant le surnom affectueux que me donnent mes proches. J’ai 47 ans et je suis l’heureuse auteure d’un roman sorti le 24 février dernier. Passionnée de romances historiques et en particulier de celles qui se déroulent au XIXè siècle, j’ai décidé de me faire rêver en écrivant une histoire telle que j’en rêvais. Je suis également une méditative, une complentative que le monde de la spiritualité captive. J’aime les univers un peu celtiques et les héros qui ont des valeurs humaines et de coeur. Et j’aime aussi que les histoires se finissent bien.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ?

Mon envie d’écrire a commencé par la lecture. j’ai eu la chance d’avoir une maman qui, malgré le peu de moyens financiers, nous a toujours appris à aimer les livres. J’adorais recevoir des livres d’elle. Vers l’âge de 12/13 ans je profitais en cachette des lectures Harlequin de maman. Puis à 15 ans, j’ai commencé l’écriture de mon roman actuel. J’avais écrit 5 chapitres et j’avais laissé tomber. J’ai toujours adoré écrire. Une amie m’a challengé pour écrire la suite je devais avoir une trentaine d’années et puis finalement il a attendu encore quelques années avant de paraître.

3/ Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

C’était l’envie de devenir une romancière quand j’avais 15 ans, cela me faisait rêver. Aujourd’hui, mon envie d’écrire vient de mon envie de partager et puis aussi cette capacité de voir combien notre esprit nous permet de rêver et de nous amener à décrire des sentiments si intenses sous forme de mots.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou librairies ?

J’ai une amie qui écrit qui s’appelle Lola T Auteur, qui m’a guidée vers la bonne maison d’édition. Lola est extrêmement talentueuse et elle a eu la grande gentillesse de me pousser à envoyer qui sans elle serait resté encore un peu dans les tiroirs.

5/ Comment vous est venue l’idée de publier votre oeuvre ?

J’avais auto-édité ce roman en 2013, ça m’avait servi de but pour ne pas sombrer à l’heure où j’avais été très malade et que je n’avais plus grand-chose dans ma vie. Et puis, en 2019, comme je l’ai dit plus haut finalement c’est mon amie Lola T qui m’a dit « oses ! Tu ne risques rien d’envoyer ton roman. » Elle avait bien raison. Merci Laurence.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? Auto-édition ou maison d’édition ?

A l’époque où j’ai écrit le livre, je n’avais pas d’ordinateur, pas d’internet, juste une machine à écrire. Et je me souviens que je rêvais d’être publiée par les deux seules maisons d’édition que j’adorais à l’époque et qui étaient Harlequin avec leurs Historiques ou J’ai lu avec leurs Aventures et Passion. Harlequin, à l’époque publiait que des auteurs américains ou anglophones et J’ai lu m’a renvoyé mon manuscrit avec un non catégorique. J’ai donc cessé de rêver pendant un long moment. Puis, j’ai auto-édité mon roman mais pas pour le diffuser, juste pour moi et pour quelques amies proches.

7/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre roman a été publié ?

Si je n’avais qu’un seul mot pour résumer je dirais EUPHORIE. J’étais si heureuse et si fière d’avoir atteint ce privilège de voir mon roman et d’imaginer qu’il serait lu par d’autres. Et j’avais terriblement hâte de savoir ce que les autres en avaient pensé.

8/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Oui je suis satisfaite de ma publication. J’ai un attachement particulier à ce premier roman et j’aime le relire. Je suis toujours aussi émue et heureuse de le redécouvrir comme lectrice quand je le lis. Donc oui je suis heureuse de ma publication et même j’ose le dire assez fière.

9/ Au moment de la parution du livre, en avez-vous parlé ?

Rires ! Je crois que si j’avais pu avoir un mégaphone je l’aurais crié au monde entier ! Oui j’en ai parlé à tous, je voulais tellement que ce soit un succès. Et curieusement ça n’a pas suscité la joie des autres que j’imaginais. Finalement, avec le recul, je peux dire que l’auteur se sent seul face à son excitation extrême. J’avais un groupe d’amis très proches qui eux m’ont vraiment soutenue et qui ont été au taquet, pré-commandant mon roman. Je les remercie et je leur dis : Je vous aime fort !

10/ Au moment de la parution du livre, en avez-vous parlé ?

Non, c’est le premier et le seul roman édité. Mais l’adrénaline ressentie en publiant le premier et le retour des lectrices enthousiaste m’a vraiment donné envie de laisser vivre un des personnages secondaires, de mon roman. Et j’ai commencé à l’écrire, je suis remplie d’espoir sur ce qu’il va devenir. J’ai déjà en tête le 3e opus également.

11/ Avez-vous écrit plusieurs romans ? avez-vous des projets en cours ?

Non pas encore, je devais me rendre à Brest pour mon premier salon mais tout a été annulé. J’espère avoir la chance un jour de rencontrer en face à face des lectrices et avoir la joie de converser avec elles.

12/ Avez-vous participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces ou des salons ?

Non plus mais si quelqu’un a envie de m’inviter qu’il n’hésite pas à se manifester.

Mon prince charmant ne viendra pas………(tant pis je ferais sans !) d’Alex Kin

Coucou,

Ma chronique pour le roman d’Alex Kin, auteure auto-éditée de 2 romans feel good : Mon prince charmant ne viendra pas…. (tant pis je ferais sans) sorti en 2019 et le tout nouveau « Notre échappée belle » le 30 avril 2020.

J’ai dégusté ce roman comme j’aurais mangé un petit paquet de bonbons acidulés qui fondent dans la bouche, un vrai régal. J’ai vraiment adoré me plonger dans l’histoire de Clotilde, bientôt trente ans qui même entourée des ses trois meilleures amies, de ses parents ne trouve pas le prince charmant.

Tous les personnages de ce roman sont attachants, voisins, amis, famille, collègue. Clotilde a changé d’entreprise, vous saurez la raison en lisant le livre, je ne vous dévoilerais pas la raison.

Sa vie changera-t-elle ? trouvera t elle enfin le prince charmant ?

je vous laisse découvrir cette jolie histoire qui je pense fait rêver beaucoup de jeunes filles.

Vous pouvez trouver le roman soit en format numérique soit en broché : je l’ai en format numérique et reçu en format broché.