Portrait d’auteure : Nelly Topscher

Bonjour, je continue dans mes portraits d’auteurs, j’aime beaucoup cette catégorie, permettre de mettre en avant les auteurs, les connaître, un peu, même un petit bout de leur vie personnelle et professionnelle.

C’est au tour de Nelly Topscher qui a répondu OUI pour mon grand plaisir. Cette femme que je ne connaissais que de nom, a bien voulu proposer deux de ses livres à un concours que j’avais organisé sur mon groupe en octobre dernier. J’ai trouvé cela très sympa et surtout généreux.
J’ai acheté son dernier livre qui est un thriller de 138 pages : oh zut ! je suis déjà à fond dedans. Eh Nelly, tu fais plus gros la prochaine fois.

PEUX-TU TE PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Agée de 46 ans, je suis juriste de métier et j’ai récemment lancé une activité de conseiller-agent littéraire. Je suis également auteure de romances plutôt noires, et de thrillers.

1/QUAND AS-TU COMMENCE A ECRIRE ? (Enfance, adolescence…)

J’ai comme beaucoup commencé par tenir un journal intime, mais ça m’a vite ennuyé donc je n’ai ensuite plus rien écrit jusqu’à mes stages d’étudiante en droit. Là, soutenue par mon tuteur, lors de mon stage en commissariat, est née la trame de ma première romance, intitulée Retour vers l’amour. Puis un stage en cabinet d’avocat est né Renaissance, mon second roman.

2/ QU’EST-CE-QUI T’A DONNE ENVIE D’ECRIRE ?

L’envie de traduire en mots ce que je voyais ou entendais en stage au départ. Puis simplement l’envie de donner vie à des histoires sorties de mon imagination très féconde.

3/ AVANT LA PUBLICATION DE TON LIVRE, CONNAISSAIS -TU D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS ?

Personnellement non, à travers les médias et mes lectures, oui évidemment. Je suis une inconditionnelle de Maxime Chattam par exemple.
Le fait de dparticiper à des concours de nouvelles en 2017 m’a permis de me faire des ami(e)s parmi des auteur(e)s peu connus, mais qui ont un sacré talent.

4/ COMMENT T’ES-TU VENU L’ENVIE DE PUBLIER ?

Ce sont mes bêta, rencontrés sur un groupe regroupant de participants à un concours de nouvelles, qui m’ont gentiment poussé à dépoussiérer mes deux 1ers romans, et à les finir. J’ai ensuite envoyé en maison d’édition et trouvé un nid pour mes romans.

5/ PENDANT QUE TU ECRIVAIS, AS-TU EU L’IDEE DE PUBLIER EN AUTO-EDITION, SOUS UNE MAISON D’EDITION ?

C’est très récemment, pour mon second thriller sorti le 13 janvier dernier que j’ai opté pour l’auto-édition. Cela faisait un moment que j’y songeais et j’ai franchi le pas. C’est vraiment autre chose et aimant tout contrôler, je crois que c’est vraiment le concept qu’il me faut. Je suis donc hybride, car mes autres titres restent dans ma maison d’édition de base. Mais je pense que tous mes autres titres seront désormais publiés en auto-édition.

6/TE RAPPELLES-TU TON SENTIMENT LORSQUE TON PREMIER LIVRE A ETE PUBLIE ?

C’est le même qui revient à chaque fois et Ultricem Angelus est mon 8e roman (auquel on peut ajouter 3 recueils de nouvelles en collectif). A chaque fois, je suis prise d’un mélange alliant fierté et peur. L’idée que des inconnus vont avoir une part de moi dans les mains ou sur leur liseuse est grisante et flippante.

7/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE TON LIVRE, EN AS-TU PARLE PUBLIQUEMENT ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes facebook, famille, amis).

Bien sûr. J’essaie d’être présente sur les différents réseaux non pas que pour faire ma promo, mais, car j’aime les échanges qu’on peut y avoir. Etre petit auteur nécessite de se battre aussi pour être visible. Donc il faut intégrer des groupes et essayer de se faire une petite place.

Même si j’écris par pur plaisir, il est évident que j’ai l’espoir d’être lue un peu.

8/ AS-TU PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU EST-IL EN COURS D’ECRITURE, FUTUR PROCHE OU LOINTAIN ?

Comme je disais, je viens de publier mon 8e roman. j’en ai 3 de fini qui attendent d’être relus et corrigés et je travaille actuellement sur un thriller plus psychologique déjà bien avancé dans son 1er jet. Déjà couve dans ma tête l’idée d’un autre thriller !

9/ AS-TU PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

En 2019, j’ai effectivement fait plusieurs salons et séances de dédicaces. Le bonheur total. J’adore rencontrer d’autres auteur(e)s, devenu(e)s ami(e)s pour certain(e)s, et bien sur discuter avec des lecteurs ou lectrices. Malheureusement 2020 a été une année blanche et 2021 semble être mal partie. Le retour aux salons n’en sera que meilleur quand on pourra à nouveau se réunir dans de bonnes conditions.

10/ AS-TU ETE INVITE(E) POUR DES SEANCES DE DEDICACES ?

Oui une fois dans une librairie locale et ce fût un fiasco total. Disons que l’auteur avec qui je partageais ce moment était très envahissant et s’accaparait même les gens qui étaient intéressés par mes romans. J’ai fini totalement déprimée ce soir-là.

Du coup, comme pour tout, j’aime plutôt choisir mes engagements. Cela n’évite peut-être pas les déconvenues mais au moins je suis aux commandes de mes choix.

Je vous remercie, toutes et tous d’avoir consacré un peu de temps pour répondre à ce questionnaire.
Egalement, si vous recherchez une maison d’édition très chouette, vous pouvez contacter Carol Ine sur messenger ou ME La Plume de l’Edition (logo sur mon blog), un clic et hop vous y êtes.

Tant qu’à faire de la publicité, je suis pour.

2 réflexions sur “Portrait d’auteure : Nelly Topscher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s