Portrait d’auteure : Deolinda Da Silva

Bonjour, voici le portrait de Deolinda Da Silva que vous allez découvrir comme je l’ai fait lorsque j’ai reçu le questionnaire.

Partons au Portugal, retrouver Deolinda……

PEUX-TU TE PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Bonjour, je m’appelle Deolinda Da Silva, j’ai 56 ans. Je vis au Portugal depuis 16 ans, après avoir vécu en France 37 ans. Je suis mariée et maman de 2 filles et grand-mère de 2 petites-filles. Actuellement, j’ai 2 métiers, secrétaire commerciale le jour et auteure la nuit.

1/ QUAND AS-TU COMMENCE A ECRIRE ?

J’ai commencé à écrire à l’âge de 12 ans environ. Il y a peu de temps, j’ai retrouvé plusieurs cahiers d’école avec des petites histoires que j’avais écrites alors que je n’étais qu’une jeune adolescente, ainsi que de nombreux écrits et phrases que je notais par ci par là, au fur et à mesure que je grandissais. Phrases et chapitres que j’ai d’ailleurs inclus dans mon premier roman « A toit ouvert » pendant l’écriture. A l’époque, je ne savais pas pourquoi je les écrivais mais rien n’est un hasard.

2/ QU’EST-CE QUI T’AS DONNE ENVIE D’ECRIRE ?

Rien de spécifique ne m’a donné envie d’écrire. J’ai écrit comme ça s’en savoir pourquoi. C’était comme une survie, une chose essentielle dans mon quotidien. Peut-être enfant, était-ce une manière de m’évader de mon quotidien, de rêver, de vivre dans mon monde imaginaire. Je ne sais pas vraiment ! J’avais tout simplement le besoin d’écrire.

3/AVANT LA PUBLICATION DE TON LIVRE, CONNAISSAIS-TU D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS ?

Non, je ne connaissais personne dans le monde de la littérature.

4/ COMMENT T’ES VENU L’IDEE DE PUBLIER ?

Un rêve inimaginable que j’avais depuis l’adolescence. J’étais timide, trop timide et je n’ai jamais osé faire le pas. Et puis, je me suis mariée. Je suis devenue maman et j’ai laissé de côté ce rêve dans un petit coin de ma tête. Les années sont passées mais, chaque fois, l’écriture me rattrapait, comme pour me rappeler que je n’avais pas encore réalisé mon rêve, celui qui me tenait tant à coeur. Jusqu’au jour où, en 2018, je me suis mise véritablement à l’écriture.

5/ PENDANT QUE TU ECRIVAIS, AS-TU EU L’IDEE DE PUBLIER EN AUTOEDITION, SOUS UNE MAISON D’EDITION ?

Mon rêve était de pouvoir publier dans une grande maison d’édition, comme beaucoup d’auteurs, je pense.

6/TE RAPPELLES-TU TON SENTIMENT LORSQUE TON PREMIER LIVRE A ETE PUBLIE ?

Je n’en croyais pas mes yeux. Je voulais rire et pleurer en même temps et je me sentais si fière, d’avoir pu mener ce projet ce roman jusqu’à la fin.

7/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE TON LIVRE, EN AS-TU PARLE PUBLIQUEMENT ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, familles, amis)

Quelques mois auparavant, j’ai créé une page Instagram. A l’époque, je n’y comprenais rien aux réseaux sociaux. A la sortie de mon premier roman, j’ai immédiatement crée mon profil et ma page auteure sur Fbk, suite aux conseils de ma maison d’édition qui, à ce moment-là m’a bien aidée pour divulguer mon livre. Je me suis laissée guider par ma fille, Alexie, qui est très calée dans ce domaine. D’ailleurs, c’est elle qui illustre les couvertures de tous mes livres. Et bien entendu, j’en ai beaucoup parlé autour de moi.

8/ AS-TU PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU EST-IL EN COURS D’ECRITURE, FUTUR PROCHE OU LOINTAIN ?

J’ai publié deux romans écrits en français.

En juillet 2019 « a toit ouvert » aux Editions du Panthéon

En novembre 2020 « Je suis là où tu ne m’attends pas ». aux Editions Le Lys Bleu.

Je suis actuellement au tout début d’écriture de mon troisième roman en français toujours dans le même genre littéraire, romance et une petite pointe de surnaturel ou paranormal.

Entretemps, j’ai aussi traduit moi-même, en langue portugaise, mon 1er roman « A toit ouvert » à la demande de beaucoup de Portugais, intitulé « Thelado aberto » ainsi qu’écrit une romance « Amor en lista de espera » (Amour en liste d’attente) en portugais aussi, qui raconte avec beaucoup d’émotion le quotidien d’un homme dialysé. Une histoire basée sur l’espérance, sur la vie, sur l’amour, sur la famille dans le monde des dialyses. Un cri d’espoir à la vie !

9/ AS-TU PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

J’ai eu la chance d’être invitée à participer à mon premier salon du livre en décembre 2019 à Arnas près de Lyon. J’ai fait ensuite une présentation de mon livre « A toit ouvert » à la Bibliothèque de Viana do Castelo où je vis, au Portugal, pendant l’été, en juillet 2020 en langue française et portugaise. J’ai plusieurs séances de dédicaces à Barcelos (Portugal) dans la galerie marchande de Leclerc mais je n’ai jamais participé à aucun concours littéraire.

10/ AS-TU ETE INVITEE POUR DES SEANCES DE DEDICACES ?

Pour l’instant, c’est toujours moi qui ai pris l’initiative de faire les séances de dédicaces. Maintenant, il faut s’armer de patience et attendre que la pandémie soit contrôlée pour pouvoir espérer, de nouveau, retrouver nos lecteurs et passer un bon moment de partage avec eux. Trop hâte de les retrouver !!!!

Je te remercie Deolinda d’avoir consacré du temps pour dévoiler un peu de ta personnalité. Tes romans m’ont fait des clins d’oeil. Belle continuation,

Très belle découverte d’une auteure qui écrit en français et en portugais.