Portrait d’auteur : Christian GUILLERME

Hello tout le monde, vous souhaitez connaître un peu plus sur l’auteur de thrillers Christian GUILLERME, embarquez à bord d’un avion direction Les Seychelles, il vous reçoit sur la plage avec un cocktail de fruits frais. Il a bien voulu répondre à mon ITW/questionnaire.

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je suis Christian Guillerme, je vis en Seine-et-Marne. Je suis Business Analyst chez le leader mondial de l’assurance dans le quartier des affaires de La Défense après avoir longtemps été musicien semi-pro dans des groupes de rock en tant que bassiste.

1/Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

Je n’ai commencé à écrire que relativement récemment (février 2016) à la faveur d’une période de 15 jours seul à la maison. Je me suis dit que c’était le moment où jamais, comme ça, sur un coup de tête…

2/ Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

Le fait de lire énormément (tous genres confondus). Je me suis dit que j’adorerais aussi inventer des histoires et les coucher sur papier. En fait, j’ai toujours eu envie d’écrire (j’ai une formation littéraire à la base) sans jamais avoir eu le courage de le faire, principalement parce que j’avais la musique en tête, la famille, le sport, le boulot, bref, beaucoup de choses.

3/ Avant la publication de ton livre, connaissais-tu d’autres écrivains, éditeurs ?

Non, je me suis vraiment lancé sur un coup de tête, sans aucune connaissance du milieu.

4/ Comment t’es venue l’idée de publier ?

Dès le départ, j’ai écrit avec l’idée de me faire publier, je ne sais pas pourquoi, mais j’étais persuadé que cela pouvait se réaliser même si c’était mon premier roman et que je n’avais absolument aucune idée de comment faire pour arriver à ce résultat.

5/ Pendant que tu écrivais, as-tu eu l’idée de publier en auto-édition, sous une maison d’édition ?

Non, je ne savais même que cette possibilité d’auto-édition existait. Comme je le disais, je ne connaissais vraiment rien à ce milieu, un vrai novice.

6/ Te rappelles-tu ton sentiment lorsque ton premier livre a été publié ?

Etrangement, je n’ai pas souvenir d’avoir vécu cela comme un aboutissement. Pour moi, c’était naturel et le début de la vraie aventure. Bien sûr, j’étais fier d’avoir mon roman entre les mains, c’est normal, mais en même temps je pensais déjà à la suite.

7/ Au moment de la sotie de ton livre, en as-tu parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis) ?

Oui, bien sûr, d’abord vis-à-vis de mes collègues de bureau (je travaille dans une énorme boîte, ça aide…), mais aussi sur les réseaux, principalement Insta et Facebook, mais je n’étais pas vraiment « pro » dans la démarche à cette époque. Je me suis inscrit sur des groupes au petit bonheur la chance, mais heureusement j’ai du flair, seul un groupe de ces groupes s’est avéré une perte de temps par la suite, mais bon, c’est aussi comme ça qu’on apprend hein ?!!!

Je me souviens que mon éditrice de l’époque m’avait dit que ce n’était pas la bonne manière de faire, mais avec l’aide d’une amie, devenue au fil du temps mon agent littéraire, j’ai persévéré, et cela s’est avéré payant… comme quoi, il faut parfois s’écouter.

8/ As-tu publié plusieurs romans ? Un nouveau est-il en cours d’écriture, futur proche ou lointain ?

Je suis l’auteur de « La corde de Mi », mon premier roman, fin 2018 dont j’ai repris les droits et qui va être de nouveau publié chez LBS noir, une belle maison, pour le mois de novembre 2021.
J’ai également à mon actif, Urbex Sed Lex, paru en juin 2020 chez Taurnada, là aussi une très belle maison d’édition. En septembre 2021 paraîtra, Transaction toujours chez Taurnada,. Mon 4e IGH (titre provisoire) en cours de première étape de bêta-lecture et de correction.

Le colysée à Rome

J’écris également sous pseudo pour Harper Collins, collection numérique.

9/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Avant d’écrire La corde de Mi, j’écrivais des nouvelles (dont près de la moitié primée) sur le site de Short Edition. C’est vraiment un exercice très formateur, ça t’apprend la concision et la synthèse. Je ne fais plus faute de temps, mais je suis nostalgique de cette période.

10/ As-tu été invité pour des séances de dédicaces ?

Pour ce qui concerne les salons et dédicaces, 2019 a été bien remplie à ce niveau, mais j’essaie toujours d’en faire le plus possible, surtout depuis que la crise sanitaire de 2020 semble derrière nous. J’adore échanger avec les lecteurs. J’ai d’ailleurs donné carte blanche à Nelly, mon agent, pour me trouver un maximum de dates. Et le moins que l’on puisse dire c’est fait un boulot de fou. Mon planning est plein de mi-septembre à la fin mars 2022, à raison de 3 séances ou salons par mois.

Merci beaucoup Christian de m’avoir reçue et avoir répondu à mon ITW, le cocktail de fruits était excellent.

Le temps d’un livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s