Portrait d’auteur : Romain Debons

Bonjour, nous partons dans le sud-est, à Aix-en-Provence, où Romain Debons ouvre la porte de sa maison pour nous parler de lui.

1/Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Romain DEBONS. Je vis à Aix-en-Provence. Je dirais que je suis passionné depuis toujours par les univers visuels, et aussi par la création en générale. Je pense que le meilleur moyen de me présenter serait avec un simple mot : rêveur.

Je suis en effet un gros rêveur depuis que je suis enfant et j’ai toujours aimé voyager, inventer, imaginer et créer. L’imagination est sûrement le pouvoir le plus puissant que possède l’être humain après tout. Et c’est de là que je puise tout.

2/Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence..)

J’écrivais un peu quand j’étais enfant, des histoires qui n’avaient ni queue ni tête, où mon but était toujours de faire « plus », mais dans lesquelles je me perdais. Puis, j’ai arrêté un très long moment pour différentes raisons. Cependant, je n’ai jamais cesser d’imaginer, créer des histoires, me perdre dans un univers, inventer de nouveaux personnages, etc. Cela a toujours été une passion, car j’ai toujours eu cette volonté première d’en faire des films.

3/ Qu’est-ce-qui t’a donné envie d’écrire ?

Deux raisons : la réalité, et ma volonté de toujours plus me diversifier en apprenant de nouvelles choses. Quand j’ai grandi, j’ai compris que je n’aurais pas nécessairement la chance de mettre en images les histoires que j’ai en tête (les budgets colossaux, hélas). Donc à ce moment-là, je me suis demandé ce qui pourrait me permettre de raconter ce que j’ai en tête de la façon la plus « simple » possible. Et c’est donc là que j’ai décidé à reprendre l’écriture romanesque. Et au final, j’ai découvert cette passion de l’écriture, de pouvoir retranscrire une histoire par ce biais qui est différent, d’apporter une approche différente, plus personnelle et interne. En plus d’apprendre de nouvelles choses.

4/ Connais-tu d’autres écrivains, éditeurs ?

Hélas, je n’ai jamais été un grand lecteur je dois reconnaître. Avec mes nombreuses passions liées aux domaines visuels (cinéma, photo, jeux-video) et aux sports, je ne me suis jamais laissé assez de temps pour me consacrer pleinement à la lecture. Et j’ai préféré caler ma passion d’écrire plus que celle de lire. Malgré tout, j’apprécie Bernard Werber (le papillon des étoiles, mon roman préféré), Richard Matheson, H.G Wells, Michael Chrichton, Isaac Asimov, J.R.R Tolkien, George R.R. Martin….. beaucoup d’écrivains liés à la SF et fantastique. En éditeur, je connais forcément « La plume de l’Edition » (très bonne maison d’édition), mais aussi le héron d’argent, Gallimard, Bragellone, Milady, pour ne citer qu’eux.

5/ Pourquoi avoir choisi une maison d’édition plutôt que l’auto-édition ?

Eh bien, malgré mon côté un peu « solitaire », je ne me sentais pas assez compétent pour parvenir à réussir dans l’auto édition. Une fois mon roman sorti, je l’aurais abandonné sans en faire de la pub, etc. Ce que je fais déjà en maison d’édition, c’est pour dire. Je ne suis sûrement pas assez rigoureux de ce côté-là…. quand bien même je crois énormément en mon histoire.

6/ Quel mode de publication avez-vous chois ? en auto édition ou avec une maison d’édition ?

j’ai donc choisi une maison d’édition pour toutes les raisons citées précédemment.

7/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Je suis satisfait de ma publication. Cela a été un véritable travail de collaboration du début jusqu’à la sortie du roman.

8/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

Le jour où j’ai su que mon livre allait être publié, je n’y croyais pas. Je me disais qu’une telle chose ne pouvait pas m’arriver. Je croyais rêver. J’étais fier et heureux. Je crois que mon frère l’était encore plus que moi. Mais le jour où mon livre est sorti, j’étais déjà plus contenu dans mes émotions. J’étais toujours fier, mais je ne me demandais « maintenant », va-t-il rencontrer le succès ? » Et je passe vite à autre chose pour aller vers de nouveaux projets, et ne pas rester sur mes acquis. C’est peut-être un défaut dans ce cas, mais c’est la compétition en sport qui m’a apporté ce côté.

9/ Au moment de la sortie de ton livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis ?

Non. DIEMOND est réellement mon premier roman publié, malgré le fait que ce n’est techniquement pas le premier achevé. J’ai déjà écrit deux autres romans (qui méritent beaucoup de travail pour être améliorés). Je ne sais pas encore quand je le ferais, mais il faut que je le fasse. Et puis il y a une trentaine d’autres projets sur lesquels il faudrait que je me penche à écrire aussi. Je crois qu’une vie ne suffira pas pour y parvenir.

10/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

J’ai participé à un concours littéraire, il y a de cela quelques années. C’était très intéressant et formateur. Je n’avais pas été sélectionné à la fin, mais cela m’avait appris de nouvelles choses, notamment sur l’humilité et la volonté de poursuivre son chemin.

11/ As-tu participé à des séances de dédicaces ? Quel a été ton ressenti ?

Non, je n’ai pas hélas participé à des séances de dédicaces.

Merci Romain d’avoir répondu au questionnaire.

4 réflexions sur “Portrait d’auteur : Romain Debons

Répondre à lasroca51 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s