Pour quelques millions….. Carl Pineau

Bonjour tout le monde, vous connaissez certainement Carl Pineau, l’auteur de la trilogie Nantaise des Editions Lajouanie, que vous trouverez dans toutes les bonnes librairies, et bien sûr les plateformes auprès de l’auteur si vous les souhaitez dédicacés en prenant contact avec l’auteur sur messenger.

Cette année, l’auteur nous emmène à Cuba, à La Havane, et nous voyageons entre Paris et Cuba. Voici le résumé du polar à lire absolument.

Résumé :

Conrad est le fils d’une parisienne BCBG, fondatrice d’une ONG, dont l’assassinat, maquillé en suicide, n’a jamais été élucidé. Il galère, depuis, frôlant sans cesse l’illégalité.

À quelques encablures de La Havane, Dalhia, une jeune fille abusée par son père, se bat bec et ongles pour éviter à son frère Armando de subir le même sort.

Gravitent autour des deux jeunes gens, à La Havane comme à Paris, des hommes d’affaires peu scrupuleux, trempant dans le scandale des Panama Papers, le patron de l’Office central de lutte contre le crime organisé, une très séduisante ukrainienne qui semble jouer double jeu, un boxeur cubain, un ministre terrorisé à l’idée d’être éclaboussé par le scandale politico-financier, quelques cadavres…

Mon avis :

Conrad et Dahlia, deux adolescents, vivent sous l’emprise de leur pères respectifs. Dahlia subit des régulièrement des viols par son père, alcoolique, mafieux, et essaie de protéger son petit frère Armando pour qu’il ne subisse pas le même sort.

Conrad vit dans la culpabilité depuis l’assassinat maquillé en suicide qui s’est passé la nuit et qu’il n’a rien entendu, son père quant à lui dilapide la fortune de sa femme et sa demi soeur Héloïse le renie. Le père de Conrad est addictif aux jeux et se sert de la fortune de sa femme, fait partie d’un traffic de blanchiment d’argent et de traffics en tous genres ainsi que la corruption.

Nous retrouvons la plume de Carl Pineau toujours fluide, agréable à lire et difficile de poser le livre avant de savoir la suite. Comme la trilogie Nantaise, c’est un polar magistral à lire absolument. Lorsque vous connaissez son talent, vous avez qu’une envie de dire « Vivement le prochain », ce sera début juin 2022 à l’approche de l’été et du soleil.

Note attribuée par