Portrait d’auteure : Laure ENZA

Bonjour tout le monde, je vous propose de découvrir Laure ENZA, auteure de romans feelgood, science-fiction, d’aventure, d’imagination. Vous êtes prêts, voici les réponses de Laure.

1/Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je suis écrivain et je publie sous le nom de plume de Laure ENZA depuis 2019. J’écris dans deux univers différents : la science-fiction (destinée à un public de jeunes adultes, avec des romans d’aventure et d’imagination, et deux romans contemporains classés dans les feelgood, que j’appelle plutôt comédies dramatiques (entre humour et émotion).

J’habite dans le sud de la France, j’ai trois grands enfants. J’aime les voyages, la pizza, et la salsa.

2/ Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’invente des histoires depuis que je sais lire et écrire, je suppose, car mes premiers textes remontent à l’âge de 7 ans. J’ai le souvenir d’avoir toujours écrit, poèmes, nouvelles, romans, articles de journaux.

3/ Qu’est-ce-qui t’a donné l’envie d’écrire ?

La lecture, assurément. Même avant de savoir lire. J’ai le souvenir de ma maman qui me lisait des livres et cela a nourri mon imagination depuis toujours. Ensuite, j’ai le souvenir de textes que je lisais dans mon adolescence et qui me transportaient vraiment, aussi bien du point de vue du fond que de la forme. Je recopiais des pages entières pour le plaisir des belles phrases, pour m’en imprégner. J’ai une passion pour les auteurs du XIXe siècle qui sont très précis, très minutieux dans le choix des mots.

4/ Connais-tu d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui lesquelles ?

je connais de nombreux auteurs, je n’ose pas les citer de peur d’en oublier. je fais partie des Pépinières du 13, un collectif d’auteurs qui permet de partager des renseignements, des astuces et de s’entraider (ce concept a été imaginé par Rime de Bervuy). Je ne connais pas d’éditeurs, personnellement, même si un de mes romans est publié par JDH Editions. Pour les libraires, je dois faire quelques km pour m’y rendre car il n’y en a aucune dans ma ville. Je vais à la Librairie Prado Paradis à Marseille ou l’Alinéa à Martigues.

5/ Comment t’es venu l’idée de publier ton oeuvre ?

J’ai toujours eu envie de publier mes oeuvres depuis l’âge de 18 ans. Je suppose que c’est le but quand on écrit autre chose qu’un journal intime : avoir des lecteurs. J’ai donc toujours envoyé, plus ou moins régulièrement, mes écrits à des éditeurs.

6/ Quel mode de publication as-tu choisi ? en auto édition ou avec une maison d’édition ?

En 2010, j’ai écrit une saga de science-fiction jeunesse qui devait être publiée chez l’Atalante, j’étais très fière car elle publie des auteurs prestigieux de science-fiction. Mais au moment de signer le contrat, le directeur de la section jeunesse a démissionné et le projet est tombé à l’eau. En 2019, j’ai découvert l’auto édition et j’ai commencé par publier des romans feelgood (sur des platefromes françaises payantes, puis sur amazon). J’ai ressorti ma saga SF des tiroirs et je l’ai publié également. J’ai continué à chercher des éditeurs en parallèle et j’ai eu un roman édité en 2020. Je suis ce qu’on appelle une auteure hybride.

7/ Es-tu satisfaite de ta publication ?

Pour mes romans en auto édition, je suis pleinement satisfaite. J’aime bien le fait de porter le projet de bout en bout (avec des aides nécessaires pour la correction, la couverture, etc.) et de voir les résultats immédiats. Pour mon roman édité, c’est un peu plus frustrant, car une fois que l’auteur a cédé ses droits, il ne maîtrise plus rien.

8/ Quel sentiment as-tu ressenti lorsque ton livre a été publié ?

Mon premier roman publié m’a apporté un sentiment de joie et aussi d’aboutissement, cela faisait 40 ans que j’écrivais dans l’ombre !

9/ Au moment de la sortie de ton livre, en as-tu parlé publiquement ?(page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Oui, j’ai mis en oeuvre tout ce dont tu parles : page, compte, blog, site, groupes, librairies, journalistes à la « Provence », proches et même publicité payante.

10/ As-tu publié plusieurs romans ? un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

Oui, j’ai publié 4 romans feelgood et 4 romans de science-fiction. Un prochain feelgood et un prochain volume de la saga SF sont prévus pour la rentrée 2021.

11/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

J’ai participé aux concours Nouvelles Plumes et Nouveaux Auteurs pour mes feelgood. J’ai été sélectionnée mais pas éditée. Cela m’a permis d’avoir les retours d’un jury objectif et de rectifier certains détails avant de publier. je m’en suis servie de bêta lecteur. Mes romans participent aussi au concours des Plumes Francophones sur Amazon, mais je n’ai pas d’espoir d’être récompensée car je pense que la sélection se fait au nombre de ventes.

Je fais tous les salons du livre ou les séances de dédicaces où je suis acceptée, je n’hésite pas à traverser la France pour ça, j’adore rencontrer les gens.

12/ As-tu participé à des séances de dédicaces ? Quel a été ton ressenti ?

Oui, j’ai participé ou organisé de nombreuses séances de dédicaces, j’aime beaucoup le contact avec les lecteurs, on a souvent d’agréables surprises.

https://laure-enza.com/

Je remercie Laure d’avoir répondu à mon ITW, je vous le laisse découvrir et surtout n’hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessus pour commandes livres si vous les souhaitez dédicacés.

Une réflexion sur “Portrait d’auteure : Laure ENZA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s