Promenons nous dans les bois, ah non chez moi c’est chez Noz

bonjour, sur les groupes de lectures sur lesquels je suis membre, j’ai vu passez des publications plus qu’intéressantes : alors si vous en voulez plein vos mirettes ou plutôt dans vos PAL gigantesques ou bibliothèques qu’il faut agrandir, suivez moi c’est par ici :

Vous voulez savoir ce que j’ai trouvé dans le 2e magasin Noz de ma ville.

Je

Je vais rarement chez Noz car je n’y pense pas……..mais ceci dit peut être que je vais y retourner…… Non rien de rien je n’y retournerais pas, mais si mais si Noz en aura encore. Les petits délires. C’est juste pour voir si vous allez lire mon article jusqu’au bout, ah ah !

N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie de Véronique Maciejak

voici le retour de ma lecture du roman de Véronique Maciejak. Tout d’abord je vous laisse le résumé, et ensuite vous aurez mon avis.

Résumé :

Emma anime la matinale de Double MR. Passionnée et impliquée, elle donne tout son temps à cette petite radio généraliste. Sur le papier, elle est simple reporter, alors qu’elle assume en réalité les responsabilités d’un chef d’édition : la matinale avec Benjamin, mais aussi la couverture des événements extérieurs, la formation des stagiaires et la rédaction des chroniques. Après six ans de bons et plus que loyaux services, en l’absence de promotion, elle s’interroge sur le sens de son dévouement.

Une interview avec le charismatique Julien Vascos, auteur à succès de romans initiatiques, va tout changer. Quand Emma le rencontre, l’écrivain lui propose de participer à une expérience innovante : un coaching de vie virtuel et personnalisé..

Mon avis :

Emma, animatrice radio à la matinale chez Double MR, attend le grand amour. Elle s’aperçoit que son patron lui donne beaucoup plus de responsabilités que ce qu’il est indiqué sur son contrat. Elle adore son travail qu’elle a trouvé après avoir terminé ses études. Un jour, elle doit partir interviewer un auteur de grand talent dont une de ses meilleures amies adore son écriture. C’est Julien Vascos. Il va lui apporter beaucoup de bien mais d’une manière dont vous ne devinerez jamais si vous ne lisez pas ce roman.

A la fois feelgood mais également développement personnel, des citations sont incluses dans le roman, à noter sur un cahier d’ailleurs, des exercices de bien être.

Emma n’a aucune confiance en elle et a toujours besoin de l’avis de son entourage, en l’occurence ceux de ses meilleures amies. Mais elle va prendre conscience que c’est sa vie, et qu’elle doit prendre ses propres décisions.

Pour les amateurs de feelgood, de développement personnel, je vous le conseille, ça fait un bien fou.

Foire aux livres de COLPO 56 (Morbihan)

Bonsoir, j’ai lu une information qui m’a vivement intéressée, dans Le Petit Zappeur. C’est l’amicale laïque de Colpo dans le Morbihan près de Vannes qui organise cette foire aux livres. Elle aura lieu le week-end prochain : samedi 20 novembre de 10 h à 18 h et le dimanche de 10 h à 17 h. Prix du kg de livres : 2 € OUI OUI vous l’avez bien lu !

Pensez-vous que je vais m’y rendre ? oui bien entendu, moi qui adore ce genre de manifestations, et comme je suis indépendante, en faîtes sortir comme bon me semble est très bien.

Pour vous faire envie, il y en aura pour tous les goûts, romans, polars, thrillers, jeunesse, histoire etc… J’ai intérêt à apporter mon panier.

Le craquant de la nougatine : Laure Manel

Bonsoir tout le monde, je viens de terminer le dernier roman de Laure Manel, intitulé « Le craquant de la nougatine ». Un petit bijou de croquant. Vous prenez de la nougatine faite maison, vous trempez dans un peu de chocolat fondu et vous croquez. Vous allez voir, c’est divin.

Résumé :

 » Voilà, je me présente : Romain Piveteau, 42 ans, Niçois d’origine qui-a-gardé-des-O-un-peu-ouverts, restaurateur sympa, père solo qui-fait-ce-qu’il-peut, ex drôle. Ça tient en peu de mots. Il n’y a pas de quoi charmer une comédienne aux allures de déesse romaine.
Quand j’y pense… Alba, déesse romaine… ça aurait pu être un signe pour un Romain comme moi… Il paraît que les couples se fondent toujours sur une espèce de légende originelle… « 

Le cœur a ses raisons qu’on aimerait parfois ignorer

Dans un bus, Romain rencontre Alba. Transporté par le charme éclatant de cette inconnue, il ne résiste pas à l’irrépressible envie de la revoir. Mais osera-t-il faire le premier pas ? Et surtout : a-t-il seulement droit à cette histoire ?

Mon avis :

Romain 42 ans, restaurateur gastronomique avec son ami Thomas, flashe sur une femme assise dans un bus. Ils descendent, il la suit. Mais, que va-t-il se passer ensuite ? la retrouvera-t-il ? que faire lorsque l’on a un coup de coeur, on rêve de cette personne. Dans ce roman, l’auteure nous fait voyager, vivre l’histoire de Romain, Alba, Ally et Léo, mais également tout leur entourage.

L’un a son restaurant à faire tourner, sa vie de famille et ses enfants qui sont sa raison de vivre. Mais il y a cette femme.

Alba, comédienne, théâtre tout comme au cinéma, joue, répète, met tout son coeur dans son métier car sa vie tourne autour de ses voix qu’elle doit approfondir lorsqu’elle sera comme elle espère une bonne comédienne.

J’ai adoré ce roman tout comme les autres, je me suis mise à la place d’Alba mais je ne vous en dis pas plus de peur de spoiler la magnifique histoire. J’ai quitté les personnages que j’ai suivi tout au long des pages et difficile de refermer ce super roman.

Pour moi, c’est un vrai coup de coeur :

J’espère que je vous aurais donné envie de le lire, venez me donner votre avis en commentaire, vous pouvez me trouver également sur :

instagram : @manouedoes ou sur les réseaux sociaux Fbk sur le groupe et la page dont les liens sont sur la page d’accueil.

Un coup de pouce pour les associations ELA – RESTAU DU COEUR – WWF

En novembre, comme tous les ans, j’achète les recueils des associations pour leur permettre de vivre car généralement elles sont gratuites, les bénévoles bossent énormément. Là, ce sont également des auteurs de tous genres confondus qui ont écrit une nouvelle. Pour ma prochaine escapade au rayon livres, je vais acheter les trois.

Pour l’association ELA dont le fondateur se nomme ALBA Guy :

voici les auteurs :

Pour l’association Les restau du coeur qui existe depuis des années grâce à Coluche. 1 livre acheté = 4.00 € reversé.

Pour l’association WWF

J’espère que cet article vous aura donné envie d’acheter ces recueils. Moi en tous les cas je vais continuer à le faire.

Braderie du livre : terre solidaire, achat

Samedi dernier je suis allée à une braderie de livres et je me suis retenue de ne pas en acheter plus car je n’ai pas terminé le tour de tout leur stock. J’ai fait une bonne action, ils sont d’occasion en très bon état…. J’en ai trouvé que je voulais absolument et que j’ai trouvé par hasard, chouette.

Pour tout vous dire, j’ai fait un panachage de genres (romans, feel good, thrillers, polars). J’aime changer de style plutôt que de lire toujours le même genre « thriller » ou « romans ».

Pour les résumés :

Voilà pour l’instant, je vous mets la suite dans un prochain article.

L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour de Julia Nole

Bonjour tout le monde, je vous propose mon avis sur le roman de Julia Nole paru le 6 octobre et que j’ai acheté lorsque j’ai fait mes courses dans une grande surface. Je vous ai même fait un article sur mes emplettes littéraires si vous suivez mes articles ponctuellement.

Résumé :

Mission : sauver Noël (et le café de Madie !)

C’est un fait : depuis que sa grand-mère, Madie, a été placée en EHPAD, rien ne va plus dans la famille de Lili. Sa soeur ne jure que par son travail, son frère frôle coma éthylique tous les week-ends, et voila que son père envisage de vendre le café de Madie. Pourtant, cet endroit est tellement plus qu’un simple café ! C’est une véritable institution dans le village, un refuge où venir se réchauffer et un lieu chargé de souvenirs, qui les a tous vus grandir…. Non, il ne peut pas disparaître. Alors, Lili va tout faire pour le sauver et permettre à sa grand-mère d’y passer un dernier Noël. Même si ça signifie recroiser Tom, son éternel ennemi d’enfance, celui à qui elle doit le surnom de « Liliputienne » ainsi que sa phobie des insectes. Ce garçon moqueur devenu un officier de police très séduisant… mais toujours aussi énervant !

Mon avis :

Madie, grand-mère vient de rentrer en EHPAD. C’est son fils qui l’a placée. Lili, une des petites-filles partie s’installer à Lyon, revient car il est question de vendre le café et elle le refuse catégoriquement. Beaucoup de disputes, de non-dits, chacun pense qu’il est préférable de faire cela mais……. sa soeur travaille énormément et est gravée à son téléphone, élève seule sa fille Chloé, adolescente, mal dans sa peau. Son frère passe ses week-ends à boire. Tous les enfants sont appelés pour discuter de l’avenir du café.

Lili a une idée dans la tête et avec son caractère fort, va tout faire pour le sauver, et passera du temps. Dans ce roman dans lequel je me suis plongée, je me suis mise à la place de Lili, la fameuse héroïne de l’histoire. Une femme dévouée pour son travail à distance, sa famille qu’elle aimerait retrouver comme avant, un soutien de tout le monde, j’ai vraiment aimé cette histoire qui se dévore au pied du sapin ou même dans un canapé, un plaid, une boisson chaude, l’ambiance cocooning. De temps en temps, vous levez la tête et vous imaginez de gros flocons tomber à quelques jours de Noël.

Je peux que vous le conseiller.