Le magasin des jouets cassés : Julien Rampin

Si vous suivez les articles de mon blog, et pas uniquement le titre ! vous avez dû lire ma chronique pour le premier roman de Julien Rampin « Grandir un peu » que vous trouverez en cliquant sur recherche. Maintenant, place à son second roman « Le magasin des jouets cassés ».

Résumé :

Un immeuble parisien comme beaucoup d’autres, avec son ascenseur étroit, ses balcons minuscules et sa cour où se croisent les habitants. C’est l’endroit que Lola a choisi pour prendre un nouveau départ après son divorce, avec son fils de six ans, Léon. Ici vit Martine, dont l’appartement en rez-de-chaussée lui permet d’assouvir sa curiosité en épiant la vie des autres, mais aussi Paul-Henry, un vieux monsieur à l’éternel noeud papillon, qui partage sa passion pour la littérature avec ses voisins et ses abonnés sur les réseaux sociaux

En apprenant à les connaître, Lola va malgré elle faire voler en éclats des décennies de secrets et de mensonges, qui pourraient bien changer sa propre vie…

Mon avis :

Lola, après un divorce douloureux se retrouve avec son petit garçon Léon, âgé de six ans dans un nouvel appartement, une petite résidence du 15è arrondissement de Paris. Dans cette dernière, se trouve plusieurs voisins, Martine Pichon, femme d’une 60aine d’années, propriétaire du magasin de jouets anciens, où seuls les moutons, et la poussière rentrent sans se faire éjecter à peine franchis la porte du magasin. Elle note également tout ce que font les voisins, l’heure, la date et ne rate aucun détails.

Paul-Henry, y habite également, un homme toujours bien habillé avec son noeud papillon et lors de ses sorties quotidiennes tire sa fameuse charrette à livres remplis de romans de tout genres. Il s’arrête régulièrement, propose les livres qu’il a récolté à droite et à gauche. Un homme qui respire la sympathie, la joie de vivre. Il a un secret qui sera dévoilé dans le roman, je ne peux vraiment pas vous en dire plus car cela serait spoiler l’histoire.

En tous les cas, j’ai vraiment ce roman tout comme le premier. Je vous conseille vivement de vous le procurer, disponible dans toutes les librairies.