Tu sens bon la terre et le soleil : Candice Politis

Voici mon retour pour le roman de Candice POLITIS que j’ai lu où même dévoré tellement son histoire m’a emportée. Je vous laisse découvrir le résumé :

Madeleine a tout pour être heureuse. A presque 30 ans, elle dirige avec passion sa parfumerie à Saint-Jean-de-Luz. Petite dernière d’une grande fratrie, elle a été choyée comme une princesse, sous l’oeil protecteur de ses quatre frères. Estéban l’aîné, mais aussi médecin renommé, fait toujours preuve de prévenance à son égard. Madeleine est aussi l’élue du coeur de Frédéric, l’enfant prodige du pays, devenu pianiste émérite. La vie de Madie fait des envieuses, tant elle est merveilleuse. Oui, en apparence. Jeune femme créative et passionnée, Madeleine se débat pour conquérir son indépendance et accéder au véritable amour, celui qui ne tue pas. Lorsque le voile se déchire, qu’il faut choisir entre la mort et la rébellion, entre la noirceur du réel et la lumière de l’échappée, tout peut arriver.

Mon avis :

Madeleine est une jeune femme, qui éprouve un mal être depuis toute petite. Malgré qu’elle soit entourée par ses parents mais également par ses grands frères, elle n’a pas l’air heureuse, pourtant elle a un amoureux, Frédéric, grand pianiste qui passe son temps entre Vienne et Saint-Jean-de-Luz où son métier est de jouer dans des grands concerts de musique classique.

Madeleine est patronne d’une magnifique parfumerie, métier qu’elle a rêvé d’exercer depuis toute petite. Ses parents surtout son père, est un patriarche très connu dans la région et souhaitait que ses enfants aient une magnifique situation professionnelle.

Un jour, Madie se sentait mal et a avalé une surdose de comprimés la faisant tomber dans le coma. Heureusement, elle s’en sort miraculeusement, grâve à Esteban, le grand frère médecin. Il la prend sous son aile protectrice avec sa femme Nadège. Frédéric revenu de Vienne essaie par tous les moyens de lui sortir ses idées noires de la tête mais……

Dans ce roman qui est un véritable coup de coeur, la situation de Madie, beaucoup peuvent s’y retrouver, le mal être, l’angoisse, le coma, les….. Mais, il suffit d’y croire pour que la meilleure façon de s’en sortir c’est de pratiquer une occupation qui va la sortir hors de l’eau. Je vous en dis pas plus, mais si : CELUI DE LE LIRE. Candice m’a gentiment confié qu’elle écrivait la suite, vous pensez bien que je serais à l’affût de sa sortie. Laissons lui le temps de l’écrire.