Réception du jour : Céline Servat et Frédéric Zumbiehl ont rejoint ma BAL

Hier, je suis allée récupérer un colis chronopost dont je ne connaissais pas l’expéditeur. Sceptique de nature, j’y suis allée le chercher. Surprise en ouvrant le colis : deux livres des Editions M+, Marc Duteilh que je remercie ainsi que les auteurs dont je ne connais pas la plume. Il s’agit de Céline Servat et Frédéric Zumbiehl.

Quels genres les livres ?

1 thriller et 1 roman noir. Vous aurez les résumés tout au long de l’article.

L’ange révélateur de Frédéric Zumbiehl

Je suis très heureuse d’avoir reçu ces livres. Dès que les lectures sont faites, les chroniques seront publiées sur le blog, instagram, et les groupes de lectures.

J’avais pas prévu la suite…. de Cécile Blanche

J’ai connu Cécile Blanche, l’auteure grâce aux réseaux sociaux (facebook) mais également en lui proposant de faire un portrait d’auteur, en 2020. Vous trouverez le portrait sur le blog. J’ai également lu tous ses romans et je peux vous assurer qu’il est impossible de les lâcher. Quand on aime lire……….la CB des fois ose sortir ou se planque dans le portefeuille, la mienne est adorable.

Cette année, Cécile Blanche a écrit un nouveau roman qui s’intitule « J’avais pas prévu la suite ». J’ai craqué ! je suis allée sur Ulule pour aider dans son projet. Il sera dédicacé.

https://www.youtube.com/watch?v=b3zcELnNtfw

Il sort le 18 juillet mais je vous rappellerais qu’il faut l’acheter.

https://fr.ulule.com/prevente-romanfeelgood/?utm_campaign=presale_148369&utm_source=shared-from-Ulule-project-page-on—http.referer–&utm_medium=uluid_1441264-post-202206260310

Pour le premier roman J’avais prévu autre chose sorti en 2020 : voici le résumé et ensuite mon avis

RESUME

ET SI LE HASARD FAISAIT BIEN LES CHOSES? Chloé, la trentaine, se définit elle-même comme handicapée: maladroite, timide, immature. Elle s’appuie beaucoup sur les hommes de sa vie pour rester en équilibre. D’abord Marc son père, puis Alek son meilleur ami et enfin, Daniel l’homme de sa vie et futur père de ses enfants. Alors quand il sort brusquement de sa vie, sa bonne humeur en prend un coup !……lire la suite.

MON AVIS :

Chloë est une trentenaire, malheureuse, mal dans sa peau, mais qui est soutenue, réconfortée par ses amis et ses parents. Elle a perdu son mari Daniel d’une rupture d’anévrisme et se remet difficilement de ce deuil….. lire la suite de mon avis (à la date du 17 avril 2020.

je vous remercie vivement d’aller lire les résumés et mon avis entièrement.

Pour la suite :

Lorsque le bonheur arrive, la plupart des gens se réjouissent. Moi, Chloé, je panique. Être en couple, fonder une famille, je l’ai toujours espéré…
Pourtant, alors que mes rêves se rapprochent, je doute. D’autant que mes idoles féminines sont unanimes: être mère, c’est éprouvant!
Quand un lourd secret de famille est révélé, c’est l’équilibre présent et à venir qui vacille.
Heureusement, il me reste neuf mois pour que tout devienne parfait. Ou pas.

Voili, voilà, je le recevrais fin juillet…. dédicacé ! Je vais surveiller le facteur.

Une bête au paradis de Cécile Coulon

Un roman qui se trouvait depuis quelques mois dans ma bibliothèque. Je me suis décidée à le lire pour avoir une opinion sur ce livre au grand succès et au prix. Je vous laisse découvrir tout d’abord le résumé :

RESUME (FNAC) :

La vie d’Émilienne, c’est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d’un chemin sinueux. C’est là qu’elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu’à ce que l’adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s’appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance.

Une bête au Paradis est l’histoire d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.

MON AVIS

Vous trouverez donc tous les personnages dans ce roman illustré sur cette photo. Les enfants sont petits, et grandiront bien entendu tout au long de la lecture.

Emilienne, est restée à la ferme après le décès de son mari. Puis quelques années plus tard, elle se retrouve à élever ses petits-enfants Blanche et Gabriel, tous jeunes encore. La fille d’Emilienne et son mari sont décédés dans un accident de voiture sur la route qui les menaient à la ferme. Emilienne, qui a le coeur sur la main, n’apprécie par la violence du père de Louis envers son fils, et le prend chez elle pour l’aider à s’occuper des animaux et de la ferme.

Blanche, en grandissant tombe amoureuse d’Alexandre qui ne s’en rend pas compte et que toutes les filles convoitent. Puis, ils vieillissent, Blanche qui ne veut absolument pas quitter la ferme a laissé sa vie privée de côté. Quant à Louis, épris de Blanche est malheureux.

Alexandre et Blanche vont se retrouver mais pas comme ils s’étaient aimés au début.

Dans ce roman, où j’ai trouvé la plume fluide et agréable, je n’ai pas tellement aimé cette histoire à la fois cliché de la vie à la ferme à l’ancienne, où la femme est penchée dans la fosse à cochons, où il y a la fête du cochon et tous les détails pour le tuer. Je m’attendais à mieux. Peut-être que je me procurerais un autre roman de cette auteure mais dans l’immédiat.

Les possibles de Virginie Grimaldi

RESUME :

Je viens de refermer le roman de Virginie Grimaldi, de 2021 avec émotions que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire. Le sujet est difficile à aborder mais tellement bien raconté avec diplomatie, une pointe d’humour qui fait énormément de bien.

MON AVIS :

Il s’agit de Jean, Juliane, Alexandre et Charlie.

Jean est le père très loufoque, déjanté, de Juliane qui a une vie bien rangée, où tout est à sa place avec un ordre bien précis. Elle est mariée à Alexandre et est la maman de Charlie, petit homme de 7 ans.

Lorsque Juliane, se rend compte qu’elle doit accueillir son père après l’incendie de sa maison, toute l’organisation de la famille va être dérangée. Ils ne se connaissent pas trop, étant donné que Jean était le père un peu, beaucoup indépendant et que pour la bonne raison, la mère de Juliane a divorcé. Ceci n’a pas empêché qu’il s’occupe de ses filles.

Au fur et à mesure des mois qui passent, Juliane voit que son père n’a pas le même comportement qu’au début, il perd ses affaires régulièrement, perd un peu la boule, et garde son côté fantasque, rêveur aux achats compulsifs. Masi, Jean et son petit-fils Charlie, s’adorent, le petit est plié de voir son grand-père avoir des idées saugrenues par moment. Quelle relation fusionnelle ! Ce que j’ai adoré par moment ce sont les réflexions qu’il a avec le voisin Mr Colin qui m’ont fait rire car j’imagine très bien le pépé d’â côté avec un air renfrogné, très désagréable mais Jean ne veut pas laisser passer. Ah sacré Jean.

Comme tous les romans de cette auteure, j’ai adoré m’y plonger et quand je suis dans ce genre de livres, je suis à fond dans les histoires, les sujets qui généralement sont bien structurés et recherchés.

Craquage au salon le 11/06/2022

Bonjour,

samedi matin, 9 H 45 je me trouve devant le chapiteau du salon tout en sachant que je vais aller patienter dans la file d’attente pour voir et avoir une dédicace des auteures Melissa Da Costa et Virginie Grimaldi. Il fait un temps merveilleux, chaud.

Mélissa Da Costa Les douleurs fantômes suite de « Je reviens des autres »
Sophie Astrabie La somme de nos vies

J’espère que ma sélection d’achats vous aura donné envie, mais là, il faut lire l’article jusqu’au bout !!!

Mes achats avant le salon…..du livre

Je suis un peu raisonnable ou pas du tout ! j’ai craqué pour l’achat du tome 7 des aventures de Taran de Gwen Le Tallec que je souhaitais avoir dans ma PAL. Je vous invite à découvrir sa plume, qui est très agréable à lire. Attention, vous deviendrez addicte !

Puis j’ai lu une chronique sur instagram du second roman de Stéphanie Esnard, que je ne connais pas mais comme j’aime découvrir de nouveaux auteurs, je me suis dit pourquoi pas essayer !

Vous aimez les concours ? alors on vote pour Mélanie Lemaire sur Fyctia

aujourd’hui, je voulais faire la surprise à Mélanie Lemaire qui prépare un concours sur le site/application Fyctia dans le domaine de l’imaginaire. Je vais vous laisser découvrir le résumé. Elle en a écrit 17 chapitres mais il lui faut des « likes » pour ouvrir un chapitre de plus. Le concours se termine dans 71 jours.

https://www.fyctia.com/stories/chroniques-d-ithakhar-tome-1-le-lion-noir-de-kernos

C’est très simple, vous allez sur l’application FYCTIA puis créez un compte et vous choisissez Mélanie Lemaire. Vous cliquez sur « le petit coeur » après avoir lu le chapitre jusqu’à la fin. N’oubliez pas, c’est régulièrement qu’il faut y aller.

Je compte sur vous. Nous sommes tous pour Mélanie et on vote pour elle. Pas d’excuse…..

En espérant que mon petit article fera plaisir à l’auteure.

Salon du livre de Vannes, mon escapade….

Le week-end dernier j’étais au salon du livre de Vannes qui se tenait dans une super ville, sur l’esplanade du port. Rien ne vaut cet endroit idyllique….. 250 auteurs étaient invités et j’ai retrouvé mes écrivains préférés… Je suis restée 5 h à arpenter les allées. Le vendredi j’y étais déjà allée pour voir Olivier Norek et faire dédicacer son dernier thriller. Le lendemain, le samedi, j’ai rencontré Mélissa Da Costa, Virginie Grimaldi, Marie Vareille, Clarisse Sabard, Jean et Margot Le Moal, Sophie Tal-Men, Lorraine Fouchet, Henri Loevenbruck, Sylvain Forge, Sophie Astrabie.

Ai-je été raisonnable ?

Oui, j’ai acheté le thriller d’Olivier Norek et un roman de Sophie Astrabie conseillé par Agnès Ledig.

Avais-je apporté mes romans à faire dédicacer ?

Bien sûr, je ne suis pas passée inaperçue avec mes 2 sacs de toile. Sophie Tal-Men m’a gentiment proposé de les garder sous sa table pour me soulager. Je la remercie et mon dos également.

J’avais des commandes d’Audrey (Sylvain Forge, 2 thrillers à prendre, une duologie), et Nicolas Lebel que je devais voir mais qui était absent car parti se restaurer ! Quel dommage !!!

En espérant les revoir l’année prochaine, j’espère que nous trouverons les mêmes auteurs.

Le smiley vous fait un joli sourire à la place de mon visage.

Dans le 1er pêle-mêle : Virginie Grimaldi Mélissa Da Costa Jean et Margot Le Moal Serena Giuliano Olivier Norek

Dans le second : Lorraine Fouchet Clarisse Sabard Agnès Ledig Marie Vareille Henri Loevenbruck et à nouveau Jean et Margot Le Moal.

J’ai passé une super journée à ce salon et je réitère comme tous les ans pour 2023 ! Je vous laisse découvrir sur le blog en tapant dans recherche « salon du livre 2022 » pour voir quels étaient les auteurs invités (250)

La ritournelle d’Aurélie Valognes

Voici ma chronique pour le dernier roman d’Aurélie Valognes, une auteure que j’aurais pu rencontrer le week-end dernier mais vu la chaleur qu’il faisait et le monde qu’il y avait je n’ai pas pu rester à patienter. Dommage, ce sera pour une prochaine fois.

Voilà le résumé que vous trouverez sur la quatrième de couverture (j’ai fait un copié/collé de celui de la Fnac).

Dans certaines familles, les repas de fêtes se suivent et se ressemblent : mêmes plats, mêmes convives, mêmes discussions. Sauf cette année. Il suffit d’un rien pour que les bonnes manières volent en éclat : non-dits, vieilles rancunes et mauvaise foi vont transformer le dîner de fête en un règlement de compte en bonne et due forme. Et si les repas de famille étaient enfin l’occasion de se dire les choses ? Des dialogues enlevés, des personnages hauts en couleur, Un roman drôle et jouissif ! Avec son talent unique pour…

Mon avis :

Nous sommes le 24 décembre, il est 7 h du matin, tout le monde dort tranquillement avant que toute l’effervescence des préparatifs de Noël se mette en route. Anne, se lève avec un mal de tête, alors qu’Antoine et ses deux enfants Léo et Tom sont dans les bras de morphée. Pas un bruit juste au moment où la sonnerie du téléphone retentit réveillant toute la maisonnée.

Dans toutes les familles, on se retrouve autour de la table, à réfléchir de ce que l’on va bien aborder comme sujet de conversations sans mettre le désaccord entre tous les membres. Seuls, les enfants sont impatients de découvrir leurs cadeaux et attendent impatiemment le passage du Père Noël pour les plus petits.

Dans ce roman, le sujet qu’a abordé Aurélie Valognes a essayé de mettre un point d’honneur pour que les lecteurs se retrouvent ou pas. J’ai aimé ce roman comme tous ses romans que j’attends impatiemment tous les ans à la même époque, où les fleurs commencent à sortir, les oiseaux chantent, le temps s’adoucit et devient plus clément et très agréable donnant davantage envie d’aller se promener.

Je ne peux que vous le conseiller comme tous les livres de cette auteure dont l’écriture reste fluide, agréable à lire et que les couvertures sont simples mais qui d’un simple coup d’oeil nous donne envie de le choisir et de le lire dans une chaise longue à l’ombre d’un arbre, sur une serviette de bain au bord de la mer.

Un été au beurre salé d’Elisha Lowann

Je remercie Maryline Richard éditrice chez Evasions partenaires et Elisha Lowann de m’avoir fait confié le 2e opus en service presse. Le 1er étant « Un hiver au beurre salé » lu, chroniqué sur ce blog. Je vous laisse découvrir le résumé ci-dessous.

Résumé :

Moi, Erwann, gentil poissonnier de 37 ans, désespère de rencontrer la femme de ma vie. Entre ma famille, mon boulot qui m’accapare et ma mère qui me fout la pression… Et si je décidais de m’octroyer un peu de bon temps, cet été ?
Moi, Rozen, 37 ans, comptable par erreur, file enfin le parfait amour avec l’homme de ma vie. Tout serait idyllique si je pouvais devenir maman, ce qui doit arriver bientôt ! Cet été, je vais devoir jongler avec l’ouverture de la nouvelle boutique à La Baule et l’arrivée imminente de mon futur enfant.
Entre les excentricités de mamie caca, mes personnalités multiples et les imprévus, vous pensez qu’on va réussir à s’en sortir ?

Mon avis :

Dans ce second opus de la duologie, nous retrouvons Erwann, Rozen, Yann, Mamie Fanchon dit….. Rozen et Yan filent le parfait amour mais il leur manque un petit être, alors pour en savoir plus, elle va se consacrer à l’ouverture des boutiques de vêtements avec Yan. C’est l’été, les touristes arrivent pour se poser, pour passer de bonnes vacances à la plage, pêcher, trouver l’âme soeur.

Erwann, éternel coeur d’artichaut aimerait se poser, trouver sa moitié, mais c’est en croisant son ami d’enfance, Lorik, surfeur toujours, parti aux 4 coins du monde qui revient passer l’été.

Erwann, notre gentil poissonnier au coeur tendre trouvera-t-il quelqu’un qui le comblera de bonheur ? moi, je sais mais je ne vous dirais rien du tout, je vous laisse lire ce roman, assis à la plage sur votre serviette, votre bain de soleil. Vous passerez un super moment en compagnie de la joyeuse bande.