La divine comédie de nos vies : Gavin’s Clement Ruiz

Dans ma liste de souhaits pour Noël (je n’aime pas employer le mot anglais « wish list » j’avais noter celui-là avec d’autres en appuyant bien sur mes préférés. L’amie à qui j’avais confié cette liste est venue le 1er janvier avec son mari. Qu’ai-je trouvé à l’intérieur de deux paquets, les romans !

Résumé :

Copains d’enfance, Jérôme, Sacha, David et Marc, tous âgés de quarante ans aujourd’hui, se retrouvent le temps d’un week-end à Honfleur chez Marguerite, leur grand-mère de cœur. Vétérinaire, jardinier, flic, chirurgien… ils ont tous des parcours et des vies dissemblables, et pourtant ils sont tous encore amis. Ils se soutiennent, ils s’écoutent, ils avancent ensemble, dans les coups durs comme dans les moments joyeux. Jusqu’au jour où Jérôme demande quelque chose d’invraisemblable à l’un d’entre eux. Et vous, jusqu’où iriez…

Mon avis :

Jérôme, Sacha, David, Marc sont amis depuis l’adolescence, ils sont adultes, sont âgés de la quarantaine, ont une vie de famille, une activité professionnelle. Jérôme est vétérinaire et a sa propre clinique, Sacha est chirurgien, David et Marc exercent le métier de flic et de jardinier. Ils sont des enfants pour certains, célibataires pour d’autres.

Lorsque Jérôme appelle Sacha pour leur rdv habituel de leur jogging quotidien, ce n’est pas pour aller courir mais pour qu’il trouve une lettre lui demandant de l’aider à le faire disparaître, mais avant tout le faire passer pour mort. Cela surprend Sacha, mais étant donné que ce que Jérôme lui a confié, il ne refusera pas. Il va tout faire pour organiser ses obsèques.

Marguerite et Etienne, ont élevé Jérôme après le décès accidentel de ses parents, ils l’ont pris sur leurs ailes protectrices comme leur propre enfant. Etienne a quitté le monde, laissant seule Marguerite dans sa grande maison qu’elle n’arrive pas à quitter.

Ces quatre adolescents devenus adultes ont eu la même devise « TOUS POUR UN TOUS COPAINS ».

J’ai beaucoup aimé ce roman sur l’amitié éternelle, les retrouvailles, sur qui on peut compter dans n’importe quelle circonstance, de bonheur, de joie, de malheur, de perte, de maladie etc….

Ce roman, je le voulais depuis sa sortie en 2022 mais en format poche. J’avais lu les 2ers que j’ai chroniqués sur le blog. J’ai tout de même une préférence pour le second.

Le 1er roman est : Comment papa est devenu danseuse étoile (le père devient danseur mais n’est pas très bien vu) .

Le 2nd roman c’est Le club des feignasses de Gavin’s Clement Ruiz

je vous les conseille tous les trois. A lire absolument si vous aimez un peu l’humour. Le 2e est un sujet sérieux abordé.

3 commentaires sur “La divine comédie de nos vies : Gavin’s Clement Ruiz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s