Géant, l’amour à nu : Lucie Kervignac

Je me suis inscrite il y a 2 mois environ sur simplement pro, la plateforme des services presse que proposent les auteurs inscrits. Des conditions particulières sont demandées (avoir un blog, une page des réseaux sociaux (facebook/Instagram) et publier des chroniques un peu partout sur les sites en ligne. Moi j’ai répondu aux critères : blog/instagram/groupes fbk/page fbk).

Voici ma 4ème lecture choisie et acceptée par les auteurs (Wendy Bqé et ici , Marie-Pierre Hage et Lucie Kervignac). Vous trouverez leurs chroniques en cliquant sur leurs noms. Je trouve super cette plateforme. Il suffit également de respecter les délais demandés par les auteurs et si vous pensez avoir un peu de retard, il suffit de prévenir l’auteur.

Infirmière, Millie vit pour son travail et ses trois enfants depuis un drame personnel. Grâce à Fabien, informaticien plus âgé, elle réapprend la légèreté, et le plaisir de vivre. Sa vie de famille reprend des couleurs, mais Fabien a un passé compliqué que Millie apprend à accepter peu à peu. Il rendra leur amour plus fort et plus simple à la fois, en harmonie avec la nature landaise. C’est une « histoire sans histoire »: pas d’intrigue haletante, mais une redécouverte de soi-même et de l’amour à petites touches. Parce que le bonheur, c’est géant.

Millie, infirmière et mère de trois enfants perd tragiquement son mari. Elle se retrouve seule à les élever et à gérer la maison. Dans son travail, elle rencontre Fabien du service informatique qui va lui réapprendre à aimer, l’amour. Mais est-il aussi sincère qu’il en a l’air. Millie est-elle prête à lui faire confiance.
Je pense que Fabien fait de Millie, une chose, un objet ce qu’il en veut. Pas une très bonne chance mais pour en savoir plus, je vous invite à découvrir ce roman et à faire votre opinion.

2 commentaires sur “Géant, l’amour à nu : Lucie Kervignac

  1. Merci pour cette chronique et cette superbe illustration. Fabien est sincère, mais à sa manière, qui peut être ressentie comme banale et dérangeante, ou comme un seconde chance. c’est une question de point de vue, tout à fait.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s