Foire aux livres de COLPO 56 (Morbihan)

Bonsoir, j’ai lu une information qui m’a vivement intéressée, dans Le Petit Zappeur. C’est l’amicale laïque de Colpo dans le Morbihan près de Vannes qui organise cette foire aux livres. Elle aura lieu le week-end prochain : samedi 20 novembre de 10 h à 18 h et le dimanche de 10 h à 17 h. Prix du kg de livres : 2 € OUI OUI vous l’avez bien lu !

Pensez-vous que je vais m’y rendre ? oui bien entendu, moi qui adore ce genre de manifestations, et comme je suis indépendante, en faîtes sortir comme bon me semble est très bien.

Pour vous faire envie, il y en aura pour tous les goûts, romans, polars, thrillers, jeunesse, histoire etc… J’ai intérêt à apporter mon panier.

Portrait d’auteure : Sandra Nelson

Bonjour, c’est au tour de Sandra de se faire connaître qui a répondu à mon ITW grâce au roman feelgood de Noël écrit avec Alice Quinn dont vous trouverez également le portrait d’auteure.

1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis une auteure essentiellement jeunesse mais de plus en plus adulte (quoi que…)

2/ Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence….)

J’ai commencé par dessiner très tôt pour raconter des histoires mais je n’étais pas assez douée alors je me suis mise à les écrire. Aujourd’hui encore, quand je rencontre des gens, je les dessine mentalement. Je suis une illustratrice ratée. Je crois que j’ai toujours voulu raconter des histoires, comme le font les enfants mais je ne me suis jamais arrêtée de parler à des personnages imaginaires (c’est grave docteur ?)

3/ Qu’est-ce-qui t’a donné l’envie d’écrire ?

Parler avec des personnages imaginaires, m’inventer une autre vie, échapper à la réalité dans laquelle je m’ennuyais copieusement.

4/ Connais-tu d’autres écrivains, éditeurs, libraires ? Si oui lesquels ?

La méga chouette librairie Nathalie Iris, à la tête des librairies « Mots en marge » à la Garenne-Colombes et « Mots en lignes » à Courbevoie. C’est la super-héroïne de la Nuit blanche des livres ! Quand elle parle des livres, elle a des étoiles qui sortent de ses yeux. Véridique !

5/ Comment t’es venu l’idée de publier ton oeuvre ?

J’étais journaliste depuis dix ans et j’avais envie d’écrire de la fiction. Je me suis mise à écrire un conte sur la différence. J’ai adoré ça ! C’est un sujet qui m’inspire beaucoup. J’avais l’impression que j’avais écrit l’oeuvre du siècle. Aucun éditeur n’en a voulu !

6/ Quel mode de publication as-tu choisi ? En auto-édition ou avec une maison d’édition ?

Au départ, je voulais absolument qu’une maison d’édition me publie, d’ailleurs on parlait peu d’auto édition à l’époque. J’ai envoyé plusieurs textes jeunesse et un roman adulte (jamais publié !) à tous les éditeurs de la planète et j’ai (enfin !) reçu une lettre positive au milieu de nombreuses lettres de refus… Plus tard, j’ai tenté l’aventure de l’auto édition pour mon roman intitulé « Ouragan sur la riviera » et c’est ma deuxième expérience d’auto édition avec « Love me doux » co-écrit avec la queen Alice Quinn;

7/ Es-tu satisfaite de ta publication ?

Je suis très heureuse car quand nous avons commencé l’écriture de « Love me doux » avec Alice, nous savions que nous voulions écrire une romance de Noël en Provence mais c’est tout ! C’est un engagement d’écrire avec quelqu’un, il faut aller jusqu’au bout pour ne pas laisser tomber l’autre ! Mais tout s’est très bien déroulé, les idées ont fusé, comme les rigolades. j’adore écrire à deux. Une de mes profs de scénario (hello Karine) dit qu’il vaut mieux deux cerveaux qu’un et c’est vrai.

8/ De quoi parle votre dernier livre, « Love me doux » co-écrit avec Alice Quinn ?

C’est l’histoire de retrouvailles en Provence de deux jeunes adultes qui se sont aimés ados mais qui ont bien changé entre temps. Elle est devenue une très chic photographe de mode à Londres et lui est passé du gringalet sympathique à vigneron sexy toujours de bonne humeur et meilleur oenologue du monde (rien que ça !) ! Evidemment ils ne sont d’accord sur rien. Et ils ne peuvent s’empêcher de se disputer dès qu’ils sont dans la même pièce plus de 5 min. et ils vont devoir partager un héritage, celui d’un vignoble en Provence. L’un veut le garder à tout prix, l’autre s’en débarrasser au plus vite….

9/ Et le prochain ?

Un roman jeunesse sur une ado mal dans sa peau (pléonasme !) qui va faire la rencontre qui va changer sa vie .

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? un nouveau est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

j’ai publié une quarantaine de livres jeunesse (albums essentiellement), et c’est mon troisième roman adulte, tous des comédies !

11/ As-tu participé à des concours littéraires, des salons du livre ? As-tu participé à des séances de dédicaces ? Quel a été ton ressenti ?

Jamais de concours, c’est pas trop mon truc mais des dédicaces et salons du livre, oui, en particulier le salon du livre de Montreuil. Je suis souvent invitée à intervenir dans des écoles et comme je suis une ancienne phobique scolaire, j’avais beaucoup de mal au début ! Maintenant, j’adore ! Soi je suis devenue maso, soi j’ai surmonté ma phobie ! Pour les séances de dédicaces, je suis passée par toutes les expériences : super, désastreuse et tout ce qui peut se vivre entre les deux. La pire c’est quand j’ai dédicacé à côté d’une star et que la seule personne qui s’est intéressée à mes livres, c’était pour poser son sac dessus ! Mais généralement ça se passe bien quand même !

J’aime beaucoup échanger avec des lecteurs !

Sandra je te remercie d’avoir consacré du temps à répondre à l’interview.

Ce week-end t’étais où Manoue, j’étais là

Bonsoir tout le monde, ce wee-end, j’ai un peu déserté facebook et les réseaux sociaux, j’étais au salon du livre de Vannes 2021, où nous pouvions rencontrer 200 auteurs. 23 000 visiteurs sont venus à cette manifestation tant attendue, étant donné la pandémie 2020 où nous avons tous été punis, ne pas voir nos auteurs, ne pas pouvoir acheter les livres. Pour moi, c’était une punition !

Mon panier littéraire :

quand Manoue va au salon, voici ce qu’elle rapporte à la maison

J’ai passé de super moments les samedi et dimanche. Samedi, j’ai pu revoir Lorraine Fouchet, Anne-Gaëlle Huon et faire connaissance avec Melissa Da Costa, Niko Tackian. J’ai fait les emplettes pour mes amies Audrey, Mumu et Sonia qui se reconnaîtront.

Dimanche, n’ayant pas vu tous les auteurs, j’y suis retournée et c’était super sympa, Sophie Henaff, Olivier Bal, Claire Favan, Véronique De Bure, Claire Norton. De super moments passés en leurs compagnies. Même le soleil et le ciel bleu nous ont accompagnés. Preuve en photos.

Je mettrais tous les achats que j’ai effectués (pour moi) et ceux qui m’ont été commandés. 2 sont déjà partis en direction de chez Sonia. Le reste des commandes va partir ces jours-ci.

N’hésitez pas à commenter, mais le smiley me cache, vous ne verrez pas ma tête. Navrée. .

Le temps d’un livre vous souhaite une agréable soirée:

Salon du livre : Livr’A Vannes du 24 au 26 septembre 2021

Bonjour, j’ai envie de vous faire envie en vous laissant la liste des auteurs que je rencontrerais lors du salon du livre de Vannes qui se tiendra sur l’esplanade du port de Vannes du 24 au 26 septembre 2021. C’est l’un des salons que je ne rate jamais car il se situe près de chez moi (Vannes) et que l’entrée est gratuite (très important) et que l’on peut apporter nos livres.

LES INVITES

Littérature générale :

ADRIANSEN Sophie – ANDREA Jean-Baptiste – AUGIER Justine –

BAL Olivier – BARDON Catherine – BEAULIEU Baptiste – BERNET Sam – BESSON Philippe – BEUGLET Nicolas – BLAINE Emily – BOIS Ariane – BOISSARD Janine – BRANDA Pierre – BREAU Adèle – BUSSI Michel –

CASTILLON Claire – CHANTERANNE David – CHARLIER Philippe – CHICHE Sarah – CLAUW Fabien – COLETTE Sandrine – CURIOL Céline – CUSSET Catherine –

DA COSTA Melissa – DARRE Patricia – DE BOYSSON Emmanuelle – DE BURE Véronique – DELACOURT Grégoire DE MOULINS Xavier – DES HORTS Stéphanie – DESESQUELLE Isabelle – DULERY Antoine – DUROY Lionel – DUSSARD Thierry –

ELKAIM Olivia – ENTHOVEN Raphaël –

FAVAN Claire – FAVE Catherine – FERGUS Jim – FIELD Michel – FORGE Sylvain – FOUCHET Lorraine – FRAIN Irène – FULDA Anne

GUILIANO Serena – GOUNELLE Laurent – GREGGIO Simonetta – GRIMALDI Virginie – Gringe – GUEZ Olivier – GUILLAUME Laurent

HENAFF Sophie – HOCHET Stéphanie – HUON Anne-Gaëlle

JANICOT Stéphanie – JAUFFRET Régis – JEANNIN Aurélie – JONCOUR Serge – JULIAND Anne-Dauphine

KERNINON Julia – KOUDRINE Olivia –

LAMOUR Valérie – LAPIERRE Alexandra – LAURAIN Antoine – LE FLOUR Caroline – LE FOL Sébastien – LE GUILCHER Arnaud – LELORAIN Patrice – LEOST Claire – LE SONNEUR Eric – LEVY Marc –

MAGELLAN Murielle – MAISONS Dominique – MANCHETTE Ludovic – MANOOK Ian – MARTIN-CHAUFFIER Gilles MARTINEZ Carole – Mc PARTLIN Anna – MOURREAUX Patrick – MüLLER Xavier –

NASR Nabil – NIEMEC Christian – NORTON Claire

PALOU Anthony – PAPIN Line – PELLOUX Patrick – PIGOZZI Caroline – PLANTAGENET Anne –

QUEMENER Jean-Marie

RAPILLY Frédéric -RAVENNE Jacques – ROBERT Gwenaëlle ROCHER Jacques (?) – ROUX François

SANCLEMENTE Marine – SOULIE Julien –

TACKIAN NikoTAL MEN Sophie – THOREL Jacques – TREVIDIC Marc – TUFFIGO Anne

VIAL Charles-Eloi – WERBER Bernard – WESTHOFF Denis

Littérature Bretonne

ARTHAUD Hubert –

BALADE David – BECKER Roland – BELLEC Hervé – BLANCHARD Christian

CARIO Daniel – CHEVALIER Gérard –

DE BROC Nathalie –

FAILLER Jean – FORRER Anne

GUIAVARC’H Emmanuel

HUGUEN Hervé

LE BAGOUSSE Véronique – LE BAHY Yves – LE BRUN Dominique – LE MER Françoise – LOMENEC’H

MORGAN Cédric

NEDELEC Jérôme – Nono

OLLIIVER Jean-Paul – OLIVIER Yvon

POUCHAIRET Pierre

RAGUENES Joël – RAYNAUDON-KERZERHO Maïwenn – RIO Bernard

SAVIGNAC Jean-Paul – SIZUN Marie –

TATIBOUET Yann – TROUILLARD Stéphanie

Jeunesse

BADEL Ronan – BOUSQUET Charlotte

FERNADEZ Ghislain – FLAGEUL Jean-Marie (?) – FOOGY –

HUARD Alexandra – LE CORNEC Guillaume (?) – MORVAN Justine – PLICHOTA Anne – QUIVIGER Pascale – RAULO Armelle – WOLF Cendrine – Zanapa

Bandes dessinées

Aré

GACHE Sylvain – GLOAGUEN Philippe – GOALEC Sandrine – GROLLEAU Fabien – KERION Sandrine

LE BIHAN Cédrick – LEVEQUE Vincent – PATH Lucia – SIMON -Jean-Yves

Auteurs du pays de Vannes

BODARD Bruno – DELAMBRE Edmée – GUEGAN Jérôme – AJ FOREST – L’HER Bruno – LUCAS Sylvie

MIDO – MOINGON Guillaume – Nanou (?) – PANON Xavier – SOCRATE Jean-Louis – TANGUY Leslie

Association des écrivains Bretons

VENDREDI 24 SEPTEMBRE

MAGAUD Nadège
Bodan Fabienne
Haffray Françoise
Nouaille De Gorce Pascale

SAMEDI 25 SEPTEMBRE

Guillou Anne
Odoyer Muriel
Perron Patrice – Pelard Catherine – Mido
Fleury Jean
Leroy Christian

DIMANCHE  26 SEPTEMBRE

Guénégan Jean-Albert
Nicol Alex
Larbre Elisabeth
Châtel Thierry
Briand Isabelle
Anne-Sara
Priziac Michel

N’hésitez pas à venir un week-end pour visiter les magnifiques coins, il y a moins de monde et l’arrière-saison est superbe.

Portrait d’auteure : Magali Chacornac-Rault

Bonjour, voici une auteure qui a répondu présente pour nous parler d’elle, enfin surtout de son métier d’auteure, il s’agit de Magali Chacornac-Rault. Elle a bien voulu répondre à mon questionnaire :

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je m’appelle Magali, j’ai la quarantaine et je suis maman de deux ados. J’aime la lecture, la musique et découvrir la nature…

1/ Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’ai commencé l’écriture à l’adolescence après la mort de mon père, c’est à ce moment-là que je me suis inventée des histoires mais j’étais toujours déçue par le rendu à l’écrit de ce que j’avais en tête. J’ai donc arrêté de coucher mes histoires sur le papier mais je continuais à en inventer, ça a même pris de l’ampleur avec l’arrivée de mes enfants. Il a fallu attendre des années avant que je reprenne le chemin de l’écrit et que je sois satisfaite de mes productions.

2/ Qu’est-ce-qui t’a donné envie d’écrire ?

L’envie de partager mes histoires comme je le faisais avec mes enfants… l’oral étant limité, je me suis tournée vers l’écrit.

3/ Avant la publication de ton livre, connaissais-tu d’autres écrivains, éditeurs ?

Je communiquais beaucoup avec des auteurs de petites maisons d’éditions pour qui j’endossais le rôle de bêta lectrice – sur les réseaux sociaux, principalement twitter.

4/ Comment t’es venu l’idée de publier ?

C’était une évidence si je pouvais partager mes histoires

5/ Pendant que tu écrivais, as-tu eu l’idée de publier en auto-édition, sous une maison d’édition ?

La liberté de l’auto-édition m’a tout de suite séduite, beaucoup de petits auteurs que je suis suivais sont devenus des « grands » et ont perdu leur âme pour répondre aux exigences de grosses maisons d’éditions.

6/ Te rappelles-tu ton sentiment lorsque ton premier livre a été publié ?

Ce sentiment est toujours le même à chaque nouveau livre, l’excitation, de la peur, de l’appréhension, de l’espoir aussi que cette histoire trouve son lectorat et que les lecteurs passent un bon moment.

7/Au moment de la sortie de ton livre, en as-tu parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, amis, famille) ?

Sur les réseaux sociaux, pour la famille large j’ai attendu que le livre soit physiquement présent, qu’ils puissent le feuilleter.

8/ As-tu publié plusieurs romans ? Un nouveau est-il en cours d’écriture, futur proche ou lointain ?

J’ai six romans publiés :

Une série jeunesse en trois tomes : « Les Mad Drummers » pour les 10-14 ans, inspirée par mes enfants,

Deux thrillers/polars « Le sorcier à tête de bouc » et « Emmurées » où l’on retrouve les mêmes personnages.

Un roman historique fantastique « Liberté » en young adult/adult

Un troisième thriller sortira en septembre 2021 et un young adult en juin 2022 et plein d’autres projets en cours dont je ne peux pas encore parler.

9/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre.

J’ai participé à plusieurs séances de dédicaces en librairie, médiathèques, marché de Noël, café littéraire, café de l’auto-édition, camping.

J’ai plusieurs salons de prévus, beaucoup avaient été annulés, je croise les doigts pour la rentrée de septembre.

10/ As-tu été invité(e) pour des séances de dédicaces ?

En médiathèque une fois, normalement c’est moi qui fais les démarches.

Ma page auteur FB : https://www.facebook.com/MCRauteur

Magali, je te remercie d’avoir consacré du temps à répondre à mon ITW, je te souhaite que tu aies beaucoup de ventes, ainsi que tu sois contactée pour des séances de dédicaces et des salons littéraires.

Association des Bouquinistes de Bretagne Sud

Notre association est née de la volonté de libraires et de bouquinistes de faire naître un intérêt pour les produits culturels anciens et d’occasion en Bretagne sud de part l’organisation de marchés du livre, du vinyle, et de la carte postale (liste non exhaustive !) dans l’esprit de ceux des quais parisiens. Notre but est de promouvoir le livre, les antiquités, les vieux papiers et le patrimoine culturel à travers nos manifestations. Notre terrain d’action est large et son cœur est situé en Bretagne sud.

Vous pouvez les contacter via messenger : https://www.facebook.com/bouquinistesdebretagnesud/

et par téléphone : 06 99 94 10 05 ou 06 31 44 90 48

Vous pouvez les retrouver : 10 h à 18 h

le lundi sur le port d’Auray St Goustan

le mercredi ville close à Concarneau (certains mercredis)

le jeudi à Guérande Place de la Collégiale

le vendredi à Quiberon Place Hoche

par mail : bouquinistes.bretagne.sud@hotmail.fr

Que faire lorsque vous aimez lire et que cela devient plus une passion une addiction. Ne pas pouvoir se passer de lecture pour se détendre, s’occuper comme d’autres sont devant la télé….

Pour cela, j’ai contacté par messenger cette association de bouquinistes professionnels. Le marché se tient les samedis 1er et 8 mai sur le Port de Vannes ou l’esplanade. N’ayez crainte, il fait toujours beau en Bretagne sauf sur ceux sur ou la pluie leur tombe sur la tête à force de médire « il pleut toujours ». On les reconnaît avec le parapluie (inutile et ridicule). Le parapluie en bretagne coûte cher et une fois ouvert il se retourne à la moindre rafale de vent.

J’espère que cet article vous aura plu, et que si vous êtes dans le coin, vous pourrez venir fouiller, et peut être repartir avec des livres que vous cherchez depuis longtemps.

Achats de livres à l’automne ça fait du bien

En octobre et novembre (le mois n’est pas terminé, je n’ai pas été très sage. Peut-être que je sentais que j’allais être prolongée et vue la situation actuelle que nous traversons ne s’est pas améliorée, j’ai profité d’acheter quelques livres et d’en recevoir par les auteurs adorables.

Voici quelques photos pour vous embarquer dans mon univers livresque d’octobre et novembre, je mettrais les résumés des livres dans un prochain article.

Merci pour votre livre Jean-Paul Le Denmat

Dans cette liste de livres achetés, à la FNAC, espace culturel Leclerc ou directement auprès de l’auteur, ce qui créé un lien particulier, nous avons la dédicace et toujours un petit mot agréable.

Livres offert par

Anne-Marie Bougret : Intrigue chez Virginia Woolf

Jean-Paul Le Denmat : La nef des damnés

Achetés auprès des auteures

Nathalie Antien

La source des elfes (un livre jeunesse)

Anne-Marie Bougret :

Ludovic et le voleur de regard, de plus il y avait des goodies (très sympas).

Allez je vous laisse, je vais retrouver ma lecture du moment,

Concours Librinova Mélodie Ambiehl et Elodie Morgen

Coucou tout le monde, sur le site « librinova », 2 jeunes auteures Mélodie Ambiehl et Elodie Morgen se sont lancées , il y a un peu dans l’écriture d’un roman fantasy young adult sur wattpad intitulé : Syrel et la malédiction des plumes !

Rêvant secrètement d’être publiées, elles ont décidé de tenter leur chance au concours Librinova/La Martinière et vous invite à aller découvrir le début de leur roman sur le lien

https://concours.librinova.com/concours/concours-d-ecriture-fantasy-ya-avec-sarah-j-maas/participations/1306-syrel-et-la-malediction-des-plumes?fbclid=IwAR28JNJTDQV6s6K42pYMkVcowlrnBpHjGIgZEuTyexdGljJny0PbKjYHBck

Un petit mot sur le concours :

Vous avez jusqu’au 30 septembre pour leur donner un coup de main en votant pour leur histoire : si les likes ne comptent pas forcément dans le choix final du gagnant, avoir un joli nombre de « j’aime » pour leur roman serait tout de même une belle fierté et peut-être une source de consolation si, malheureusement pour elles, leur rêve ne se réalise pas cette fois-ci.

Résumé : SYREL ET LA MALEDICTION DES PLUMES : Et si votre âme soeur était un oiseau de magie ?

Une princesse.

Une malédiction.

La magie d’un royaume à sauver.

Syrel, deuxième fille du roi d’Avéria, n’était pas promise à un grand destin… Jusqu’au jour où une malédiction s’abat sur le royaume, privant les Oiseliers de leur lien de plumes.

Désormais, la princesse est la dernière à posséder le lien ancestral l’unissant à son âme soeur : un faucon pélerin nommé Lomion. Elle seule peut retrouver le Phénix disparu et lever la malédiction.

Syrel pourra-t-elle briser la malédiction des plumes à temps ?

Sur ces traces, la Fille au Corbeau rôde…..

Cette lecture s’adresse aux jeunes de 14 ans mais plus vers 16/17/18 ans. Donc, si vous aimez la littérature « young adult » fantasy…….venez découvrir le livre de Mélodie et d’Elodie. Votez pour elles. Il faut leur donner une chance de gagner.

Je remercie les personnes qui se seront arrêtées sur cet article, l’auront lu et auront cliqué sur le lien. Donnons une chance aux jeunes auteurs.

AVIS DES LECTEURS

Manoue

Portrait d’auteure : Maa Nath-Apolline

Bonjour tout le monde,

Je continue mon petit tour et je me suis arrêtée pour interviewer Maa Nath-Apolline, rencontrée lors du salon du livre à Erdeven le 31 mars 2019. Je l’ai revue également en janvier au salon de Theix. Voici ses réponses aux questions que j’ai préprarées.

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Nath-Apolline, 45 ans, mariée, maman de 2 adolescents. Ecrivain, naturopathe et bretonne de coeur depuis 30 ans, j’ai choisi de poser mes valises, avec ma famille, à Guidel en 2017. Après des études de Lettres Modernes à la Sorbonne émaillées de voyages en Asie et d’expériences humanitaires, j’ai enseigné le français et le théâtre durant une dizaine d’années. Un peu touche-à-tout, j’ai également exercé les métiers de pigiste, photographe, professeur des écoles, responsable d’un pôle tourisme et chargée de communication.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’ai écrit des poèmes à l’âge de 4 ans en apprenant à manier le crayon de bois.

3/ Qu-est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

Je me suis mise à écrire pour ne pas mourir sous les coups de ma mère.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui, lesquelles ?

Oui, j’en connais pas mal. Je ne pourrais pas dresser une liste qui serait aussi parcellaire que frustrante.

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

J’écris pour survivre mais surtout pour transmettre des messages forts. Mon écriture engagée. Profondément.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? En auto-édition ou maison d’édition ?

J’ai eu la chance d’être découverte par mon éditeur actuel, Airvey Editions.

7/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Non, ce livre a connu un petit succès d’estime mais il dérange trop les âmes hypocrites qui préfèrent détourner le regard que d’affronter la réalité.

8/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

J’ai ressenti beaucoup de joie, de fierté et aussi de peur.

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? page fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Oui, bien sûr, il y a eu quelques articles dans les journaux, j’ai accepté un passage TV et une émission de radio.

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

Oui, à l’heure actuelle, j’ai le bonheur d’avoir 6 romans jeunesse publiés et 2 romans adulte.

11/ Avez-vous publié à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Je participe régulièrement à des salons du livre, depuis celui du Mans, de Paris ou encore mes préférés, les Salons bretons.

12/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

J’ai participé à plusieurs séances de dédicace ce qui, pour une timide-angoissée comme moi, est un véritable challenge. A l’inverse, je suis parfaitement à l’aise pour recevoir mes petits lecteurs.

Voilà, mon petit ITW est terminé et je remercie Nath-Apolline d’avoir consacré un moment à répondre à ce petit questionnaire. Je vous souhaite une belle lecture pour faire connaissance avec l’auteure.

Le Temps d’un livre,

Portrait d’auteur : Gwen Le Tallec

Présentation :

Une petite présentation de Gwen et il vous parlera de ses romans……

Gwen, je vous laisse la parole,

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je suis Gwen Le Tallec, romancier originaire de Saint-Malo, et aujourd’hui j’écris essentiellement des romans policiers.

Mes romans

Le commissaire Taran Courteline est mon héros de polar. Ses aventures commencent à Brest dans « Taran » où il est confronté à un sérial killer qui assassine des femmes qui cachent toutes le même secrêt, puis à Saint-Malo dans « Taran, 7 coeurs » où un psychopathe arrache le coeur de ses victimes rousses pour assouvir une vengeance d’un autre temps.

Mes romans « Lune de cendre » et « Lilou », réunissent ses deux héros, Lilou (héroïne des romans dramatiques) et Taran dans deux thrillers époustouflants !!!

Dans mon dernier roman, « Taran, l’île du sang » publié en janvier 2020? Taran est confronté à un sérial killer qui se venge de la mort de son grand-père assassiné par des résistants de la dernière heure lors de la libération de Saint-Malo en août 1944.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence….)

J’ai commencé à écrire il y a environ 7 ans vers l’âge de 40 ans.

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie ‘écrire ?

Mes enfants ! Cette envie d’écrire était présente depuis longtemps mais sans jamais osé passer à l’acte. Ce sont mes enfants qui m’ont incité à le faire car ils aimaient bien les histoires que je leur racontais.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui lesquels ?

En participant à plusieurs salons du livre chaque année, je rencontre beaucoup d’auteurs connus et moins connus. Le monde des auteurs est une communauté relativement solidaire. Je fais également partie d’un collectif d’auteurs du grand ouest.

Mes belles rencontres en Salon :

Nicolas Beuglet au Salon d’Elven. Une belle amitié virtuelle aujourd’hui.

Hugo Buan au Salon du livre de Saint-Jouan des Guérêts (Saint-Malo)

Roselyne Bachelot au Salon du Juvardeil (clin d’oeil à l’actualité)

Mes amitiés du net :

Depuis nos débuts, nous nous livrons avec Luca Tahtieazym, celui qui a un n nom imprononçable ! Un grand auteur. Mais aussi Lionel Carny.

Mes potes auteurs :

Jérôme Verne, Shealynn Royan, Myriam Caillonneau, Aidan Fox, Mélanie De Coster, Lynda Guillemot, Jean-Marc Basseti, Claire Bertin….

Nous organisons chaque année notre salon à côté de Rennes ! Le salon des auteurs indépendants du grand ouest.

Mon libraire :

Brice Vauthier, le patron de la librairie L’étagère de Saint-Malo

Les éditeurs :

J’ai moins de contacts avec des éditeurs même si chaque année j’ai des propositions de contrats. Pour l’instant, les conditions offertes n’ont pas été plus intéressantes que l’activité que je mène seul. Mais je ne suis pas contre une collaboration future avec un éditeur qui me permettrait aujourd’hui de me consacrer pleinement à l’écriture !

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

L’envie de partager, de laisser une trace…

6/ Quelle mode de publication avez vous choisi ? en auto-édition ou avec une maison d’édition ?

Je suis auteur indépendant en auto-édition et fier de l’être !

J’ai des contrats avec des maisons d’édition mais qui concerne plutôt les romans jeunesse.

7/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

Le premier ? Quelle fierté !!!

Depuis, je me suis proffesionnalisé. Ecrire, c’est une vraie petite entreprise aujourd’hui. La représentation de l’auteur solitaire est fausse. Autour de moi il y a près de 10 personnes qui travaillent dans toutes les étapes de la construction d’un roman. Moi je ne fais qu’écrire le roman !

8/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Oui

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, groupes facebook, famille, amis).

Oui, je communique aujourd’hui essentiellement via les réseaux sociaux : FB, Instagram, Blog.

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

J’ai publié une 20aine de romans ! La moité en jeunesse, l’autre dans le genre polar et romance.

Mon dernier roman « Taran, l’île du sang » (polar) date de janvier 2020.

Je viens d’achever mon nouveau roman (polar) : Le Capitaine Orianne Sorens – Liens du sang. Il sera publié en mai ou juin 2020.

11/ Avez-vous participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Oui, je participe à environ 10 salons et 2 à 3 dédicaces par an. Les dernières en 2020 : Cultura Brest, Espace Culturel Leclerc à Angers, Mairie de Saint-Guinoux (du côté de Saint-Malo).
La dédicace est l’exercice le plus difficile car vous êtes seul face aux lecteurs potentiels ! il ne faut pas rester dans son coin (comme beaucoup d’auteurs…) sauf si vous êtes très célèbre. Il faut aller à la rencontre des gens. Leur sourire, leur parler, les séduire, se « vendre ». Ensuite, s’ils aiment vos romans, ils reviendront toujours ! j’ai beaucoup de vrais fans et c’est agréable.

Je vous remercie, Gwen d’avoir consacré un moment à répondre à ce questionnaire. D’autre part, si vous recherchez une maison d’édition, vous pouvez contacter Carol Ine (fbk) ou La Plume de l’Edition, logo sur la page d’accueil). Un clic et hop vous y êtes.

vous pouvez trouver les livres de Gwen Le Tallec sur le site :

https://www.amazon.fr/Gwen-Le-Tallec/e/B01LW0NKII/ref=dp_byline_cont_ebooks_1

https://www.facebook.com/gwen.letallec

Excellentes lectures à vous.