Ce week-end t’étais où Manoue, j’étais là

Bonsoir tout le monde, ce wee-end, j’ai un peu déserté facebook et les réseaux sociaux, j’étais au salon du livre de Vannes 2021, où nous pouvions rencontrer 200 auteurs. 23 000 visiteurs sont venus à cette manifestation tant attendue, étant donné la pandémie 2020 où nous avons tous été punis, ne pas voir nos auteurs, ne pas pouvoir acheter les livres. Pour moi, c’était une punition !

Mon panier littéraire :

quand Manoue va au salon, voici ce qu’elle rapporte à la maison

J’ai passé de super moments les samedi et dimanche. Samedi, j’ai pu revoir Lorraine Fouchet, Anne-Gaëlle Huon et faire connaissance avec Melissa Da Costa, Niko Tackian. J’ai fait les emplettes pour mes amies Audrey, Mumu et Sonia qui se reconnaîtront.

Dimanche, n’ayant pas vu tous les auteurs, j’y suis retournée et c’était super sympa, Sophie Henaff, Olivier Bal, Claire Favan, Véronique De Bure, Claire Norton. De super moments passés en leurs compagnies. Même le soleil et le ciel bleu nous ont accompagnés. Preuve en photos.

Je mettrais tous les achats que j’ai effectués (pour moi) et ceux qui m’ont été commandés. 2 sont déjà partis en direction de chez Sonia. Le reste des commandes va partir ces jours-ci.

N’hésitez pas à commenter, mais le smiley me cache, vous ne verrez pas ma tête. Navrée. .

Le temps d’un livre vous souhaite une agréable soirée:

Portrait d’auteure : Laure ENZA

Bonjour tout le monde, je vous propose de découvrir Laure ENZA, auteure de romans feelgood, science-fiction, d’aventure, d’imagination. Vous êtes prêts, voici les réponses de Laure.

1/Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je suis écrivain et je publie sous le nom de plume de Laure ENZA depuis 2019. J’écris dans deux univers différents : la science-fiction (destinée à un public de jeunes adultes, avec des romans d’aventure et d’imagination, et deux romans contemporains classés dans les feelgood, que j’appelle plutôt comédies dramatiques (entre humour et émotion).

J’habite dans le sud de la France, j’ai trois grands enfants. J’aime les voyages, la pizza, et la salsa.

2/ Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’invente des histoires depuis que je sais lire et écrire, je suppose, car mes premiers textes remontent à l’âge de 7 ans. J’ai le souvenir d’avoir toujours écrit, poèmes, nouvelles, romans, articles de journaux.

3/ Qu’est-ce-qui t’a donné l’envie d’écrire ?

La lecture, assurément. Même avant de savoir lire. J’ai le souvenir de ma maman qui me lisait des livres et cela a nourri mon imagination depuis toujours. Ensuite, j’ai le souvenir de textes que je lisais dans mon adolescence et qui me transportaient vraiment, aussi bien du point de vue du fond que de la forme. Je recopiais des pages entières pour le plaisir des belles phrases, pour m’en imprégner. J’ai une passion pour les auteurs du XIXe siècle qui sont très précis, très minutieux dans le choix des mots.

4/ Connais-tu d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui lesquelles ?

je connais de nombreux auteurs, je n’ose pas les citer de peur d’en oublier. je fais partie des Pépinières du 13, un collectif d’auteurs qui permet de partager des renseignements, des astuces et de s’entraider (ce concept a été imaginé par Rime de Bervuy). Je ne connais pas d’éditeurs, personnellement, même si un de mes romans est publié par JDH Editions. Pour les libraires, je dois faire quelques km pour m’y rendre car il n’y en a aucune dans ma ville. Je vais à la Librairie Prado Paradis à Marseille ou l’Alinéa à Martigues.

5/ Comment t’es venu l’idée de publier ton oeuvre ?

J’ai toujours eu envie de publier mes oeuvres depuis l’âge de 18 ans. Je suppose que c’est le but quand on écrit autre chose qu’un journal intime : avoir des lecteurs. J’ai donc toujours envoyé, plus ou moins régulièrement, mes écrits à des éditeurs.

6/ Quel mode de publication as-tu choisi ? en auto édition ou avec une maison d’édition ?

En 2010, j’ai écrit une saga de science-fiction jeunesse qui devait être publiée chez l’Atalante, j’étais très fière car elle publie des auteurs prestigieux de science-fiction. Mais au moment de signer le contrat, le directeur de la section jeunesse a démissionné et le projet est tombé à l’eau. En 2019, j’ai découvert l’auto édition et j’ai commencé par publier des romans feelgood (sur des platefromes françaises payantes, puis sur amazon). J’ai ressorti ma saga SF des tiroirs et je l’ai publié également. J’ai continué à chercher des éditeurs en parallèle et j’ai eu un roman édité en 2020. Je suis ce qu’on appelle une auteure hybride.

7/ Es-tu satisfaite de ta publication ?

Pour mes romans en auto édition, je suis pleinement satisfaite. J’aime bien le fait de porter le projet de bout en bout (avec des aides nécessaires pour la correction, la couverture, etc.) et de voir les résultats immédiats. Pour mon roman édité, c’est un peu plus frustrant, car une fois que l’auteur a cédé ses droits, il ne maîtrise plus rien.

8/ Quel sentiment as-tu ressenti lorsque ton livre a été publié ?

Mon premier roman publié m’a apporté un sentiment de joie et aussi d’aboutissement, cela faisait 40 ans que j’écrivais dans l’ombre !

9/ Au moment de la sortie de ton livre, en as-tu parlé publiquement ?(page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Oui, j’ai mis en oeuvre tout ce dont tu parles : page, compte, blog, site, groupes, librairies, journalistes à la « Provence », proches et même publicité payante.

10/ As-tu publié plusieurs romans ? un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

Oui, j’ai publié 4 romans feelgood et 4 romans de science-fiction. Un prochain feelgood et un prochain volume de la saga SF sont prévus pour la rentrée 2021.

11/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

J’ai participé aux concours Nouvelles Plumes et Nouveaux Auteurs pour mes feelgood. J’ai été sélectionnée mais pas éditée. Cela m’a permis d’avoir les retours d’un jury objectif et de rectifier certains détails avant de publier. je m’en suis servie de bêta lecteur. Mes romans participent aussi au concours des Plumes Francophones sur Amazon, mais je n’ai pas d’espoir d’être récompensée car je pense que la sélection se fait au nombre de ventes.

Je fais tous les salons du livre ou les séances de dédicaces où je suis acceptée, je n’hésite pas à traverser la France pour ça, j’adore rencontrer les gens.

12/ As-tu participé à des séances de dédicaces ? Quel a été ton ressenti ?

Oui, j’ai participé ou organisé de nombreuses séances de dédicaces, j’aime beaucoup le contact avec les lecteurs, on a souvent d’agréables surprises.

https://laure-enza.com/

Je remercie Laure d’avoir répondu à mon ITW, je vous le laisse découvrir et surtout n’hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessus pour commandes livres si vous les souhaitez dédicacés.

Salon du livre : Livr’A Vannes du 24 au 26 septembre 2021

Bonjour, j’ai envie de vous faire envie en vous laissant la liste des auteurs que je rencontrerais lors du salon du livre de Vannes qui se tiendra sur l’esplanade du port de Vannes du 24 au 26 septembre 2021. C’est l’un des salons que je ne rate jamais car il se situe près de chez moi (Vannes) et que l’entrée est gratuite (très important) et que l’on peut apporter nos livres.

LES INVITES

Littérature générale :

ADRIANSEN Sophie – ANDREA Jean-Baptiste – AUGIER Justine –

BAL Olivier – BARDON Catherine – BEAULIEU Baptiste – BERNET Sam – BESSON Philippe – BEUGLET Nicolas – BLAINE Emily – BOIS Ariane – BOISSARD Janine – BRANDA Pierre – BREAU Adèle – BUSSI Michel –

CASTILLON Claire – CHANTERANNE David – CHARLIER Philippe – CHICHE Sarah – CLAUW Fabien – COLETTE Sandrine – CURIOL Céline – CUSSET Catherine –

DA COSTA Melissa – DARRE Patricia – DE BOYSSON Emmanuelle – DE BURE Véronique – DELACOURT Grégoire DE MOULINS Xavier – DES HORTS Stéphanie – DESESQUELLE Isabelle – DULERY Antoine – DUROY Lionel – DUSSARD Thierry –

ELKAIM Olivia – ENTHOVEN Raphaël –

FAVAN Claire – FAVE Catherine – FERGUS Jim – FIELD Michel – FORGE Sylvain – FOUCHET Lorraine – FRAIN Irène – FULDA Anne

GUILIANO Serena – GOUNELLE Laurent – GREGGIO Simonetta – GRIMALDI Virginie – Gringe – GUEZ Olivier – GUILLAUME Laurent

HENAFF Sophie – HOCHET Stéphanie – HUON Anne-Gaëlle

JANICOT Stéphanie – JAUFFRET Régis – JEANNIN Aurélie – JONCOUR Serge – JULIAND Anne-Dauphine

KERNINON Julia – KOUDRINE Olivia –

LAMOUR Valérie – LAPIERRE Alexandra – LAURAIN Antoine – LE FLOUR Caroline – LE FOL Sébastien – LE GUILCHER Arnaud – LELORAIN Patrice – LEOST Claire – LE SONNEUR Eric – LEVY Marc –

MAGELLAN Murielle – MAISONS Dominique – MANCHETTE Ludovic – MANOOK Ian – MARTIN-CHAUFFIER Gilles MARTINEZ Carole – Mc PARTLIN Anna – MOURREAUX Patrick – MüLLER Xavier –

NASR Nabil – NIEMEC Christian – NORTON Claire

PALOU Anthony – PAPIN Line – PELLOUX Patrick – PIGOZZI Caroline – PLANTAGENET Anne –

QUEMENER Jean-Marie

RAPILLY Frédéric -RAVENNE Jacques – ROBERT Gwenaëlle ROCHER Jacques (?) – ROUX François

SANCLEMENTE Marine – SOULIE Julien –

TACKIAN NikoTAL MEN Sophie – THOREL Jacques – TREVIDIC Marc – TUFFIGO Anne

VIAL Charles-Eloi – WERBER Bernard – WESTHOFF Denis

Littérature Bretonne

ARTHAUD Hubert –

BALADE David – BECKER Roland – BELLEC Hervé – BLANCHARD Christian

CARIO Daniel – CHEVALIER Gérard –

DE BROC Nathalie –

FAILLER Jean – FORRER Anne

GUIAVARC’H Emmanuel

HUGUEN Hervé

LE BAGOUSSE Véronique – LE BAHY Yves – LE BRUN Dominique – LE MER Françoise – LOMENEC’H

MORGAN Cédric

NEDELEC Jérôme – Nono

OLLIIVER Jean-Paul – OLIVIER Yvon

POUCHAIRET Pierre

RAGUENES Joël – RAYNAUDON-KERZERHO Maïwenn – RIO Bernard

SAVIGNAC Jean-Paul – SIZUN Marie –

TATIBOUET Yann – TROUILLARD Stéphanie

Jeunesse

BADEL Ronan – BOUSQUET Charlotte

FERNADEZ Ghislain – FLAGEUL Jean-Marie (?) – FOOGY –

HUARD Alexandra – LE CORNEC Guillaume (?) – MORVAN Justine – PLICHOTA Anne – QUIVIGER Pascale – RAULO Armelle – WOLF Cendrine – Zanapa

Bandes dessinées

Aré

GACHE Sylvain – GLOAGUEN Philippe – GOALEC Sandrine – GROLLEAU Fabien – KERION Sandrine

LE BIHAN Cédrick – LEVEQUE Vincent – PATH Lucia – SIMON -Jean-Yves

Auteurs du pays de Vannes

BODARD Bruno – DELAMBRE Edmée – GUEGAN Jérôme – AJ FOREST – L’HER Bruno – LUCAS Sylvie

MIDO – MOINGON Guillaume – Nanou (?) – PANON Xavier – SOCRATE Jean-Louis – TANGUY Leslie

Association des écrivains Bretons

VENDREDI 24 SEPTEMBRE

MAGAUD Nadège
Bodan Fabienne
Haffray Françoise
Nouaille De Gorce Pascale

SAMEDI 25 SEPTEMBRE

Guillou Anne
Odoyer Muriel
Perron Patrice – Pelard Catherine – Mido
Fleury Jean
Leroy Christian

DIMANCHE  26 SEPTEMBRE

Guénégan Jean-Albert
Nicol Alex
Larbre Elisabeth
Châtel Thierry
Briand Isabelle
Anne-Sara
Priziac Michel

N’hésitez pas à venir un week-end pour visiter les magnifiques coins, il y a moins de monde et l’arrière-saison est superbe.

Portrait d’auteure : Cynthia Kimberley

Bonjour à toutes et à tous, je vous propose de faire connaissance avec Cynthia Kimberley qui a écrit plusieurs livres, son univers est varié. Je dois préciser également qu’elle a une initiative magnifique : elle vous en dira plus.

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Cynthia KIMBERLEY, j’ai 47 ans et vis dans l’Yonne près de Sens. Je suis mariée et maman de deux garçons dont je suis fière : Jonathan 23 ans et Robin 20 ans. J’ai publié 9 ouvrages pour le moment, 8 pour enfants et 1 pour adultes. J’adore écrire et m’interdis aucun style. On peut dire que je suis une auteure sans étiquette ! Je suis une auteure engagée notamment dans la défense des animaux, mais pas que…. Pour ma collection je reverse 50 cts de mes droits d’auteur sur chaque vente à des associations.

1/ Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence)

J’écris depuis que je sais tenir un stylo ! J’appréciais les dissertations surtout quand elles étaient libres ! J’écrivais des poèmes pour mes amis et je leur donnais. J’écrivais aussi des histoires sur des feuilles volantes, que je perdais rapidement. Cette passion de l’écriture m’a poussée vers des études littéraires, j’ai un BAC A2 (lettres philosophie et 3 langues pour les plus jeunes qui ne connaissent pas). J’ai décidé de travailler pourtant dans un métier scientifique, mais dans lequel les écrits sont très importants.

2/ Qu’est-ce-qui t’a donné l’envie d’écrire ?

Pour cette aventure littéraire, c’est mon fils Robin qui m’a poussé à publier mes histoires. En effet, lorsque mes enfants étaient plus petits, je leur racontais une histoire de mon invention sur un thème qu’ils choisissaient. Et un soir mon fils m’a dit « Tes histoires sont trop bien, tu devrais les écrire pour les autres enfants ! ». Je l’ai pris au mot et j’ai écrit Mx Club. Ce n’était pas mon premier livre, en 1994, j’avais écrit un livre destiné à ma maman « les traces d’un amour complexe ».

3/ Connais-tu d’autres écrivains, éditeurs, libraires ? Si oui, lesquelles ?

Je connais beaucoup de monde depuis 2014, année de la publication de mon premier livre et de mes premiers salons. Michèle FANELLI, une auteure de roman pour enfants que j’adore, elle est costumée à chacune de ses apparitions. Noëmie DELPRA (autoéditée) que j’ai rencontré lors d’un salon et d’ont j’adore la saga « Les larmes de Jundur ». Valérie DOURLENT qui a créé sa propre maison d’édition. Danielle THERY ancienne commissaire que j’ai eu le plaisir de rencontrer qui écrit des policiers que j’adore. Mireille CALMEL, une auteure très connue mais aussi très simple avec qui j’ai eu la chance d’échanger dans un salon et dont j’apprécie énormément l’écriture et les thèmes abordés (médiéval). Patrick BEDIER, un auteur que j’ai rencontré en salon, qui a écrit un policier sur fond de golf génial « les plumes de l’albatros ». Algédi DAHIH, un auteur de fantasy, science fiction que j’adore. Je pourrais en citer plein d’autres, Sacha ERBEL, Cicéron ANGLEDROIT…

Editeur je connais donc Valérie DOURLENT qui a créé sa maison d’édition « atelier-grifonne ». Chérubins éditions, Faralonn éditions, éditions Volubilis de Villebourgis dans l’Yonne.

Librairie Calligrammes à Sens dans l’Yonne, librairie du Hérisson à Montargis;

4/ Pourquoi as-tu choisi une maison d’édition plutôt que l’auto-édition ?

La facilité, je ne me préoccupe pas de l’impression ou de la diffusion de mes ouvrages. Seulement de toute la partie promo et communication. Je tire mon chapeau à tous les auteurs qui ont choisi de s’auto éditer, car c’est un sacré travail.

5/ Quel mode de publication as-tu choisi ? en auto-édition ou avec une maison d’édition ?

J’ai choisi la maison d’édition, après 8 ans de recherches entre l’écriture finalisée de « Mix Club » et sa parution en avril 2014. J’avais d’abord tenté des grosses maisons d’éditions, puis plus petites et finalement j’ai décroché avec les Editions du net.

6/ Es-tu satisfaite de ta publication ?

La publication de mes ouvrages par ma maison d’édition me satisfait beaucoup. La qualité de l’impression est au rendez-vous, ils sont réactifs et à mon écoute. Ils m’ont invité au salon du livre de Paris en 2019. La rémunération est très correcte et les livres sont souvent expédiés entourés de plastique de protection. La réalisation de l’envoi du manuscrit se fait par internet et est très simple, dès l’instant où l’on a utilisé le modèle de la maison d’édition pour écrire l’ouvrage papier est gratuite. Le petit point négatif : le prix de la réalisation d’un e-book qui moi me freine pour mettre mes ouvrages sous ce format (80 euros).

7/ Quel sentiment as-tu ressenti lorsque ton livre a été publié ?

Lors de la réception de mon premier carton de commande de mon ouvrage, j’avoue, j’ai pleuré ! Et oui, cette fois c’était mon ouvrage à moi que je tenais entre mes mains et qui allait probablement trouver des bibliothèques pour être entreposé chez des petits lecteurs…. C’était une sacrée fierté !

8/ Au moment de la sortie de ton livre, en as-tu parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

A chaque sortie de livre, je fais de la promotion. Sur mes différents réseaux sociaux déjà (facebook page auteur et fbk profil, instagram, linkedin, twitter, chaîne Youtube et mon blog. Ensuite, j’arrose tous mes contacts famille, amis… Et je créé un communiqué de presse que j’envoie dans des radios, des journaux et même des télé.

http://cynthiakimberley.com

9/ As-tu publié plusieurs romans ? un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

  • Alors j’ai écrit 2 romans policiers pour les 6/12 ans « MX Club » et « MX CLUB la suite », qui propulse le lecteur dans des enquêtes menées par les héros qui sont des enfants dans le monde du motocross.

1 policier pour adultes : « Les traces d’un amour complexe », cette histoire écrite pour ma maman, qui m’a rendu le manuscrit pour que je le publie. J’ai corrigé énormément en relisant ce premier ouvrage qui datait de 1994, d’abord parce qu’il y avait beaucoup d’incohérences, l’enquête a évolué depuis et j’avais grandi ! Vous êtes plongé au coeur de Montréal où Véronica PAROS lieutenant de police enquête, croise le chemin de Christopher LEIGHTON un riche homme d’affaires qu’elle trouve insupportable. Mais une histoire d’amour se profile, malgré des amours complexes passés.

enfin une collection pour les tout petits jusqu’à 10 ans « 365 Petites histoire pour dormir » qui comportera 8 tomes pour avoir les 365 histoires. Cette collection me tient à coeur, car j’écris (ça c’est normal !), je fais les illustrations et surtout je reverse sur chaque sur chaque vente 50 cts de mes droits d’auteurs au profit d’associations. Actuellement 6 tomes sont parus avec 49 histoires chacun.

Le tome 1 : la faune au profit des refuges de la SPA https://www.la-spa.fr

Tome II : La faune au profit de www France https://www.wwf.fr/

Tome III : Contes et légendes au profit de la Mémoire Médiévale, une association en charge du château de Brancion en Saône et Loire : https://www.chateau-de-brancion.fr/fr/l-association/l-association-la-memoire-medievale/

Tome IV : Les sports pour RIDE+ une association de l’Yonne qui fait la promotion des sports extrêmes et des sportifs : http://www.rideplus.fr/les-rochers-du-saussois-un-veritable-terrain-de-jeu-pour-les-sports-extremes/

Tome V : l’imaginaire pour l’association de Bussy en Othe dans l’Yonne TOUSSENSEMBLE qui offre des divertissements aux enfants hospitalisés (de jeux de sociétés pour ceux ne peuvent se déplacer à des spectacles avec goûter au sein de l’hôpital) : https://www.asso-toussensemble.fr/

Tome VI : le monde extraterrestre au profit des chiens guides d’aveugles de l’Ouest : https://chiens-guides-ouest.org/

Mes projets, je termine une romance qui devrait paraître à la rentrée (enfin j’espère) et qui me permettra de reverser 50 cts sur chaque vente à l’association KALAWEIT https://kalaweit.org/ qui me tient à coeur. Je vais démarrer les dessins pour les tomes VII et VIII de 365 petites histoires pour dormir. Et là, je vais débuter l’écriture d’un thriller.

10/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

J’ai participé aux concours de nouvelles du salon de Mennecy et magazine Psychologie. j’ai participé avec mes ouvrages à des prix littéraires lors du salon de Moret sur Loing organisé par le Rotary.

Les salons du livre j’en ai fait beaucoup : le salon du livre d’Ile de France à Mennecy (plusieurs fois), le salon du livre de Sens, le salon de Luxeuil les Bains, le salon de Jouy en Josas, le salon due Morêt sur Loing (plusieurs fois), le salon de Bussy Saint Georges, le salon d’Armeau, le salon d’Artonges, le salon d’Auxerre en 2018, le salon de Champigny sur Yonne, le salon de Country, le salon d’Egriselle le Bocage (plusieurs fois), le salon de Fleury la Vallée, fête de l’aérodrome de Gisy les Nobles, salon de Gurgy, salon de July, salon de Gron, Salon de Rebais, salon du livre de Monte Cristo, Salon de St Valérien et le salon du livre de Paris ainsi que 2 salons virtuels organisés par A PLUMES D’ELLES sur Facebook;

Les dédicaces : j’en ai fait dans des sociétés Natixis, Ste générale et Wordline. Dans des enseignes comme Cultura de la Défense, espace culturel Leclerc de Varennes sur Seine (je dois y retourner prochainement si Covid nous lâche un peu), espace culturel de Leclerc Sens et d’Auxerre.

11/ As-tu participé à des séances de dédicaces ? Quel a été ton ressenti ?

Dans les magasins Cultura, les séances de dédicaces sont parfois compliquées, les visiteurs ont l’impression que nous allons les obliger à acheter nos ouvrages. Alors que pas du tout, on souhaite juste échanger et si notre travail plait pourquoi pas l’acheter. mais dans l’ensemble, toutes les séances sont agréables, j’arrive à échanger avec des lecteurs et des passants. les équipes qui organisent ces séances que ce soit en librairie ou dans des grandes enseignes sont adorables et sont aux petits soins pour nous. C’est tout de même un grand plaisir de faire des dédicaces. Quant aux salons, là ce sont des lecteurs que nous croisons et les échanges sont souvent plus ouverts. En revanche, il y a souvent plus de concurrence, donc on doit avoir un petit quelque chose de différent qui attire l’acquisition de nos ouvrages.

Merci Cynthia d’avoir dévoilé un peu ton métier d’auteure en plus de ton autre métier. C’est super d’écrire des livres et des romans policiers pour les enfants. Je me souviens en avoir lu quand j’étais jeune et adolescente et j’adorais ça.

Portrait d’auteure : Magali Chacornac-Rault

Bonjour, voici une auteure qui a répondu présente pour nous parler d’elle, enfin surtout de son métier d’auteure, il s’agit de Magali Chacornac-Rault. Elle a bien voulu répondre à mon questionnaire :

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je m’appelle Magali, j’ai la quarantaine et je suis maman de deux ados. J’aime la lecture, la musique et découvrir la nature…

1/ Quand as-tu commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’ai commencé l’écriture à l’adolescence après la mort de mon père, c’est à ce moment-là que je me suis inventée des histoires mais j’étais toujours déçue par le rendu à l’écrit de ce que j’avais en tête. J’ai donc arrêté de coucher mes histoires sur le papier mais je continuais à en inventer, ça a même pris de l’ampleur avec l’arrivée de mes enfants. Il a fallu attendre des années avant que je reprenne le chemin de l’écrit et que je sois satisfaite de mes productions.

2/ Qu’est-ce-qui t’a donné envie d’écrire ?

L’envie de partager mes histoires comme je le faisais avec mes enfants… l’oral étant limité, je me suis tournée vers l’écrit.

3/ Avant la publication de ton livre, connaissais-tu d’autres écrivains, éditeurs ?

Je communiquais beaucoup avec des auteurs de petites maisons d’éditions pour qui j’endossais le rôle de bêta lectrice – sur les réseaux sociaux, principalement twitter.

4/ Comment t’es venu l’idée de publier ?

C’était une évidence si je pouvais partager mes histoires

5/ Pendant que tu écrivais, as-tu eu l’idée de publier en auto-édition, sous une maison d’édition ?

La liberté de l’auto-édition m’a tout de suite séduite, beaucoup de petits auteurs que je suis suivais sont devenus des « grands » et ont perdu leur âme pour répondre aux exigences de grosses maisons d’éditions.

6/ Te rappelles-tu ton sentiment lorsque ton premier livre a été publié ?

Ce sentiment est toujours le même à chaque nouveau livre, l’excitation, de la peur, de l’appréhension, de l’espoir aussi que cette histoire trouve son lectorat et que les lecteurs passent un bon moment.

7/Au moment de la sortie de ton livre, en as-tu parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, amis, famille) ?

Sur les réseaux sociaux, pour la famille large j’ai attendu que le livre soit physiquement présent, qu’ils puissent le feuilleter.

8/ As-tu publié plusieurs romans ? Un nouveau est-il en cours d’écriture, futur proche ou lointain ?

J’ai six romans publiés :

Une série jeunesse en trois tomes : « Les Mad Drummers » pour les 10-14 ans, inspirée par mes enfants,

Deux thrillers/polars « Le sorcier à tête de bouc » et « Emmurées » où l’on retrouve les mêmes personnages.

Un roman historique fantastique « Liberté » en young adult/adult

Un troisième thriller sortira en septembre 2021 et un young adult en juin 2022 et plein d’autres projets en cours dont je ne peux pas encore parler.

9/ As-tu participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre.

J’ai participé à plusieurs séances de dédicaces en librairie, médiathèques, marché de Noël, café littéraire, café de l’auto-édition, camping.

J’ai plusieurs salons de prévus, beaucoup avaient été annulés, je croise les doigts pour la rentrée de septembre.

10/ As-tu été invité(e) pour des séances de dédicaces ?

En médiathèque une fois, normalement c’est moi qui fais les démarches.

Ma page auteur FB : https://www.facebook.com/MCRauteur

Magali, je te remercie d’avoir consacré du temps à répondre à mon ITW, je te souhaite que tu aies beaucoup de ventes, ainsi que tu sois contactée pour des séances de dédicaces et des salons littéraires.