Une promenade au vide-grenier oui mais pas que….

Dimanche 4 septembre, le sac rouge de Funky est prêt (friandises/bouteille d’eau/biberon pour elle et sac à M… ). Je sais je ne suis pas poétique mais Funky prépare elle-même son sac quand elle souhaite sortir faire une petite balade autour d’un étang, vide-grenier. Manoue, elle a prévu de dénicher des…………………………..livres.

Cette journée fût très agréable, une magnifique journée, des belles trouvailles. Une partie de franche rigolade avec Funky qui a joué son meilleur rôle « clown bébé » « clown toujours ». Sa maîtresse, le nez dans les livres, Funky le museau dans le sac rouge à chiper des friandises, et elle a amusé la galerie. Les gens rencontrés ont bien ri, me demandant si c’était un jeune chien », non non j’ai 12 ans, j’adore faire le pitre pour le plus grand plaisir de ma maîtresse, surtout lorsqu’elle a les yeux rivés sur son livre.

Des auteurs bretons ont trouvé une place dans ma BAL (bibliothèque à lire). Il s’agit de : Anne-Solen Kerbrat avec Un simple grain de sable et l’archipel des secrets), Valérie Lys (Les Rouges et Noirs et Le Mont des légendes) et Françoise Le mer (Le festin des pierres) et un roman que j’avais déjà repéré dans un magasin et site (Marley « un ami pour la vie » de Kerstin Emming.

Je vais vous mettre les résumés :

Anne-Solen Kerbrat

N°10 – Un simple grain de sable

Madame Dubreil est décédée dans son sommeil. Quoi de plus naturel, me direz-vous, à son âge avancé…

Sauf que dans le proche entourage de la vieille dame fortunée, on s’interroge sur les circonstances de sa « belle mort ».

Perrot et son acolyte Lefèvre, appelés en renfort sur la côte vendéenne, ne vont guère profiter des plaisirs qu’offrent Les Sables-d’Olonne.

En effet, c’est sous une chaleur accablante qu’ils vont s’attacher à démêler l’écheveau d’une intrigue placée sous le signe de l’injustice à bien des niveaux…

Avec beaucoup de finesse, Anne-Solen Kerbrat dresse une analyse sociologique très juste. Le suspense de l’intrigue est toujours aussi bien mené.

N°13 – L’archipel des secrets

« Chez Armance » est une maison d’hôtes installée sur l’île de Bréhat, exclusivement destinée à des auteurs en phase d’écriture. Ainsi, dix auteurs en devenir se sont-ils réunis pour quelques jours afin de mettre un point final à leurs ouvrages respectifs. 

Eux qui souhaitaient se couper du monde pour mieux se consacrer à l’écriture ne croyaient pas si bien dire… En effet, la tempête du siècle s’abat sur Bréhat, isolant totalement l’archipel et ses habitants du continent. Plus aucune communication n’est désormais possible avec l’extérieur, enfermant les îliens dans un huis clos inquiétant. 

Alors, lorsqu’un cadavre est découvert sur la plage, force est de croire que le coupable se trouve encore sur l’île… 

Hasard du calendrier professionnel, Perrot, nouvellement promu commissaire, et Jeanne Sixte, sa collègue dont il se rapproche doucement, sont également de passage à Bréhat. Pas d’autre choix pour ces derniers que de tenter de découvrir qui des « dix petits auteurs » est le coupable… 

Dans ce 13roman, Anne-Solen Kerbrat nous embarque avec talent pour une mystérieuse virée chargée d’embruns et de suspense. 

Valérie Lys

N°04 – Les Rouges et Noirs

La belle Alice, future esthéticienne au lycée professionnel de Guingamp, est retrouvée assassinée dans une salle de travaux pratiques, le visage défiguré par un maquillage grotesque.

Confrontation entre le monde à la fois cruel et féminin de la beauté et celui viril et souvent dévoyé du football dont Guingamp est une ville symbole.

Jalousie, amour et ambition sont les maîtres mots de cette nouvelle enquête menée tambour battant par le commissaire Velcro.

N°08 – Le Mont des légendes

Un moine de la congrégation de Jérusalem est retrouvé mort dans le clocher de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, une lance plantée dans le crâne. 
Il se murmure sur le Mont que le Diable serait de retour et rôderait la nuit au coeur des ruelles anciennes et dans la baie pour punir les pécheurs. 
Velcro, Déborah et le commissaire Delcourt débarquent donc sur la Merveille de l’Occident afin de mener l’enquête et vont devoir se plonger dans les méandres de son histoire, dans ses légendes ancestrales, dans le quotidien de ses habitants aussi… 
L’équipe de la PJ rennaise parviendra-t-elle à garder pied dans le monde des vivants et à percer les mystères de ce lieu emblématique et envoûtant ? 

Françoise Le Mer

N°20 – Le festin des pierres

À l’aube d’un frileux matin de printemps, un cycliste habitant Carnoët, alors qu’il parcourt le site désert de la Vallée des Saints, aperçoit une forme étrange au pied d’un de ses géants de granite.

Intrigué, il s’approche et découvre avec effroi qu’il s’agit du cadavre d’un homme entièrement nu, en position foetale. Et ce mystérieux invité n’est pas le seul dans ce lieu emblématique… Deux autres dépouilles vont être retrouvées, dans les mêmes conditions !
Chargés de l’enquête, le commissaire Le Gwen et ses lieutenants Le Fur et Geoffroy apprennent très vite l’identité des trois victimes. Celles-ci n’ont pas toutes disparu au même moment mais les voici étrangement réunies dans la mort ; de plus, chaque corps a été déposé au pied de son saint éponyme. S’agirait-il de crimes perpétrés au sein d’une secte ?
Lorsque Quentin Le Gwen connaîtra la vérité dans cette affaire où sorcellerie et irrationnel vont de pair, il aura bien du mal à y croire…

Une fois de plus, Françoise Le Mer nous montre toute l’étendue de son talent dans ce roman policier mêlant suspense et critique sociale. Elle dresse ici un touchant portrait du centre-Bretagne, de son cadre enchanteur et mélancolique, de ses coutumes, de ses habitants pétris de croyances ancestrales, et plus généralement
de la ruralité, thématique qui lui est chère.

Marley un ami pour la vie de Kerstin Emming

Le pouvoir insoupçonné de l’amour d’un chien

Alors que le sort semble s’acharner sur Kerstin, clouée sur un fauteuil roulant après deux AVC, sa rencontre avec Marley, un jeune chiot, va lui permettre d’accomplir des miracles.

Un témoignage incroyablement fort et inspirant.

J’espère que mes achats vous feront envie, vous pouvez les trouver en librairie ou sur les sites que vous aimez.

Foire aux livres de Colpo : Venez nous voir….

La foire aux livres de Colpo aura lieu les 8 et 9 octobre 2022. Cette commune se situe dans le Morbihan, voir la carte ci-après :

A NOTER DANS VOS AGENDAS : le week-end du 8/9 octobre à Colpo. Le Samedi de 10 à 18 h et le dimanche de 10 à 17 h

C’est organisé par l’Amicale Laïque de Colpo. Les livres se vendent au KG : et c’est

Vous trouverez tous les genres de livres et pour tous les âges de 0 à 99 ans. Des livres pour enfants, jeunesse, young adultes, thrillers, romances, polars, cosy mystery. Venez nombreux.

Si vous êtes de passage, ou habitant des environs, venez remplir vos bibliothèques pour vos soirées et vos après-midis. N’hésitez pas, vous vous ferez plaisir pour pas trop cher.

Je vous souhaite une belle fin de journée ou soirée.

A l’adresse du bonheur : Lorraine Fouchet

Comme tous les ans, Lorraine Fouchet, une auteure que j’aime beaucoup, autant la personne que son écriture m’a comblée lors de la lecture de son dernier roman « A l’adresse du bonheur » paru en mars/avril 2022. Fidèle lectrice, je ne veux absolument pas rater l’occasion d’acheter son livre en format broché. D’ailleurs, depuis que je connais l’auteure, ses romans sont tous en format broché.

Résumé :

En lisant le journal, le médecin Pierre Saint-Jarme constate que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt, est de nouveau sur le marché.
Il se précipite pour la racheter. Trop tard. Alors, il la loue, le temps d’un week-end, pour réunir la tribu sur l’île de Groix et organiser l’anniversaire d’Adeline, sa mère. Mais Pierre n’est pas le seul à lire les journaux… Un accident survenu il y a trente-sept ans s’invite à la fête. Tandis qu’Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l’île.
Et si vous pouviez racheter votre maison d’enfance? Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d’Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d’amour. Il appelle à éclairer la nuit pour ceux qu’on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère.

Mon avis :

Quel bonheur d’ouvrir le nouveau roman de Lorraine Fouchet sorti le 22 mars 2022. Généralement, les romans de mes auteures préférées (au rayon ROMANS) paraissent généralement pour le printemps, c’est comme les jolies fleurs (roses, tulipes, jonquilles, narcisses), et puis c’est autour de mon anniversaire, donc je ne me fais plaisir, je fonce me les acheter.

Là, nous sommes à Paris mais nous allons prendre la direction de la Bretagne, et arrivés à Lorient, pour 50 min de traversée, vers l’Île de Groix. Comme dit le dicton « Qui voit Groix voit sa joie ».

Pierre Saint-Jarme, retraité, prend son café en lisant son journal et tombe nez à nez sur l’annonce de la maison de son enfance qui est mise en vente. La réaction est vive, Clarisse sa femme, sait très bien que ça lui fait bizarre, son enfance, ses souvenirs, ses joies, bonheurs, malheurs. Aussitôt, il souhaite l’acquérir à nouveau, car sa mère Adeline a dû s’en séparer. Que doit-il faire ? j’ai adoré ce roman car nous avons tous plus ou moins des souvenirs chers à nos coeurs que nous ne voulons pas nous séparer, une maison familiale, un objet, une photo.

En route pour le Morbihan (Petite Mer). Adeline va fêter ses quatre-vingts ans, c’est la maman de Pierre, Paul et Servane et grand-mère d’Arthur, Martial et Noëmie. Je ne vous en dis pas plus, car je ne peux pas raconter en détails.

Prenez quelques jours de vacances, venez respirer le bon air iodé, le bâteau à Lorient et naviguez jusqu’à Groix. Pas de stress sur les îles, pas de pollution, le ciel bleu, une mer bleu, des odeurs agréables.

Alors que va-t-il se passer ? Moi, je le sais mais je ne vous le dirais pas, une merveilleux roman que j’ai eu un peu de mal à quitter tant que j’ai suivi la famille sur l’ïle de Groix qui est à visiter. Je ne suis jamais déçue par les romans de Lorraine qui nous fait vivre le temps du roman une belle histoire.

Je vous le conseille vivement.

Challenge automne/hiver : on y va c’est parti

Sur Instagram, Cécilia organise un challenge façon carte de loto : 1 ligne 2 lignes carton plein. Le numéro qu’elle a tiré au sort est le 80. Cécilia a choisir dans ma PAL de lire « A l’adresse du bonheur » de Lorraine Fouchet. Si vous suivez mon blog régulièrement, vous devez savoir que c’est l’une de mes auteures favorites. J’ai tout ses romans en format broché et dédicacés.

Je vous mettrais au fur et à mesure les résumés des livres au cours du challenge. J’ai 10 lectures entre 5 sept et le 31/12 en plus des autres pour les SP.

Je vous souhaite une bonne journée.

Jamais je ne t’oublierai : Marjolaine Solaro

Lors d’un voyage sur la toile Instagram, je suis tombée sur la chronique d’une lectrice pour ce roman et je l’ai noté dans ma liste d’envies. J’ai bien fait car c’est un magnifique roman avec une très belle histoire.

Résumé :

Guillaume vient de perdre sa mère alors que sa femme est sur le point d’accoucher pour la troisième fois.

Quand il monte dans le train pour retrouver sa famille après l’enterrement, il n’a qu’un souhait : dormir pour empêcher son esprit de le torturer. Diane part en Bretagne pour un reportage – et surtout pour fuir son quotidien, qui vacille. Tandis qu’ils prennent place à bords, leurs regards se croisent. Ils ne se sont jamais rencontrés, pourtant ils ont l’impression de se connaître. D’où vient ce sentiment ?

Elisabeth, sage-femme passionnée, commence sa garde à la maternité : la nuit s’annonce calme. Mais, dans ce service où la vie trône parfois avec la mort, les choses peuvent s’emballer très vite.
Dans ce roman émouvant, Marjolaine Solaro met en scène trois personnages unis par un lien invisible.

Le fil de la vie, tout simplement.

Mon avis :

Je me suis plongée tout de suite dans ce roman aux thèmes abordés qui sont le quotidien de tous les jours. J’ai apprécié l’écriture agréable et fluide de l’auteure ce qui m’a permise de me dire que je vais la suivre sur les réseaux sociaux pour lire d’autres romans d’elle.

Les sujets m’ont plu, car dans ce roman, la vie de couple, les aléas de la vie, le positif, le négatif, les émotions m’ont fait verser un peu de larmes mais retrouver le sourire peu de temps après. Une naissance, plus même, la complicité dans un service merveilleux ou pas.

Diane, qui partie pour un reportage pour interviewer le navigateur Thomas Coville sur son Maxi trimaran 32 m de long 20 m de large, regardez comme il est magnifique.

Le voir en vrai est impressionnant et admirez le merveilleux ciel bleu Breton.

Je vous le conseille vivement.

Parfum d’étrange « Eclosion » de Marie Boulay

Je tiens à remercier l’auteure Marie Boulay, et les éditions BoD : Noëmie et Célia pour m’avoir offert et expédier ce roman que j’ai lu avec beaucoup d’enthousiasme. Rien que la couverture qui est magnifique et qui reflète bien l’histoire de Garance dans son champ de lavande.

Voici le résumé :

Mon avis :

Nous sommes en 1930, dans l’arrière-pays Niçois, et nous suivons, une jeune fille Garance dans l’univers des parfums. Elle est fille de cueilleuse et rêve de devenir responsable d’une équipe de cueilleurs chez le grand parfumeur Frémont. Le rêve va devenir réalité car le poste chez Frémont lui est proposé, elle va partir, quitter ses parents et sa famille. Malgré son jeune âge, devenir responsable va lui demander beaucoup de cran mais vu son caractère enjoué, son peps et qu’elle est très dynamique, elle se fera des amis parmi les membres du domaine.

Mais au bout de quelques semaines que la récolte de jasmin et de lavande qui a toujours été excellente périclite. Il se passe quelque chose, Garance la raison de ce gros problème et va se retrouver impliquée dans cette histoire en découvrant un héritage familial auquel elle n’y a jamais cru.

Un roman un peu historique et fantastique, dans l’univers des parfumeurs, des odeurs. Hitler monte en puissance vers le pouvoir.

J’ai beaucoup aimé Garance, héroïne au grand coeur qui sait mener l’équipe de front, et faire face aux problèmes, trouver des solutions. Les autres personnages, Lucas, frère du grand parfumeur est alchimiste donc à un rôle important dans le domaine, Chiara, cueilleuse devenue la meilleure amie de Garance, Mme Valérie, gouvernante du domaine qui mène tout le monde un peu à la baguette mais qui est la seconde maman de tout le monde.

Un excellent roman que je vous conseille vivement, j’attends la suite, retrouver Garance, Chiara, Lucas et également les odeurs d’iris, de jasmin.

Merci du fond du coeur Audrey

Audrey, une amie au grand coeur depuis 17 ans que j’ai connue sur le forum DMC (les petites croix). Oups depuis il s’en est passé des choses, l’eau a coulé sous les ponts. Malgré la distance et que nous ne nous soyons jamais vues, nous sommes restées fidèles en amitié. Nous avons énormément de points communs mais je ne vais pas les énumérer ici, ça ne regarde pas tout le monde.

Audrey adore me faire languir, elle ajoutait des petites choses qu’elle mettait dans les cartons et moi de nature très impatiente ne la croyait pas. J’ai demandé à Hixi mais elle est bien élevée, elle n’a rien voulu me dire ni à Funky. Les colis pesaient lourd mais une fois arrivée à la maison, je n’ai pas pu attendre d’être à l’intérieur, j’ai tout ouvert dans le jardin sur le bain de soleil sous l’air étonné d’une poilue prénommée Funky.

Je vais pousser les murs et agrandir les étagères……..

Le souffle de la liberté : Pearl tome 2 Nathalie Brunal

Nous sommes toujours en compagnie d’Elvira, Alexander, Maureen, Pearl. Voici le résumé du tome 2 que j’ai eu énormément de plaisir à lire, j’ai pris le temps de le déguster.

Résumé :

La plantation des Sweeton se réveille sous le choc après le coup d’éclat de Louis, l’ancien contremaître devenu chasseur d’esclaves. Il a fait couler le sang et jaillir les flammes, avant d’enlever Pearl, la jeune mulâtresse qu’Elvira et Alexander ont élevée comme leur fille. Lian, son amoureux et protégé des Sweeton, décide de partir à sa recherche avec Louison et Ruth, fidèles amies d’Elvira. Louis va-t-il emmener Pearl sur la plantation de Caroline du Sud pour la réduire à l’esclavage ? L’équipée lancée sur leur trace parviendra-t-elle à les rattraper ? Pearl reverra-t-elle la propriété de Virginie où elle a grandi ? Aux mains de cet homme cruel, la jeune femme sait qu’elle peut craindre le pire….. Sa couleur de peau semble la condamner au malheur, saura-t-elle déjouer les pièges du destin ?

Mon avis

Quel plaisir de se plonger dans le tome 2 à la suite du tome 1. J’ai adoré cette saga, super agréable à lire. Non seulement les recherches sont profondes et l’écriture est toujours très agréable. Je me suis mise à la place de certains personnages suivant les situations. Je ne vous dirais pas lesquelles.

Pearl, après avoir perdu ses parents Lord et Lady Sweeton, tués par le monstre Louis, ancien contremaître alors qu’elle voulait leur faire comprendre qu’un danger était imminent. Elle est kidnappée, les amies de sa mère partent à sa recherche, son ami et amour d’enfance, Lian, les rejoints………… Que va-t-il se passer ? A vous de me le dire quand vous l’aurez lue. La fin est juste MAGNIFIQUE.

Deux supers romans à lire l’un à la suite de l’autre pour garder en tête et en images les personnages principaux. Je vous conseille vivement cette saga, à lire n’importe où que ce soit dans un canapé, à la plage, au bord d’une rivière, ou que vous soyez, cette lecture sera merveilleuse.

Bravo Nathalie, à quand la prochaine ?

Le souffle de la liberté : Tome 1 « Elvira » de Nathalie Brunal

Nathalie Brunal, une auteure que je suis depuis le début et donc j’ai lu pratiquement tous ses livres, des feelgood, des sagas, qui sont bien sûr chroniquées. Il me reste le tome 2 de la saga qui s’intitule « Pearl ». Je vais le lire prochainement bien sûr. Je vais savoir la suite.

Voici le résumé :

1840. Elvira, jeune fille de la haute société londonienne, redoute de devoir bientôt se mettre en quête d’un mari. Elle qui rêve d’une vie d’évasion et d’aventure, loin des cancans de la cour, apprend qu’Alexander Sweeton, propriétaire d’une plantation en Virginie, est de passage dans la capitale. Celui-ci tombe sous son charme et l’épouse avant de repartir avec elle pour l’Amérique. Son rêve devenu réalité, la jeune Anglaise pétrie d’idéaux découvre le côté obscur de cette terre de promesses. Rangée du côté des esclaves, elle s’attire ainsi les foudres du contremaître, Louis, qui s’entend lui faire payer son esprit de révolte. Dans ce monde nouveau et hostile, Elvira trouvera-t-elle le courage de se battre pour ses convictions ?

Mon avis :

J’ai eu le plaisir de retrouver la belle écriture limpide et très agréable de Nathalie Brunal. C’est le premier tome d’une saga en deux tomes, qui se déroule à l’époque victorienne entre Londres et la Virginie aux Etats-Unis. L’esclavage n’est toujours pas aboli dans les régions du sud, les lord et ladys qui ont tout pour vivre les emploient pour faire les travaux du matin au soir. Ils vivent dans des logements insalubres et proches de l’insécurité.

A l’arrivée d’Elvira, au tempérament rebelle, qui a une envie que ça change va devenir amie avec Ruth qui fait partie de la haute société et feront tout pour aider les esclaves à vivre autrement, malgré des contremaîtres très véreux et surtout qui aiment battre les enfants comme les adultes avec un fouet qui avec la violence qu’ils emploient est comme un couteau sur les corps des noirs.

Alexander s’apercevra que le caractère de son épouse est plus fort qu’il le pense lui laissera champ libre pour aider ses pauvres noirs à avoir une vie plus acceptable. Elle sera aidée par Mam Lyna, la cuisinière-guérisseuse qui est au service de la maison depuis quelques temps déjà.

Je vous laisse en espérant que mon avis vous donnera envie de lire ce roman très bien écrit. J’ai hâte de retrouver Alexander, Elvira, et autres dans le second tome.