Une librairie, deux crapulettes, un ermite : joyeux bazar garanti de Sonia François

Résumé :

Mon avis :

Je découvre le premier roman de Sonia François, éditée aux Editions Le loir, qui est une grande lectrice-librinovore et dont les chroniques sont toujours bien présentées. Nous discutons régulièrement ensemble. C’est au cours de nos échanges qu’elle m’a parlé de son futur roman et surtout de la sortie prochaine.

Là, c’est l’histoire de Louise, 38 ans, mariée à Valentin, et maman de deux enfants Léo 11 ans, Constance 6 ans, tous férus de lecture et surtout de Jules Verne dont le nom du bibliobus.

Si vous souhaitez continuer à lire ma chronique, je vous invite à monter à bord du bibliobus « Le Nautilus » avec une belle pieuvre…… En route pour de nouvelles aventures livresques, des rencontres avec de jeunes enfants, des ados, des adultes, des personnes âgées.

Louise, au volant du Nautilus vous emmène dans tous les coins où elle peut s’arrêter pour contenter les petits comme les gros lecteurs. Mais, aidée par Odette, une mamie septuagénaire qui adore mener l’enquête et qui avec un caractère bien trempé sera là pour vous aider.

La joyeuse troupe : Louise, Odette, Antoinette, Hector vous attendent.

Je vous convie à vous le procurer, je pense que chacun d’entre nous a rêvé monter une librairie, un bibliobus, là moi j’étais au volant à la place de Louise. De plus, il paraît qu’il y a la suite qui est en cours d’écriture. Vous me connaissez, j’ai déjà dit à Sonia que je le pré commandais !

Bretzel et beurre salé : Tome 3 « L’habit ne fait pas le moine » Jean et Margot Le Moal

Résumé :

La fin de l’été s’annonce délicieuse à Locmaria. Enfin adoptée par les villageois, Cathie, propriétaire du désormais incontournable restaurant Bretzel et beurre salé, espère bien profiter de la douceur de la côte bretonne. C’est compter sans l’arrivée de son ex-mari…

Ce dernier débarque en effet à la tête d’un projet immobilier des plus controversés: voilà qu’il veut racheter les ruines de l’abbaye bénédictine pour en faire une résidence de milliardaires !
Les esprits s’échauffent, un comité se crée pour bloquer la vente… et le chef de fi le des opposants est retrouvé raide mort près des ruines tant convoitées. Tout accuse l’ex-mari de Cathie. Or, même si c’est un mufle de la pire espèce, Cathie n’arrive pas à l’imaginer en meurtrier. Elle met donc ses rancunes de côté et, avec l’aide de Yann, le journaliste secrètement amoureux d’elle pour qui la région n’a aucun secret, commence son enquête.
Une fois de plus, la joyeuse quinquagénaire se retrouve au coeur des évènements. Coïncidence ? Rien n’est moins sûr…

Le nouvel opus pur beurre salé des aventures de Cathie Wald !


Mon avis :

C’est avec impatience que j’attendais la sortie du tome 3 de la série « Bretzel et beurre salé ». Dès qu’il est arrivé en librairie, je me suis précipitée pour me le procurer. Retrouver Cathie Wald, notre Alsacienne venue s’installer en Bretagne, dans le port de Locmaria, près de Quimper.

Son arrivée n’a pas été facile, mais avec prudence et diplomatie, elle a su se faire des amis et a ouvert son restaurant « BRETZEL ET BEURRE SALE », un mélange de gastronomie alsacienne-bretonne.
Elle a trouvé également, son cuisinier Erwan, jeune homme pas facile au départ mais qui a su se faire accepter et a trouvé sa place au sein de l’équipe que forme Cathie, et les deux serveuses.

Cette fois-ci, il s’agit de l’arrivée inattendue et pas très appréciée de Patrick Kaiser, l’ex-mari de Cathie Wald. Un homme, très grande gueule, agent immobilier strasbourgeois qui est sûr de se mettre beaucoup de ce côté car il a déjà une idée en tête.

Mais, lors d’une soirée bien arrosée, il est soupçonné du meurtre d’un homme qui est opposé à la vente de l’abbaye.

Pour en savoir plus, je vous invite à le lire, dévorer (laissez-en un peu) aux autres lecteurs, de bretzel.

La déraison d’Agnès Martin-Lugand

Je viens vers vous pour vous donner l’avis sur l’excellent et talentueux roman d’Agnès Martin-Lugand d’où le titre « La déraison ». Je suis depuis le début, les écrits de cette auteure que j’affectionne particulièrement. J’ai la chance de la rencontrer régulièrement au salon du livre de Vannes qui se tient en juin. D’ailleurs, cette année, j’ai le privilège de la voir deux fois. De plus, lorsqu’un auteur vous laisse deux magnifiques dédicaces, de quoi faire entrer le soleil dans la maison même s’il brille dehors, eh oui même en Bretagne.

Résumé :

« Un roman envoûtant » Nathalie Iris, présidente du Prix des Libraires. « Comprendrait-elle la déraison, le Grandiose destructeur que j’avais vécu et qui m’avait changée à jamais ? »

Une femme aux portes de la mort.

Un homme incapable d’en finir avec la vie.

Leurs deux voies s’élèvent tout à tour pour nous confier leur histoire, leurs, maux, leurs démons, et plus que tout l’amour fou. Un amour qui inspire, réunit et sauve autant qu’il a pu détruire et séparer.

Mon avis :

Madeleine, quadra, est séparée de Vasco, son meilleur ami devenu mari puis séparée de lui ont créé une agence de voyages. Ils ont parcouru le monde avec leur fille Lisa tout juste sortie de l’adolescence. Atteinte d’une maladie incurable, soutenue par ses grandes soeurs, son mari, sa fille, veut vivre ses derniers instants. Il lui reste peu de temps mais elle a toujours dans son coeur, son amour de jeunesse, celui qu’elle n’a jamais oublié, Joshua, qui a eu dû mal à se remettre de cette rupture mais que l’amour avec le grand A n’a pas su faire autrement que de rêver la retrouver. Un excellent pianiste qui tombe dans l’alcoolisme et les insomnies qui le rongent. Son fils Nathan, essaie par tous les moyens de l’en sortir.

Un rêve, un voeu deviendront-ils réalité ? Pour en connaître le dénouement de ce magnifique roman, je vous laisse le découvrir en vous plongeant bien sûr dedans. Je vous en dis pas plus, juste LE LIRE.

Quiberon le retour ! un super salon Fête du livre

Ce week-end avait lieu le salon du livre « Fête du livre » à Quiberon organisé par la librairie de Port-Maria. Du personnel au top, adorable, une ambiance bon enfant, pas trop de monde, le bonheur de ne pas à se faire marcher sur les pieds, de pouvoir discuter avec les auteurs, les retrouver, et surtout qu’ils nous reconnaissent.

Ai-je été raisonnable ?

Oui, j’ai acheté 2 livres dédicacés par Caroline Kant, vous verrez les photos bien sûr.

Sonia et Audrey m’avaient fait leurs listes, nous avons des goûts en commun. Après avoir lu Alabama 1963 dont j’ai fait des éloges, les filles m’ont demandé de leur prendre ses romans. Ludovic Manchette et Christian Niemec leur ont laissé chacun une jolie dédicace.

Puis je suis passée chez Laure Manel, pour offrir à Audrey un roman « Le croquant de la nougatine », ne sois pas trop gourmande, la nougatine c’est trop bon mais à déguster en lisant un roman de Laure c’est le top. Je lui ai demandé de dédicacer son petit dernier.

Passons aux livres demandés par Audrey : Catherine Bardon « Les déracinées », j’ai cru que j’allais en avoir qu’un seul. Je ne me voyais pas choisir entre Audrey et moi ! Puis Sarah Briand pour Romy et Simone (de magnifiques et belles personnes mais également d’excellentes actrices).

Pour Sonia, pour un Paris-Briançon de Philippe Besson.

Pour moi, un double pour passer un long moment en compagnie d’Agnès Martin-Lugand. Trois années sans la rencontrer ! c’est long. Cette année je la revois à Vannes. Vous me suivez….

Après je suis repartie à la maison vers 16 h 15, heureuse d’avoir passé une super chouette journée. Comme d’habitude, ma ponctualité a joué le jeu, j’ai cru avoir lu « ouverture du salon samedi à 10 h 30 » et c’était à 14 h. Il a fallu tourner mais pas trop. A 14 h 00 j’étais dans le hall. La foule n’était pas encore arrivée : génial. Vous pensez qu’ils sont rentrés quand moi je partais (question d’organisation).

pour les photos : c’est ici

Pour Audrey :

Pour moi :

Le week-end du 10 au 12 juin, je retrouverais Agnès Martin-Lugand, Carène Ponte, Ludovic Manchette et Christian Niemec, Laure Manel.

Une librairie, deux crapulettes, un ermite… joyeux bazar garanti

Ce roman paraît demain et sera disponible sur les plateformes :

Décitre :https://www.decitre.fr/livres/une-libraire-deux-crapulettes-un-ermite-9791094543818.html

Fnac :

Le Furet du Nord : https://www.furet.com/livres/une-libraire-deux-crapulettes-un-ermite-sonia-francois-9791094543818.html

FNAC : https://livre.fnac.com/a16572265/Sonia-Francois-Une-libraire-deux-crapulettes-un-ermite

Je suis allée faire mon petit tour la semaine dernière et j’ai demandé s’ils allaient le recevoir le jour J. La vendeuse me voyant très déterminée est allée voir sa collègue pour lui demander de le commande. Cinq minutes plus tard, elle est revenue me disant qu’ils allaient en recevoir. chic je vais l’avoir entre mes mains, prochainement.

Je vous souhaite de faire de même, le commander, imaginez vous au bord de cette librairie ambulante avec les copines toutes aussi dinguos de lecture. Ca promet, hein ! J’emmène qui ?

Tu sens bon la terre et le soleil : Candice Politis

Voici mon retour pour le roman de Candice POLITIS que j’ai lu où même dévoré tellement son histoire m’a emportée. Je vous laisse découvrir le résumé :

Madeleine a tout pour être heureuse. A presque 30 ans, elle dirige avec passion sa parfumerie à Saint-Jean-de-Luz. Petite dernière d’une grande fratrie, elle a été choyée comme une princesse, sous l’oeil protecteur de ses quatre frères. Estéban l’aîné, mais aussi médecin renommé, fait toujours preuve de prévenance à son égard. Madeleine est aussi l’élue du coeur de Frédéric, l’enfant prodige du pays, devenu pianiste émérite. La vie de Madie fait des envieuses, tant elle est merveilleuse. Oui, en apparence. Jeune femme créative et passionnée, Madeleine se débat pour conquérir son indépendance et accéder au véritable amour, celui qui ne tue pas. Lorsque le voile se déchire, qu’il faut choisir entre la mort et la rébellion, entre la noirceur du réel et la lumière de l’échappée, tout peut arriver.

Mon avis :

Madeleine est une jeune femme, qui éprouve un mal être depuis toute petite. Malgré qu’elle soit entourée par ses parents mais également par ses grands frères, elle n’a pas l’air heureuse, pourtant elle a un amoureux, Frédéric, grand pianiste qui passe son temps entre Vienne et Saint-Jean-de-Luz où son métier est de jouer dans des grands concerts de musique classique.

Madeleine est patronne d’une magnifique parfumerie, métier qu’elle a rêvé d’exercer depuis toute petite. Ses parents surtout son père, est un patriarche très connu dans la région et souhaitait que ses enfants aient une magnifique situation professionnelle.

Un jour, Madie se sentait mal et a avalé une surdose de comprimés la faisant tomber dans le coma. Heureusement, elle s’en sort miraculeusement, grâve à Esteban, le grand frère médecin. Il la prend sous son aile protectrice avec sa femme Nadège. Frédéric revenu de Vienne essaie par tous les moyens de lui sortir ses idées noires de la tête mais……

Dans ce roman qui est un véritable coup de coeur, la situation de Madie, beaucoup peuvent s’y retrouver, le mal être, l’angoisse, le coma, les….. Mais, il suffit d’y croire pour que la meilleure façon de s’en sortir c’est de pratiquer une occupation qui va la sortir hors de l’eau. Je vous en dis pas plus, mais si : CELUI DE LE LIRE. Candice m’a gentiment confié qu’elle écrivait la suite, vous pensez bien que je serais à l’affût de sa sortie. Laissons lui le temps de l’écrire.

Le magasin des jouets cassés : Julien Rampin

Si vous suivez les articles de mon blog, et pas uniquement le titre ! vous avez dû lire ma chronique pour le premier roman de Julien Rampin « Grandir un peu » que vous trouverez en cliquant sur recherche. Maintenant, place à son second roman « Le magasin des jouets cassés ».

Résumé :

Un immeuble parisien comme beaucoup d’autres, avec son ascenseur étroit, ses balcons minuscules et sa cour où se croisent les habitants. C’est l’endroit que Lola a choisi pour prendre un nouveau départ après son divorce, avec son fils de six ans, Léon. Ici vit Martine, dont l’appartement en rez-de-chaussée lui permet d’assouvir sa curiosité en épiant la vie des autres, mais aussi Paul-Henry, un vieux monsieur à l’éternel noeud papillon, qui partage sa passion pour la littérature avec ses voisins et ses abonnés sur les réseaux sociaux

En apprenant à les connaître, Lola va malgré elle faire voler en éclats des décennies de secrets et de mensonges, qui pourraient bien changer sa propre vie…

Mon avis :

Lola, après un divorce douloureux se retrouve avec son petit garçon Léon, âgé de six ans dans un nouvel appartement, une petite résidence du 15è arrondissement de Paris. Dans cette dernière, se trouve plusieurs voisins, Martine Pichon, femme d’une 60aine d’années, propriétaire du magasin de jouets anciens, où seuls les moutons, et la poussière rentrent sans se faire éjecter à peine franchis la porte du magasin. Elle note également tout ce que font les voisins, l’heure, la date et ne rate aucun détails.

Paul-Henry, y habite également, un homme toujours bien habillé avec son noeud papillon et lors de ses sorties quotidiennes tire sa fameuse charrette à livres remplis de romans de tout genres. Il s’arrête régulièrement, propose les livres qu’il a récolté à droite et à gauche. Un homme qui respire la sympathie, la joie de vivre. Il a un secret qui sera dévoilé dans le roman, je ne peux vraiment pas vous en dire plus car cela serait spoiler l’histoire.

En tous les cas, j’ai vraiment ce roman tout comme le premier. Je vous conseille vivement de vous le procurer, disponible dans toutes les librairies.

Le rire du flamant rose de Mélanie Rafin

je reviens après quelques jours d’absence, je vais me rattraper avec quelques articles. Allez c’est parti.

Résumé :

Ils étaient 4, ils vivaient une belle vie dans leur chalet des rêves. Mais tous les rêves se terminent un jour. Les voilà six ans plus tard obligés de cohabiter de nouveau. Mais le passé ne restera pas caché longtemps et bientôt il faudra revivre ses traumatismes pour enfin avancer.

Mon avis :

Je suis Mélanie Raffin, auteure que j’ai connue en 2021 et dont j’ai lu plusieurs romans feelgood, chroniqués sur le blog. Mélanie a bien voulu répondre à mon questionnaire pour faire connaissance avec cette Bretonne.

Portrait d’auteure : portrait-dauteure-melanie-raffin/

J’ai lu Pour que tu m’aimes un peu : pour-que-tu-maimes-un-peu-melanie-raffin/

Il a neigé sur mon île il-a-neige-sur-mon-ile-melanie-rafin/

Dans ce roman que je voulais absolument lire et dont j’ai eu la surprise de l’avoir en avant-première la veille de sa sortie du 1er avril, Mélanie me l’a proposé pour mon anniversaire. Une pointe d’humour est ajoutée dans cette histoire où 4 amis se retrouvent sans vraiment l’avoir prévu dans le chalet de rêves qu’ils occupaient lors de la jeunesse. Ils avaient projeté beaucoup de choses mais….. Certains est parti de son côté.

Quelque chose sera révélé au cours du roman, je ne veux et ne peux absolument pas vous donner quoi. Pour en savoir je vous dis une seule chose « LISEZ-LE ». Vous aimerez certainement. N’hésitez pas, faîtes comme moi, vous pouvez contacter l’auteure via les réseaux sociaux, ou éventuellement sur son site (lien dans le lien : portrait d’auteure et chroniques…)

J’ai adoré la partie de la description du groupe d’enfants au cours collectif du ski donné par un super prof qui préfère skier sur une piste noire ou rouge que de donner un cours collectif à des bambins qui ne tiennent pas très bien sur leurs jambes.

En avril, achètes des livres « cosy mystery, feelgood, polars, romans, thrillers »

aujourd’hui, j’ai fait ma petite sélection, il y en aura d’autres mais vous aurez plus de plaisir à revenir sur le blog plus souvent. Cela peut vous donner des idées de lectures. Certains auteurs seront invités dans les salons du livre en Bretagne en avril/mai et juin prochain.

Si vous suivez correctement les articles, j’en ai consacré pour le salon de Vannes (voir publications précédentes).

site de Mélanie Rafin : https://melanierafin.com/ et de Mauve Lace : https://mauvelace.wifeosite.com/accueil

Commande sur FNAC.COM

Hier soir, je me promenais sur la plateforme de la fnac et tout d’un coup sont apparus dans mon panier quatre livres que je souhaitais acquérir à leur sortie. Mais quels sont-ils ? Pour en savoir plus, il vous faudra aller plus loin que le titre de l’article. C’est bête hein pour ceux qui cliquent sur « j’aime » sans prendre le temps d’aller le lire entièrement.

Je vous souhaite une très agréable lecture des résumés, n’hésitez pas à venir me dire dans un commentaire si vous avez les mêmes goûts littéraires.