Passionnément de Mélanie GOULLIEUX

Je tiens avant tout remercier l’auteure Mélanie GOULLIEUX et les éditions M+editions pour leur confiance témoignée lors de l’envoi en service presse de ce super roman feelgood, roman comédie.

J’ai eu l’occasion de faire connaissance de la plume de Mélanie et j’avoue qu’elle m’a énormément plu. Je vais la suivre, d’ailleurs un autre roman m’a fait de l’oeil et je l’ai bien sûr noté dans mon carnet d’envie qui me suis dès que je sors.

Voici le résumé :

Valentine et Léo se sont aimés, il y a longtemps, dans leurs vies d’avant. Aujourd’hui ils se revoient pour la première fois au mariage de Luc, le cousin de Valentine et ami de Léo, c’est lui qui les avait présentés par le passé. Une fois suffit pour faire renaître les sentiments. Comme avant. Mais Léo et Valentine ne sont pas libres ; rien n’y fait, ils ne résistent pas et deviennent amants. Un amour interdit. Mais ont-ils le droit de s’aimer à nouveau ? Pourquoi s’étaient-ils séparés des années auparavant ? Il y a des passions que l’on ravive pour l’éternité et d’autres qui retombent comme un soufflet, celle-ci mérite-t-elle de tout briser ? Peut-on s’aimer aussi fort une seconde fois ? Quel sera leur choix ? Mélanie GOULLIEUX Sa passion l’écriture. Addicte à la lecture avant même d’être auteure. Mélanie Goullieux signe ici son huitième roman.

Mon avis :

Valentine et Léo se sont aimés, ont vécu une belle histoire, mais se sont séparés. Valentine est partie, un matin, sans explications. Léo s’est retrouvé seul.

Lors du mariage de Luc, le cousin de Valentine et meilleur ami de Léo avec Virginie, au cours du repas, de la soirée, mais ne sont pas seuls, ils ont chacun refait leurs vies. Léo avec Diane, et Valentine avec Adam qui n’est pas venu au mariage. Concours de circonstance, ils se retrouvent et…. vont se revoir mais ! vont ils revivre leur idylle d’il y a 8 ans comme au premier jour. Valentine est retombée dans les bras de Léo, mais que lui cache-t-il ? Est-il vraiment sûr de ses sentiments ? ou joue le jeu du mauvais garçon qui veut vivre avec deux femmes dont il est amoureux.
Moi je connais la suite et je ne vous dirais rien, ah si ces mots-là : LISEZ-LE. Vous le trouvez dans toutes les librairies, plateformes et sur le site de la maison d’édition.

J’ai adoré ce roman court, trop court car j’aurais aimé en savoir plus, connaître le dénouement des tourtereaux.

Une bête au paradis de Cécile Coulon

Un roman qui se trouvait depuis quelques mois dans ma bibliothèque. Je me suis décidée à le lire pour avoir une opinion sur ce livre au grand succès et au prix. Je vous laisse découvrir tout d’abord le résumé :

RESUME (FNAC) :

La vie d’Émilienne, c’est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d’un chemin sinueux. C’est là qu’elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu’à ce que l’adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s’appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance.

Une bête au Paradis est l’histoire d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.

MON AVIS

Vous trouverez donc tous les personnages dans ce roman illustré sur cette photo. Les enfants sont petits, et grandiront bien entendu tout au long de la lecture.

Emilienne, est restée à la ferme après le décès de son mari. Puis quelques années plus tard, elle se retrouve à élever ses petits-enfants Blanche et Gabriel, tous jeunes encore. La fille d’Emilienne et son mari sont décédés dans un accident de voiture sur la route qui les menaient à la ferme. Emilienne, qui a le coeur sur la main, n’apprécie par la violence du père de Louis envers son fils, et le prend chez elle pour l’aider à s’occuper des animaux et de la ferme.

Blanche, en grandissant tombe amoureuse d’Alexandre qui ne s’en rend pas compte et que toutes les filles convoitent. Puis, ils vieillissent, Blanche qui ne veut absolument pas quitter la ferme a laissé sa vie privée de côté. Quant à Louis, épris de Blanche est malheureux.

Alexandre et Blanche vont se retrouver mais pas comme ils s’étaient aimés au début.

Dans ce roman, où j’ai trouvé la plume fluide et agréable, je n’ai pas tellement aimé cette histoire à la fois cliché de la vie à la ferme à l’ancienne, où la femme est penchée dans la fosse à cochons, où il y a la fête du cochon et tous les détails pour le tuer. Je m’attendais à mieux. Peut-être que je me procurerais un autre roman de cette auteure mais dans l’immédiat.

L’immeuble de la Rue Cavendish de Caroline Kant : Tome 2 « Charlotte se cherche »


Un tome 2 de la série « L’immeuble de la Rue Cavendish, qui est aussi bien que le Tome 1 car ce n’est pas une suite mais une autre histoire.

Résumé :

Charlotte est aux anges : elle a trouvé un travail ! Mais très vite, la situation au bureau se dégrade tandis que sa vie personnelle se détraque…

C’est signé ! Charlotte a décroché un job dans une agence d’organisation de mariages et elle a même réussi à négocier ses mercredis après-midi pour passer du temps avec Lou et Gabriel ses enfants.

Adieu, la vie imprévisible de free-lance et bonjour, les revenus réguliers, les congés payés et les pause cafés ! Sauf que…. sa collègue Laëtitia ne semble pas du tout ravie de son arrivée chez « Tous en coeur » et son comportement devient très, très inquiétant…

Pour ne rien arranger, Charlotte se dispute de plus en plus avec son mari Alexandre et se rapproche peu à peu de Thomas, un homme très séduisant qui vient d’emménager dans l’immeuble avec ses enfants. Jusqu’où ira-t-elle ? Et jusqu’où ira Laëtitia ?

Mon avis :

Charlotte, habite dans l’immeuble de la Rue Cavendish, dans l’appartement en face de celui de Margaux avec Alexandre son mari, Lou et Gabriel les enfants. Vous savez la petite fille, fouineuse, curieuse qui rentre dans l’appartement et qui met son nez partout !

Elle a trouvé un job qui lui permettra de pouvoir s’occuper de ses enfants le mercredi après-midi mais également aura les avantages d’avoir un salaire à la fin du mois. Elle sera l’assistante de Christel tout comme Laëtitia, qui était déjà « dans les murs » avant TOUS EN COEUR.

Cette dernière qui vénère sa patronne, Christel qui elle ne perd pas une occasion pour la critiquer tant qu’à ses tenues ringardes, sa suffisance vis à vis des gens, mais elle reste. Laëtitia est-elle mal dans sa peau, rêve t elle de faire du mal à Charlotte qui vient d’arriver à l’agence ?

Entre elles deux, ce n’est pas l’amour ou l’amitié, mais c’est plutôt la haine, la médisance et tous les coups bas que peut faire subir Laëtitia à Charlotte.

Une histoire que tout le monde peut vivre, au travail, dans la vie privée ou autre situation, je vous laisse lire ma chronique et je peux vous assurer que j’ai vraiment aimé ce tome 2 tout comme le tome 1. J’ai noté dans ma liste d’envies pour septembre d’acheter le tome 3.

Caroline Kant a une écriture fluide, très agréable à lire et nous donne envie de connaître les autres tomes.

Luna de Séréna Giuliano

bonsoir, voici le 3e retour pour le prix des lecteurs U 2022. Une auteure que j’aime beaucoup, j’adore sa plume et elle me fait voyager à chaque fois. Je prends un vol direct l’Italie, déguster un bon café, de bonnes spécialités italiennes tout en savourant un super roman qui nous emmène directement à Naples.

Résumé :

« J’attrape ma valise et me dirige vers ce qui était autrefois ma chambre. J’ouvre les volets : il y a le balcon, puis la mer, le Vésuve, et toute la baie. Je me retrouve face à mon enfance et à mes souvenirs. »
Luna arrive à Naples contre son gré : son père est gravement malade. Rien, ici, ne lui a manqué. Ses repères, ses amies, son amour sont désormais à Milan. Alors pourquoi revenir ? Pourquoi être au chevet de son papà, au passé trouble, et avec lequel elle a coupé les ponts ?
Mais Napoli est là, sous ses yeux : ses ruelles animées et sales, ses habitants souriants et intrusifs, sa pizza fritta, délicieuse et tellement grasse, son Vésuve, beau et menaçant…
Est-il seulement possible de trouver la paix dans une ville si contrastée ? Et si ce retour aux sources sonnait finalement l’heure de l’apaisement ?

Mon avis :

Lire un roman de Séréna Giuliano est un pur bonheur, ça sent bon l’Italie, j’ai envie de déguster un bon café à la terrasse devant une vue sur la mer à Naples, après avoir mangé une excellente pizza. Mais là, c’est direction l’hôpital où Luna rend visite à son papa qu’elle n’a pas revu depuis quelques années pour des raisons que vous découvrirez en lisant cette histoire.

Elle est partie en emportant une valise et en laissant derrière elle ses amis, son amour, sa famille. Son père est gravement malade, elle est à son chevet. Que va-t-il devenir ? Vont-ils pouvoir se parler ? Moi, je connais la réponse mais je ne vous en dis pas plus car je vous le conseille vivement comme tous ses romans.

Le couple d’à côté : Shari Lapéna

voici mon retour pour mes dernières lectures et dont je n’ai pas pris le temps de faire les chroniques.

Résumé :

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le baby-phone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poing fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.
Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

Mon avis :

Anna et Marco sont parents d’une petite fille de 6 mois, Cora. Ils habitent dans une belle maison située dans un quartier chic. Malgré la dépression post-partum d’Anna et le soutien de son mari Marco, des ses parents, elle a l’impression de mal s’y prendre et que tout va de travers.

Un soir, ils sont invités chez leurs amis voisins mais l’hôte a souhaité qu’ils ne soient pas accompagnés de leur bébé. Anna aurait préféré décliner l’invitation et la remettre à un autre jour mais son mari préfère y aller. Leur baby-sitter a dû annuler la garde en fin de journée et donc se retrouvent sans une bonne solution. Ils couchent Cora dans son berceau, elle est prête à faire sa nuit et ils emportent avec eux le babyphone et ont pour objectif d’y aller à tour de rôle toutes les 1/2 h.

Vers minuit, Anna est fatiguée et soucieuse d’avoir laissé sa fille seule, ils rentrent. Une fois à la maison, ils se dirigent dans la chambre de Cora et ne la trouvant pas, Anna panique, la cherchant partout sans succès. Ils appellent la police pour les prévenir qui arrivent très rapidement.

Aussitôt, la police les soupçonne trouvant bizarre le faite d’avoir un tout petit seul à la maison, ils font une déposition, sont entendus au commissariat tous les deux, puis individuellement.
Peu de temps après, les parents d’Anna arrivent et sont également soupçonnés.

Qui a kidnappé Cora ? sans demande de rançon, tout le monde et leur entourage trouvent cela incroyable. Puis peu à peu, il y a des aveux mais je n’en dirais pas plus.

Un très bon polar que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire comme le précédent « Un étranger dans la maison » dont vous trouverez la chronique sur le blog. Shari Lapéna a écrit également deux autres polars qui font partie de ma bibliothèque et de ma pile à lire.

Avalanche d’amour et tempête de flocons d’Alex Kin

Bonjour tout le monde, vous devez connaître Alex Kin, une auteure de feelgood qui a écrit plusieurs romans que j’ai lus, chroniqués et en ai fait des éloges auprès de mes amies. Le petit dernier se trouve dans tous le rayon « roman feelgood -romance de Noël » de vos librairies, supermarché (oui oui), bien sûr en ligne mais cela ne vous arrive pas de faire vos courses et que le chariot que vous poussez se dirige directement au rayon LIVRES.

Moi je vous le dis, il faut craquer pour les romans qui vous font de l’oeil ou les deux !!!! La dernière fois que je suis allée chez carrouf, je suis revenue avec quelques trucs à manger et plusieurs livres.

Résumé :

Noël ça craint… sauf avec toi !
 
Passer les fêtes dans un chalet de luxe à Megève  ? Ça en ferait rêver plus d’une  ! Pourtant, Léni, elle, aurait préféré hiberner en solitaire jusqu’à l’année prochaine  ; c’est le premier Noël depuis le décès de sa mère, et elle n’a pas vraiment le cœur à faire la fête. Mais sa meilleure amie n’a rien voulu entendre et s’est donné pour mission de lui remonter le moral pendant ces vacances grâce à un programme de festivités délirant. Entre dégustation de chocolat chaud au coin du feu, excursion en raquettes, visionnage de comédies de Noël et bataille de boules de neige, Léni n’aura pas le temps de s’ennuyer  ! Elle espère quand même trouver un moment pour discuter un peu avec Will, l’un des invités, cet américain aussi charmant qu’attentionné. Tout le contraire de Valentin, l’employé saisonnier de la propriété, qui n’a pas l’air d’apprécier leur présence et ne se gêne pas pour le montrer… 

Mon avis :

Hélène, dit Léni, est étudiante à l’école du Louvre à Paris. Sa meilleure amie Pauline, lui propose de venir passer les fêtes avec elle mais sans lui dire où, et avec qui. Ils seront plusieurs. Léni accepte car elle a besoin de se retrouver en tête-à-tête avec elle-même enroulée dans un plaid à se morfondre. C’est que la surprise est magnifique. Un chalet somptueux, le luxe du super luxe avec tout ce qu’il faut, du SPA en passant par la piscine, les pistes de ski directement en sortant du chalet, et que dire de plus, il faut lire quoi. Préparez-vous des chocolats chauds façon ……, rajoutez un peu de guimauve et de la cannelle, asseyez-vous dans un canapé confortable devant des films de Noël.

Moi, j’ai adoré ce roman et je peux vous dire que je me suis mise dans le rôle de Léni, côté luge, raquettes, ce n’est pas trop mon truc, je préfère la mer mais en hiver à part les Caraïbes, la température est glaciale (14°). Un conseil, LISEZ-LE ABSOLUMENT !!!!!!!!

La vie de cirque : Magne Hovden

Bonjour tout le monde, lors d’une de mes escapades au rayon livres de la FNAC ou carrefour, j’ai été attirée par cette couverture, j’ai retourné le livre pour lire le résumé qui m’a plu. Je l’ai acheté et j’ai vraiment bien fait. Je n’aime pas lire les romans à la mode, que tout le monde montre comme « ma nouvelle lecture sur tous les groupes », qui est super original car si tu lis autre chose, tu n’as aucun commentaire. Bizarre

Résumé :

Un roman joyeux, tendre et attachant pour voir la vie en couleur !

Lise, trentenaire célibataire, travaille pour un fonds d’investissement et rêve de devenir l’associée de son patron froid et cynique. Sa vie va pourtant basculer le jour où un clown la demande à l’accueil.

Un oncle dont elle ne connaissait pas l’existence, vient de mourir et lui lègue son cirque à Oslo. Une opportunité en or se dessine pour Lise qui voit dans la revente de ce patrimoine la possibilité de devenir la numéro deux de sa boîte. À la lecture du testament, elle fait la connaissance des neuf circassiens, loin d’être enthousiasmés par cette nouvelle.

À la surprise de tous, il y a cependant une condition, et de taille, à l’héritage : Lise doit effectuer cinq représentations à la tête du cirque, costume pailleté, haut de forme et éléphante inclus…

Mon avis :

J’ai trouvé que le sujet était original et que peu d’entre nous connait la vie des artistes dans un cirque, les bons et mauvais moments, les contraintes, le personnel qui refuse de faire leurs exercices, de s’exercer tous les jours pour ne pas perdre la main. La vie dans un cirque est une famille, entre le clown avec son nez rouge, ses grandes chaussures, le jongleur avec ses quilles, ses balles, le trapéziste, le présentateur qui est généralement le directeur, les animaux : les lions, les tigres, les éléphants.

Là, c’est le cirque d’Hirma qui se présente tous les jours et qui doit être au top de sa forme. Lorsqu’Hirma, directeur, décède, tout le monde est sous le choc surtout qu’il a demandé à son clown Filip d’aller trouver sa nièce, fille de son frère qu’il ne connaît pas de venir à son enterrement et d’effectuer cinq représentations sous les yeux éberlués de l’équipe pour toucher l’héritage. Il a tout bâti parti de rien. Nous voyageons en Norvège et traversons le pays en visitant : Valldal, Andalsnes, Giske, Volda.

Lise a un coeur de pierre et a préféré son compte en banque à une vie de femme avec une famille. Aura-t-elle le même coeur lorsqu’elle aura passé 5 représentations avec les « enfants » d’Hirma ? Réussira-t-elle ? Aura-t-elle la famille « cirque » dans son camp ou partira-t-elle comme elle est venue » ?

J’ai adoré ce roman pour la fluidité de l’écriture, la simplicité et surtout connaître ce qui se passe derrière les coulisses. Allez au cirque pour un enfant c’est magique, voir le clown, les trapézistes faire leurs exercices et rester bouche bée lorsqu’il fait un saut périlleux ou un salto arrière, l’éléphant qui monte sur son tabouret et qui donne la patte à son maître.

Un roman que je qualifierais entre le feel good et le développement personnel.

donne la note de :

L’île de Michaël FENRIS

Bonjour, cela fait oups quelques jours que je ne vous ai pas écrit une chronique…..Ne vous inquiétez pas, je suis revenue pour vous en faire lire deux.

Dans le catalogue France Loisirs de Janvier/Février, lorsque je l’ai feuilleté j’ai vu le nouveau thriller de Michaël Fenris et je sais qu’avec cet auteur, je suis rarement déçue. Hop, dans ma liste de livres à acheter.

Eve, infirmière aux hôpitaux de Paris vit normalement entre son travail, ses collègues, et sa mère à qui elle va rendre visite régulièrement. D’ailleurs, lors de son dernier passage chez cette dernière, elle lui remet un courrier émanant d’un cabinet de notaires en Suisse. Elle la décachète étonnée lorsqu’elle découvre qu’elle a hérité d’un grand-oncle qu’elle ne connaît pas du tout d’une très grosse fortune mais également d’une île située dans la Mer des Caraïbes. Pour toucher cette somme rondelette, il faut qu’elle se rende à Zurich. Perchée sur sa grosse cylindrée, elle y va, signe et……

Plus tard, elle s’envolera accompagnée de sa mère dans son île, tombera amoureuse d’Adam qui n’est autre que……….

Je vous en dirais pas plus, à vous de le lire. Vous pouvez le trouver à la Fnac, chez France Loisirs, dans toutes les bonnes librairies et plateformes internet.

J’ai beaucoup aimé le thriller et j’ai retrouvé l’écriture dans Feuilles, le premier thriller de Michaël Fenris.

Je vais lui attribué la note de :

Le cercle des derniers libraires : Sylvie Barron

Bonjour, ce roman nous l’avons choisi pour la lecture commune du mois d’octobre et proposée sur le groupe Livres d’antan et d’aujourd’hui. Il y avait également un thriller Mad de Chloe Esposito.

Le résumé se trouve dans cet article : https://letempsdunlivre.home.blog/2020/09/23/octobre-2020-lecture-commune/

Mon avis :

Je ne connaissais pas cette auteure mais je suis déçue par son roman, je le trouve plat, les personnages ne sont pas attachants, le sujet aurait pu être mieux interprêté avec une meilleure intrigue. Je l’ai lu mais pourtant j’ai failli le laisser tomber plusieurs fois.

Dans un village d’Auvergne, une librairie « Aux livres penseurs » appartenant à Emma, amoureuse des mots, depuis son enfance. Elle a créé un cercle qu’elle a nommé « Le cercle des derniers libraires », dans lequel plusieurs ont trouvé la mort. Mort suspecte, jalousie, règlements de compte, mais une intrigue il y a une date.

Adrien et son amour du vélo

Qui en veut à cette association ? Adrien, journaliste, doit reprendre sont travail après un arrêt dû à un grave accident de vélo. Féru de cyclisme, pense « vélo », rêve « vélo ». Son chef et ami « Charles » l’envoie dans le village d’Emma.

La rencontre n’est pas glorieuse, aucun point commun, lui a horreur de lire, elle, le vélo ce n’est pas son truc mais il va falloir trouver un terrain d’entente pour pouvoir écrire un article.

Je vous laisse tout de même découvrir ce roman qui pourra plaire à d’autres lecteurs.

Notre échappée belle : Alex Kin

Bonjour tout le monde, voici ma chronique pour le roman d’Alex Kin, j’ai lu son premier et j’ai été conquise, du coup, je lis les suivants. La plume est chaleureuse, et tellement fluide qu’il est impossible de poser le roman ou la liseuse.

Un feelgood comme on les aime, je me suis plongée sans problème, le sujet j’ai beaucoup aimé et lire ce genre de livres pendant des périodes que l’on vit actuellement ça fait un bien fou. J’aime de plus en plus ce style de livres : FEELGOOD.

Lila, jeune femme habite à Paris et est associée avec Cassandra dans une jolie boutique de fleurs. Joli prénom choisi par ses parents mais avec peut-être une idée que cette jeune femme tiendrait un jour une boutique. Son frère, très protecteur, vous le saurez au fil de la lecture, organise une fête pour un ami Noé, et il a laissé un disque dur très important et sans lui, la fête n’aura pas la même importance. Il téléphone à sa soeur pour lui demander de le lui apporter.

Elle y va en traversant tout Paris….. Dans la maison bourgeoise de Clément et Raphaèle, elle dépose le disque dur le plus discrêtement possible mais elle est remarquée par…..

Bon ben voili, voiloù, je n’en dirais pas plus car trop peur de spoiler…. Vous pouvez trouver les romans d’Alex Kin sur amazon, en librairies, si vous êtes très numérique, contactez-là pour l’avoir pour enrichir votre jolie liseuse Kobo. Moi, je l’ai eue, pourquoi pas vous.

J’ai adoré ce roman et je vais retrouver la suite mais surtout Lila et Noe et les autres.