L’hiver n’est jamais froid au café de l’amour de Julia Nole

Bonjour tout le monde, je vous propose mon avis sur le roman de Julia Nole paru le 6 octobre et que j’ai acheté lorsque j’ai fait mes courses dans une grande surface. Je vous ai même fait un article sur mes emplettes littéraires si vous suivez mes articles ponctuellement.

Résumé :

Mission : sauver Noël (et le café de Madie !)

C’est un fait : depuis que sa grand-mère, Madie, a été placée en EHPAD, rien ne va plus dans la famille de Lili. Sa soeur ne jure que par son travail, son frère frôle coma éthylique tous les week-ends, et voila que son père envisage de vendre le café de Madie. Pourtant, cet endroit est tellement plus qu’un simple café ! C’est une véritable institution dans le village, un refuge où venir se réchauffer et un lieu chargé de souvenirs, qui les a tous vus grandir…. Non, il ne peut pas disparaître. Alors, Lili va tout faire pour le sauver et permettre à sa grand-mère d’y passer un dernier Noël. Même si ça signifie recroiser Tom, son éternel ennemi d’enfance, celui à qui elle doit le surnom de « Liliputienne » ainsi que sa phobie des insectes. Ce garçon moqueur devenu un officier de police très séduisant… mais toujours aussi énervant !

Mon avis :

Madie, grand-mère vient de rentrer en EHPAD. C’est son fils qui l’a placée. Lili, une des petites-filles partie s’installer à Lyon, revient car il est question de vendre le café et elle le refuse catégoriquement. Beaucoup de disputes, de non-dits, chacun pense qu’il est préférable de faire cela mais……. sa soeur travaille énormément et est gravée à son téléphone, élève seule sa fille Chloé, adolescente, mal dans sa peau. Son frère passe ses week-ends à boire. Tous les enfants sont appelés pour discuter de l’avenir du café.

Lili a une idée dans la tête et avec son caractère fort, va tout faire pour le sauver, et passera du temps. Dans ce roman dans lequel je me suis plongée, je me suis mise à la place de Lili, la fameuse héroïne de l’histoire. Une femme dévouée pour son travail à distance, sa famille qu’elle aimerait retrouver comme avant, un soutien de tout le monde, j’ai vraiment aimé cette histoire qui se dévore au pied du sapin ou même dans un canapé, un plaid, une boisson chaude, l’ambiance cocooning. De temps en temps, vous levez la tête et vous imaginez de gros flocons tomber à quelques jours de Noël.

Je peux que vous le conseiller.

Le sourire contagieux des croissants au beurre

Résumé :

Le bonheur c’est comme la pâtisserie, rien ne sert d’avoir les ingrédients si on n’a pas la recette…
A quarante-quatre ans, le Chef français Pierre Boulanger a tout pour être heureux. Il possède le plus grand empire de pâtisseries surgelées des Etats-Unis, il est l’ami des stars, les plus belles femmes du monde croquent à pleines dents dans ses fameux croissants, et il a épousé une brillante avocate reconnue par le gratin new-yorkais qui lui a donné un adorable petit garçon. Jusqu’au jour où un vendeur ambulant lui propose un gobelet de café à un million de dollars. Un million de dollars, pas pour un simple café, bien sûr. Un million de dollars pour le meilleur café du monde, le café qui va changer sa vie…
Cette rencontre magique avec un vieux vendeur de hot-dogs ambulant ébranlera à jamais les certitudes de Pierre Boulanger quant au pouvoir, à l’amour, et à la vie.

Une intrigue pâtissière et spirituelle menée à tambour battant entre les Etats-Unis, le Groenland et le Pérou à la recherche d’un café miraculeux qui rend les gens heureux dans lequel l’auteur a mis toute sa belle expérience de vie.

Mon avis :

Le chef pâtissier Pierre Boulanger, français, 42 ans a quitté la France pour faire fortune aux Etats-Unis en ouvrant des pâtisseries de croissants au beurre sugelés. Il a construit un empire.

Marié à une brillante avocate Américaine et papa d’un petit garçon de 18 moi, il met la famille de côté et est fond dans son travail. Lorsqu’il descend régulièrement de son immeuble pour sortir, il se trouve à discuter avec un vieil homme poussant un vieux chariot, tout en essayant de vendre le meilleur café du monde.

Il lui apprend que pour être heureux et trouver le bonheur, il ne suffit pas d’avoir de l’argent mais surtout, une famille, un peu d’argent, profiter de l’instant présent. Il lui propose le meilleur café du monde pour un million de dollars.

J’ai trouvé ce roman qui fait du bien, rien qu’en voyant la couverture qui a attiré mon regard, le résumé m’a semblé sympa et je l’ai acheté. Aussitôt à la maison, il est passé dans le haut de ma PAL (pile à lire sans problème).

Je vous le conseille vivement, il se lit rapidement.

Je lui attribue la note de :

Portrait d’auteure : Linda Dasilva

Bonjour tout le monde, je vous souhaite un bon dimanche. Aujourd’hui, j’ai Linda Dasilva qui a accepté de répondre à mes questions, voici ses réponses, je vous laisse découvrir cette super auteure :

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Auteure, travaillant dans le Marketing depuis plus de vingt ans, Maman louve d’une princesse de onze ans et d’un serial number two de huit ans. Je suis passionnée de voyages, de lectures et d’écritures, de cuisine, de salsa et tout ce qui concerne notre système solaire.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’ai commencé à écrire dès l’adolescence en écrivant un journal intime quotidiennement.

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

Ce qui m’a donné l’envie d’écrire c’est l’envie de poser sur le papier toutes les idées que j’avais en tête, et pour m’évader de mon quotidien.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui, lesquelles ?

J’ai fait la connaissance de beaucoup d’écrivains durant des salons, ainsi que des ME. Citez tous les noms des auteurs serait compliqué, il y en a tellement. Pour les ME, j’ai croisé au Salon du Livre de Mons les Editions Nouvelles Bibliothèques, qui ont l’air adorables ! Sinon, les Editions Inceptio ont l’air pas mal également.

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

A la base je ne voulais pas écrire un roman, juste coucher sur papier quelques idées. Lorsque je l’ai imprimé pour ma famille et mes amis, tout le monde m’a conseillé de le publier, alors je me suis laissée tenter.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? en auto-édition ou avec une maison d’édition ?

Depuis le depuis je suis en AE, mais depuis quelques temps j’ai eu envie de tenter ma chance en ME, afin d’avoir un travail éditiorial sur mes romans, et mon 3ème roman aux Editions Lemart.

7/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Oui très satisfaite, je suis chez Librinova dans leur programme d’Agent Littéraire.

8/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

Un sentiment de fierté, mais surtout énormément d’émotions de le tenir dans mes mains, qu’il soit enfin concret.

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Oui sur tous mes réseaux sociaux, sans eux, je n’aurais jamais touché autant de lecteurs : Facebook, Instagram, Twitter et plus récemment LinkedIn.

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

J’ai écrit deux romans en AE : Le Café des Délices – La Rencontre (2018) & Le Café des Délices – De respirer, j’ai arrêté (2019). Mon troisième roman sortira le 3 juin aux Editions Lemart : Poussière d’étoile. Trois femmes, trois destins, trois époques.

11/ Avez-vous participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Aucun concours littéraires pour le moment, beaucoup de séances de dédicaces à la FNAC, Cultura, Centre Culturel Leclerc. De nombreux salons dont Mons en Belgique, le SDL de Paris, de Boussac, de Chauny, De Belâtre….

12/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

Oui de nombreuses séances, et chaque fois c’est le même plaisir. j’adore les discussions et échange avec les lecteurs, ça rebooste !

Linda, je te remercie d’avoir répondu à mon ITW,

Le Temps d’un Livre

Si vous cherchez une ME, je vous propose celle de Carol Ine La plume de l’Edition

http://plume-edition.fr

Le café-chat de Melissa Daley

J’ai terminé hier a.m le roman feel-good de Melissa Daley, trouvé lors de ma visite chez France Loisirs. Je l’ai trouvé super et j’ai vraiment beaucoup aimé car c’est une histoire d’une chatte (Molly) . Molly bébé chat a une bouille qui fait fondre Margery et il naît une super complicité pendant plusieurs années.

Hélàs, Margery devenue âgée doit quitter sa maison et dire aurevoir à sa fidèle amie.

Mais, Molly n’est pas un chat comme les autres, il lui arrive beaucoup de choses et pour connaître la nouvelle vie qu’elle va mener, je vous conseille vivement de le lire.

Aidée par Allison, Sophie qui ont bien voulu me prêter les photos de leurs chats, je vous mets en déco des petits ou grands minous qui font du bien, qui apaisent. Si vous aimez les chats ou au moins les animaux et que les feel good vous font du bien : LISEZ-LE.

Molly attend patiemment que vous lisiez « son » roman écrit par Melissa Daley. Bonne lecture