Un bonheur à la campagne – Caroline Costa

Résumé :

 Je m’appelle Lyn et mon truc c’est la vie parisienne, ses sorties et ses boutiques. Je ne suis pas devenue journaliste de mode pour que mon patron m’envoie au fin fond de l’Ardèche.Même pour interviewer un éleveur de chèvre, au prétexte qu’il a créé le buzz au Salon de l’Agriculture !Qu’importe si son magnétisme me fait penser à un prédateur ! Et des prédateurs, je vais en croiser quelques-uns? »

Mon avis :

Lynette ou plutôt Lyn car elle n’aime pas son prénom (et je la comprends), jeune femme d’une vingtaine d’années préfère déambuler dans les boutiques branchées de Paris, faire la fête avec sa meilleure amie et collègue Zoë que de partir au fin fond de l’Ardèche.

Son patron lui a demandé de préparer un article pour le magazine « Tendances » dans lequel elle travaille en tant que journaliste de mode. C’est une chose à laquelle, elle n’avait jamais imaginé, quitter Paris pour aller se perdre.

Oui oui, elle est partie mais que va-t-elle faire ? croiser un berger qui a fait le buzz devant le Ministre de l’Agriculture lors du salon. Pour le savoir, il suffit de vous procurer ce roman que j’ai bien aimé sur le site amz (en version kindle ou broché).

Je vous souhaite une belle lecture,

Quand bruissent les ailes des libellules – Rosalie Lowie

En 2017, j’ai découvert la plume de Rosalie Lowie avec son premier roman qui est un polar que j’ai adoré et que j’ai offert à une amie. Il s’agit « Le plus bel endroit pour mourir ». Je vous le conseille de lire, vous le trouverez en format poche, pour l’emporter avec vous partout où vous allez.
Là, elle signe un roman qui s’intitule « Quand bruissent les ailes des libellules », un genre totalement différent que j’ai aussi beaucoup aimé.

1925 : Jeanne vit avec ses parents et sa petite soeur Marthe. Ses parents ont perdu leur premier enfant Lucien, mort-né mais ils n’arrivent pas à faire le deuil de cet enfant. Le père bat, tabasse Jeanne qui est prise pour cible lorsqu’il a ingurgité des litres de gnole et d’eau de vie. imaginez l’état dans lequel il doit être. Elle ne dit rien et protège tant qu’elle peut sa petite soeur Marthe qui se réfugie le plus possible auprès de Jeanne.

Jeanne, grandit toujours dans cette ambiance horrible.

1997 : Elisa, la petite-fille de Jeanne, revient dans la maison de cette dernière et trouve une lettre que lui a laissé sa grand-mère. Elle découvre la vie de Jeanne, ce qu’elle a enduré mais aussi autre chose que je ne dévoilerais pas. Elisa a tout perdu, son père et ses grands parents. Sa grand-mère qui l’a pratiquement élevé et sur qui elle comptait beaucoup pour tous les moments (bons ou mauvais).

J’espère que je vous aurais donné l’envie de vous procurer ce magnifique roman qui est riche en émotions pour moi. j’avais hâte de le retrouver à ma pause ou au moment de me coucher.

Bonne lecture,

Un bonheur à la campagne – Caroline Costa

Caroline Costa est une auteure qui a écrit plusieurs romans : voici son site sur lequel, vous pourrez discuter, contacter l’auteur. Elle vous répond très vite, la correspondance se fait rapidement,

https://www.carolinecosta-auteur.fr/

Je voulais vous donner le résumé du dernier roman « Un bonheur à la campagne »

Résumé :

« Je m’appelle Lyn et mon truc c’est la vie parisienne, ses sorties et ses boutiques. Je ne suis pas devenue journaliste de mode pour que mon patron m’envoie au fin fond de l’Ardèche.Même pour interviewer un éleveur de chèvre, au prétexte qu’il a créé le buzz au Salon de l’Agriculture !Qu’importe si son magnétisme me fait penser à un prédateur ! Et des prédateurs, je vais en croiser quelques-uns ! « 

INFORMATION IMPORTANTE : JUSQU’A LA FIN DU MOIS IL EST A 0.99 € sur amazon uniquement.

pour les possesseurs de Kobo, demandez à l’auteur de vous le convertir avec preuve d’achat et en MP, elle vous le fera peut-être.