Oh septembre, les jours raccourcissent, de quoi prendre un bon livre (pas de saison pour lire).

Coucou tout le monde, le mois de septembre vient de commencer et j’ai déjà acheté quelques romans, de tous genres (feelgood/romans). Ce sera 2 articles, c’est encore mieux.

Je vous montre un petit peu ce que j’ai de nouveau :

et puis celui que je lis et qui est très bien, il s’agit de « Comme une pierre » de Laurence Varaine-Jarnac. Le retour sera fait très prochainement ainsi que le portrait de l’auteure. Vous pouvez déjà lui commander le livre cité ci-dessus, car je l’ai fait directement, et reçu par Mondial Relay en 2 jours. Moi, j’aime beaucoup acheter auprès de l’auteur(e), ça m’arrive souvent.

Résumé sur la Fnac :

Denis, 45 ans, est un homme triste. Englué dans ses problèmes de travail, ne sachant plus communiquer ni avec son fils ni avec son père, il voit son existence lui glisser entre les doigts. Mais quand il apprend par inadvertance que son ex-femme doit en épouser un autre dans trois jours à l’autre bout de la France, il refuse de laisser passer sa chance et s’embarque pour un improbable voyage. Un périple au bout duquel il pourrait trouver tout autre chose que ce qu’il cherchait. On s’est aimés comme on se quitte, c’est l’histoire d’un homme ordinaire, bien décidé à tenter l’extraordinaire pour reconquérir l’amour de sa vie. 

Résumé de la Fnac

Liliane, la grand-mère. Ma petite-fille m’observe avec insistance. Je ne dois rien laisser paraître. Je la connais bien, Justine. Quel bout de femme ! Quel tempérament ! Elle a de qui tenir, me direz-vous.
Catherine, la mère. Je n’en peux plus de ces réunions de famille. Je dois toujours m’occuper de tout. Et Maman qui fait des caprices, en plus ! Vivement demain que je retrouve Pierre. Pierre, c’est mon collègue. Je l’aime beaucoup, mais je suis mariée…
Justine, la petite-fille. Qu’est-ce qu’elle a, Mamie ? Je la trouve soucieuse. Les yeux dans le vague, elle soupire en caressant son petit chien. C’est certain, quelque chose cloche. Il faut que je lui parle !

Et si Justine perçait le secret de sa grand-mère ? Et si, dans cette histoire, chacune avait besoin de l’autre pour avancer, pardonner, et aimer ?

Connaissez-vous Charlie Wat et Sonia Dagotor ? non pas encore, alors, filez chez votre libraire préféré(e), votre rayon des livres adorés et fouinez. Moi, bizarre, ils me repèrent. Ne sortez pas du rayon ou ne quittez pas la librairie sans livres.

Suite au prochain article (pour les polars/thrillers).