Et la lumière était si parfaite : Carène Ponte

Résumé :

Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point ? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors… Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.

Avis d’Hervé :

Bonjour , ce Dimanche je vous parle du nouveau livre de Carène Ponte  » La lumière était si parfaite  » qui est son neuvième ouvrage.

A l’ approche de la quarantaine , Megg a de plus en plus de mal à se lever le matin. Sur sa table de nuit , se trouve le carnet ou elle consigne les emplois du temps des quatre membres de la famille ainsi que les différentes tâches qu’elle a à accomplir durant la journée à venir. Entre un mari charmant , mais qui ne pense qu’à son travail et n’a que faire des tâches quotidiennes , une ado de 16 ans en pleine crise existentielle et un garçon de 10 ans adorable mais qui demande beaucoup d’attention , ses journées sont souvent surchargées en plus de l’intendance de la maison. Heureusement il y a sa voisine Romy , une femme célibataire , dynamique et particulièrement extravagante qui lui rend visite tous les jours. La joie de vivre de celle-ci a le don de lui permettre de décompresser un peu. Aujourd’hui 22 Juin , cela fait 6 mois que sa mère est décédée. Sur la décision de Megg , les deux amies partent vider le grenier de la maison parentale. Après une heure à avoir commencé à trier , déplacer et vider des cartons , Romy découvre au fond de l’un d’eux une pellicule photo qui s’avère être une pellicule à développer. Elles s’empressent donc de la porter au développement dès le lendemain. Quand elle récupère les photos deux jours plus tard , Megg à l’immense surprise de découvrir toute une série de clichés qui sont une véritable révélation sur le passé caché de sa mère et qui va également être un grand bouleversement.

Après quelques hésitations , elle décide de partir avec son amie à la recherche d’un passé dont elle ignore tout et qui va les emmener dans un road trip de plusieurs milliers de kilomètres jusqu’en Bulgarie avec une escale de plusieurs jours à Venise.

Megg est loin d’imaginer que ce voyage va tout remettre en question et que c’est son avenir tout entier qui va être complètement chamboulé. Cette histoire d’une femme mariée depuis de nombreuses années qui va oser tout remettre en cause et enfin s’affirmer est une véritable bouffée d’oxygène toute en légèreté et très actuelle. Avec ses personnages très attachants , ce roman se dévore de la première à la dernière page sans s’en apercevoir. Laissez vous tenter.

Et si on oubliait l’avenir…. Virginie Sarah-Lou

Fabienne, la trentaine, exerce le métier de médium-menteuse…… Sur la plaque à l’entrée de chez elle, voilà ce qui est inscrit « MEDIUM ».

Elle devine l’avenir des personnes venues la voir pour avoir ce qu’elles vont devenir, si leurs projets aboutiront, que deviendront-elles car elles n’arrivent pas à se projeter, elles demandent de l’aide.

Avec certaines, un lien d’amitié va se créer, une grande confiance sera liée. Fabienne quant à elle, essaie de faire un bébé toute seule mais la vie a été chamboulée après la perte de sa maman dont elle a dû mal à faire le deuil. Elle se sent responsable de son décès, malgré les paroles réconfortantes de son père, de sa meilleure et confidente.

Va-t-elle arriver à se projeter elle aussi ? Pour le savoir, vous le découvrirez en lisant ce joli roman que j’ai bien aimé. J’ai découvert la plume de Virginie Sarah-Lou grâce à ce livre.

Lisez-le….

J’avais prévu autre chose…… Cécile Blanche

Hello, voilà ma chronique sur le dernier roman que j’ai terminé hier soir…

Résumé :

ET SI LE HASARD FAISAIT BIEN LES CHOSES? Chloé, la trentaine, se définit elle-même comme handicapée: maladroite, timide, immature. Elle s’appuie beaucoup sur les hommes de sa vie pour rester en équilibre. D’abord Marc son père, puis Alek son meilleur ami et enfin, Daniel l’homme de sa vie et futur père de ses enfants. Alors quand il sort brusquement de sa vie, sa bonne humeur en prend un coup! Heureusement, ses amis l’entourent, l’écriture de son roman l’occupe et bien des surprises l’attendent. Avec humour et authenticité, Chloé nous livre ses fêlures, ses merveilles, ses petites victoires et ses rencontres.

Mon avis :

Chloë est une trentenaire, malheureuse, mal dans sa peau, mais qui est soutenue, réconfortée par ses amis et ses parents. Elle a perdu son mari Daniel d’une rupture d’anévrisme et se remet difficilement de ce deuil. Elle qui avait tout prévu, mari et père de ses enfants, les projets tombent à l’eau, plouf.

Elle exerce un métier sympa qui lui permet de s’évader, de partir, de rencontrer du monde, écrivain, elle doit se pencher sur l’écriture de son roman.

Dans ce roman qui m’a fait du bien, j’ai vraiment beaucoup aimé la plume de Cécile et je vais la suivre. Cette auteure a écrit plusieurs romans, vous en saurez plus bientôt. Je vous conseille vivement de découvrir ses romans. A bientôt de lire vos commentaires.