Quais du Polar du 1er au 3 avril 2022

Le salon Quai du Polar s’est déroulé le premier week-end d’avril (du 1er au 3) et une copine Sonia m’a proposé très gentiment de me prendre quelques livres dédicacés. Je la remercie, ils sont arrivés samedi dernier par Mondial Relay (plus rapide que la poste).

Sonia est une boulimique de livres et lit très rapidement, d’ailleurs, je vous invite à aller voir son blog : https://soniaboulimiquedeslivres.fr/

J’ai chois 3 auteurs : Barbara Abel – Jorn Lier Horst et Marlène Charline.

Paru le 31/03/2022

Dernier été sur la côte de Rosalie Lowie

Coucou, c’est en 2017 que je découvre le premier polar de Rosalie Lowie « Un bien bel endroit pour mourir » et son second « Quand bruissent les ailes des libellules » paru en 2020 que je vous conseille vivement. J’ai lu les deux, un super coup de coeur pour le 1er en 2017 et j’ai beaucoup aimé le 2e dont vous trouverez ma chronique en parcourant mon blog.

Là, Rosalie Lowie écrit « Dernier été sur la côte », on retrouve les personnages de son premier polar. Que vais-je dire de plus ? ah si, la date de parution de ce dernier est le 2 sept. 2021 (la date anniversaire de mes poilues, même si vous vous en moquez moi non).

Je ne l’ai pas encore lu car je suis allée le récupérer mardi dernier. Vous voulez avoir le résumé, alors je vous laisse le découvrir ici ci-dessous :

Me plonger dans un nouveau polar de Rosalie Lowie c’est sur je vais passer un excellent moment. Je voulais me l’offrir ou me le faire offrir mais j’étais impatiente donc je me suis décidée et je l’ai acheté. Maintenant, il est dans ma PAL.

Le couple d’à côté : Shari Lapéna

voici mon retour pour mes dernières lectures et dont je n’ai pas pris le temps de faire les chroniques.

Résumé :

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le baby-phone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poing fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.
Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

Mon avis :

Anna et Marco sont parents d’une petite fille de 6 mois, Cora. Ils habitent dans une belle maison située dans un quartier chic. Malgré la dépression post-partum d’Anna et le soutien de son mari Marco, des ses parents, elle a l’impression de mal s’y prendre et que tout va de travers.

Un soir, ils sont invités chez leurs amis voisins mais l’hôte a souhaité qu’ils ne soient pas accompagnés de leur bébé. Anna aurait préféré décliner l’invitation et la remettre à un autre jour mais son mari préfère y aller. Leur baby-sitter a dû annuler la garde en fin de journée et donc se retrouvent sans une bonne solution. Ils couchent Cora dans son berceau, elle est prête à faire sa nuit et ils emportent avec eux le babyphone et ont pour objectif d’y aller à tour de rôle toutes les 1/2 h.

Vers minuit, Anna est fatiguée et soucieuse d’avoir laissé sa fille seule, ils rentrent. Une fois à la maison, ils se dirigent dans la chambre de Cora et ne la trouvant pas, Anna panique, la cherchant partout sans succès. Ils appellent la police pour les prévenir qui arrivent très rapidement.

Aussitôt, la police les soupçonne trouvant bizarre le faite d’avoir un tout petit seul à la maison, ils font une déposition, sont entendus au commissariat tous les deux, puis individuellement.
Peu de temps après, les parents d’Anna arrivent et sont également soupçonnés.

Qui a kidnappé Cora ? sans demande de rançon, tout le monde et leur entourage trouvent cela incroyable. Puis peu à peu, il y a des aveux mais je n’en dirais pas plus.

Un très bon polar que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire comme le précédent « Un étranger dans la maison » dont vous trouverez la chronique sur le blog. Shari Lapéna a écrit également deux autres polars qui font partie de ma bibliothèque et de ma pile à lire.

Comme une pierre de Laurence Varaine-Jarnac

Résumé :

Comment se remettre de la violence reçue lorsqu’on est témoin de la mort d’un homme ?

La police va enquêter, bien sûr, fouiller là où on ne s’y attendait pas. Comme une pierre tombée dans l’eau dont les remous s’étendent de plus en plus loin du point d’impact, l’instruction va révéler des secrets, faire vaciller notre confiance en nos proches.

Mais il faut s’accrocher à l’amour que l’on a pour eux et continuer de vivre, malgré les cauchemars et les doutes.

Car on ne peut éviter de se poser la question.

Jusqu’où est-on prêt à aller pour ceux qu’on aime ?

Pour surmonter cette épreuve, Lisa se réfugie dans l’écriture. Elle passera de la peur à la colère, des larmes à la reconstruction, sans pour autant parvenir au bout de ses surprises.

En parallèle, l’enquête de police suit son cours dans la ville de Meaux. Le commandant Vanessa Livers et son équipe ne renonceront pas, chercheront coûte que coûte à innocenter le coupable désigné et à mettre la main sur le véritable meurtrier.

Mon avis :

J’ai choisi ce policier après avoir lu beaucoup d’avis très positifs sur les groupes de lectures ce qui m’a vraiment donné envie de le lire et j’ai vraiment très bien fait. Non seulement, l’auteure est adorable, vous pouvez la contacter via le formulaire de contact sur son blog, elle vous répondra. C’est ce que j’ai fait car je ne souhaitais pas commander sur Amazon alors que je pouvais le recevoir dédicacé. Comme j’ai terminé « Comme une pierre » et qu’il y a une suite « Kisinio Mauré », d’après vous qu’ai-je fait ? Ben je l’ai commandé également et le recevrais ces jours-ci.

J’ai découvert la plume de Laurence avec beaucoup de plaisir car c’est un roman policier comme je les aime, ce n’est pas gore comme chez certains auteurs que je ne lis plus car je ne trouve aucun intérêt et ça n’apporte rien à l’histoire.

Lisa, une auteure en pleine écriture de son roman est installée confortablement sur sa chaise longue sur la terrasse de son appartement de Meaux. Tout d’un coup, elle se retrouve avec un homme mort qui tombe sur elle, la laissant inconsciente un certain temps. Son ami, inquiet, n’arrivant pas à l’avoir au téléphone se rend chez elle, il la trouve inconsciente et prévient les secours.

Aussitôt, une enquête menée par Véronique Livers et Jean-Philippe essaie par tous les moyens de trouver qui est ce jeune homme, qui l’a tué, d’où vient-il ? Au fil de l’histoire, vous apprendrez à connaître toutes les personnes qui entourent Lisa et qui lui sont chères.

Ce roman policier est comme un puzzle où toutes les pièces s’embriquent parfaitement les unes aux autres, ce qui permet de connaître que l’enquête est menée d’une main de maître et écrit d’une façon magnifique. Je vous le conseille vivement de le lire. Si vous faîtes comme moi, vous n’avez pas encore terminé « Comme une pierre » que vous lui commandez « Kisinio Mauré ».

Le dernier acte de Cédric Castagné

Bonjour tout le monde, j’ai été contactée par l’auteur Cédric Castagné pour lire en avant-première son nouveau bébé, un thriller qui est paru le 19 juin 2021. J’ai été enthousiaste de cette proposition et j’ai pu le lire.

Après trois ans d’absence, Cédric, revient avec un nouveau thriller « Le dernier acte ».

Résumé :

Léo ne goûtera pas l’insouciance de la jeunesse. Son monde s’effondre à la mort de sa mère. Des adieux déchirants et une vie à reconstruire… à sept ans, à peine.

Vingt ans plus tard, Bacem Marouani et David Pinetta enquêtent sur de mystérieux meurtres perpétrés en région parisienne. Des meurtres aux mises en scène sordides, dont l’auteur demeure insaisissable. Engagés dans une traque sans merci, les deux enquêteurs devront dépasser la rancœur qui les oppose, au risque de plonger en enfer.

Après deux ans de chômage, Manon pensait pouvoir rebondir avec ce nouveau job. Un gagne-pain indispensable à sa famille. Mais la réalité s’impose à elle comme une fatalité implacable. Charles Delmont, ce chef autoritaire à l’attitude ambivalente, la terrorise chaque jour un peu plus.

Un garçon livré à lui-même, deux enquêteurs lancés dans une course contre la montre, une femme condamnée à survivre… et cet ennemi invisible qui tue et signe chacun de ses meurtres de tags énigmatiques. Pour livrer sa vérité. Cette vérité qui éclatera bientôt au grand jour, lorsqu’il en aura fini.
Lorsqu’il aura accompli… son Dernier Acte.

Mon avis :

J’ai été conquise lorsque Cédric m’a proposé d’être la bêta-lectrice de ton thriller. La chronique, je l’ai gardée, couchée dans un cahier que je publie comme tu me l’as demandé le 27 juin.

L’écriture, est très fluide, nous rencontrons tout de suite dans l’histoire qui vous mène à des meurtres plus ou moins terribles. Léo sera profondément effondré lorsqu’il perdra sa mère à l’âge de 7 ans à peine. Il devra quitter son beau-père qu’il aimait beaucoup pour retrouver son père, qu’il connaît à peine, et son frère Aaron. La vie ne sera pas rose.

Bacem Marouani et David Pinetta deux flics vont enquêter sur des meurtres sordides qui se déroulent en région parisienne, mais l’auteur demeure insaisissable. Les deux enquêteurs vont devoir mettre leur haîne qu’ils éprouvent l’un pour l’autre car ils n’ont pas de choix. Marion, après deux ans de chômage trouve un travail comme secrétaire, son gagne-pain indispensable pour faire vivre sa famille. Son patron Charles Delmont, la terrorise de plus en plus, et sa force de caractère l’encourage à aller travailler tous les matins.

Les meurtres seront reconnus car ils sont signés par des # suivi d’un numéro avec un message, de quoi faire peur. La vérité éclatera au grand jour lorsqu’il en aura terminé.

Ce thriller est excellent. Je lui attribue un :

Bretzel et beurre salé

Bonsoir tout le monde, je viens de terminer ce cosy crime et j’ai beaucoup aimé. C’est une série que je vais suivre ça c’est certain. Une belle histoire entre une Alsacienne venue s’installer en Bretagne près de Quimper.

Cathie, la cinquantaine, arrive d’Alsace avec sa blondeur et ses yeux bleus en Bretagne dans un petit port Locmaria situé près de Quimper. Elle vient d’acquérir une belle demeure qui a vue sur la mer, et proche d’une crique dans laquelle elle ira se baigner où se changer les idées.

Elle a dans la tête d’ouvrir un restaurant pour faire des plats typiques Alsaciens (le Bretzel qui est un gâteau, la choucroute, et faire goûter d’autres charcuteries. Ses produits, elle les choisis directement chez les producteurs, charcutiers, bouchers.

Le lendemain de son arrivée, elle va se présenter dans tous les commerces du coin : la librairie, et l’amitié se lie très facilement, le café. Certains l’accueillent avec grand plaisir, d’autres comme une étrangère. Avec son caractère, elle va essayer d’avoir la plupart des Locmariaistes de son côté.

Tout au long de ma lecture, je me suis rendue directement sur place pour vivre pleinement l’histoire de Cathie et j’étais un peu la petite souris qui regardait ce qui se tramait dans son dos.

J’ai adoré ce roman qui est le tome 1 d’une série, et bientôt le tome2 va paraître, c’est le 16 juin que vous le découvrirez. J’attends patiemment cette date pour me le procurer. Les auteurs Jean et Margot Le Moal sont originaires de ces deux merveilleuses régions. Margot est Alsacienne, Jean est Breton.

Je vous le conseille vivement. Je vous remercie d’avoir lu ma chronique.

Le Temps d’un Livre

Utricem Angelus de Nelly Topscher

Après avoir lu beaucoup d’avis positifs sur les romans de Nelly, j’ai voulu connaître la plume après avoir découvert l’auteure dans le questionnaire qu’elle a gentiment rempli. Du coup, j’ai acheté plusieurs de ses livres.

Voici le petit dernier Ultricem Angelus paru le 13 janvier 2021.

Clément et Candice, détectives privés dans la même agence, divorcés mais restés très amis et proches, se voient confier une enquête dans leur région natale. Ils partent tous les deux.

Dans les Ardennes, de nombreux décès de personnes qui ont un lourd passé, vous le découvrez en lisant le livre car je ne vous dévoilerais rien du tout, sont retrouvés dévorés au niveau du visage. Les hommes et les femmes qui sont dévorés, viennent de tous les milieux sociaux mais ont un point en commun. A vous de le découvrir.

Pourquoi ces atrocités ? qui a pu les faire ? Un chien sauvage, un loup ?

Dans ce thriller, j’ai été happée aussitôt que j’ai commencé la lecture tellement la plume de Nelly m’a plu.

J’ai beaucoup aimé ce thriller.

voici ma note :

Echec à la reine : Valérie Valeix

Bonsoir tout le monde, cela faisait longtemps que je souhaitais découvrir la plume de Valérie Valeix, auteure de polars mais avec une apicultrice comme enquêtrice. Je trouve cela très original et j’aime l’originalité et pas du tout les polars ou thrillers sanglants, gores qui se ressemblent tous. Valérie est l’auteure d’une série de plusieurs polars, je vous laisserais découvrir les titres avec les couvertures. Vous pouvez les commander dans vos librairies, c’est ce que j’ai fait (chez l’espace culturel Leclerc).

Résumé :

Éminente apicultrice consultante dans le Quercy, la jeune Audrey Astier parcourt le monde à la recherche de méthodes de travail différentes dans le but d’assurer la sauvegarde des abeilles.
Alors qu’elle a rendez-vous avec son vieux maître de stage, Janissou Laborde, dit le Papé, celui-ci disparaît mystérieusement…
Aux côtés du troublant lieutenant Steinberger, fraîchement affecté à la gendarmerie de Rocamadour après son retour d’Afghanistan, Audrey va courir le causse pour tenter de déjouer les pièges d’une effroyable société secrète prête à tout pour arriver à ses fins…
Cette série d’un nouveau genre mêle habilement intrigue (tous les ingrédients d’un excellent roman policier sont réunis: enquête, suspense, action…), écologie (en rappelant l’importance de la protection des abeilles et de l’apithérapie), Histoire (de nombreux faits marquants locaux ou nationaux sont abordés) et patrimoine (on découvre avec plaisir les richesses et traditions des régions).
Une vraie réussite, à découvrir d’urgence ! Je confirme totalement.

Mon avis :

Audrey Astier, au volant de sa 2CV vient d’hériter de la maison de ses grands-parents exerce le métier d’apicultrice, mais sera également dans cette série auxiliaire de gendarmerie.

Audrey, est invitée chez son amie Le Papé et arrivée chez lui, il est introuvable. Il a disparu, elle a beau le chercher, demander dans son entourage si on l’a vu mais personne. Elle s’inquiète et quelques heures plus tard, elle croise le Lieutenant Steinberger, un grand Alsacien qui a une droiture et mène à la baguette son équipe.

Elle a le don de trouver comment s’entendre avec ce dernier qui est tout nouveau dans la région, mais comme c’est une battante, elle réussira d’aider les gendarmes, Lieutenant et les autres gendarmes pour retrouver le Papé.

Éminente apicultrice consultante dans le Quercy, la jeune Audrey Astier parcourt le monde à la recherche de méthodes de travail différentes dans le but d’assurer la sauvegarde des abeilles.
Audrey quitte son Quercy pour la Normandie, appelée au secours par Laure, une apicultrice dont les ruches ont été brutalement décimées au beau milieu d’un conservatoire de pommes biologiques.
Trois jours après l’arrivée d’Audrey, Laure est retrouvée asphyxiée près de son enfumoir allumé…
Audrey va retrouver le troublant lieutenant Steinberger qui lui fera découvrir les charmes de l’Alsace et de la langue alsacienne…
L’apicultrice Audrey Astier et son compagnon, le lieutenant Steinberger, sont invités au Château de Haut-Briac par la nouvelle maîtresse des lieux, Héloïse Robart, une ancienne élève d’Audrey.
La jeune femme vient d’épouser Edmond Robart, propriétaire du domaine viticole et collectionneur de vins anciens. Quel endroit plus idyllique pour partager la joie d’attendre un enfant, avant le départ en Russie d’Antoine qui doit préparer les épreuves du championnat du monde de natation.
Cependant, l’ambiance s’y révèle si lourde de tensions qu’ils s’apprêtent à prendre congés. Mais lorsque le châtelain est assassiné, Audrey reste soutenir son amie, sur laquelle pèsent de forts soupçons.
Un nouveau crime survient… Epaulée par son fidèle Lebel, adjudant à la retraite, elle reprend alors sa fonction d’auxiliaire civile de justice auprès de la gendarmerie locale, afin de percer les secrets qui hantent ce microcosme et ont, semble-t-il, armé la main criminelle.

D’une plume alerte et qui sait manier l’humour, l’auteure nous mène à la découverte du monde de l’œnologie, dans l’entrelacs d’une intrigue passionnante…
Après la disparition de son mari, gendarme d’élite et membre des forces spéciales, survenue lors d’une mission en Syrie, Audrey se rend chez Grégory Larcher, prêtre éducateur de rue et apiculteur spécialiste en gelée royale, afin d’y suivre une formation approfondie sur la précieuse substance.
Cet homme habite le célèbre village normand de Giverny où il a créé la « Ferme aux Enfants », un lieu d’accueil pour jeunes en difficulté qu’il initie à l’apiculture et à la peinture, étant voisin de la propriété où vécut le peintre Claude Monet.
À peine arrivés sur place, Audrey et son fidèle ami, Lebel, se rendent au vernissage de l’exposition « Magie d’un peintre » qui révèle au public un dessin inédit de Monet, « Collier aux Nymphéas », de 1909, et la réalisation contemporaine de ce projet de bijou par le prestigieux joaillier Chaumet.
La nuit suivante, la Fondation est cambriolée. Seuls le dessin et le collier ont disparu ; à leur place ont été déposés deux frelons secs…
A Reims, deux familles qui se vouent une haine féroce se retrouvent impliquées dans une terrible affaire.Tandis qu’Antoine part en mission en Afghanistan infiltrer une filière djihadiste dirigée par un Franco-Allemand, Audrey se rend à Reims exposer les vertus du pollen. Elle est accueillie par les Fleuriot, propriétaires d’un important rucher dont les parcelles jouxtent le domaine plus modeste des Garcin, producteurs de vins de Champagne. Cette Maison a la particularité d’être dirigée par des femmes depuis le décès de Maurice Garcin, tué pendant la guerre d’Algérie. La haine entre les deux familles est enracinée depuis cette époque, ce dont les héritiers respectifs n’ont cure?: Nicolas Fleuriot et Chiara Garcin, dix-sept ans, s’aiment et envisagent de consacrer leur vie à leur passion commune?: le cirque. Impensable pour la matriarche, Suzanne, la s?ur de Maurice, qu’on retrouve étranglée dans sa voiture sur le rucher des Fleuriot. Ceux-ci, bien entendu, sont suspectés, mais voilà que Chiara s’accuse du meurtre, puis Nicolas à son tour et le père de ce dernier, Marc, va faire de même pour protéger son fils?: la gendarmerie locale est débordée et ses investigations piétinent? Quand Audrey décide d’enquêter sur cette affaire, passant outre les ordres de Da Silva, le chef de la brigade à qui elle a été confiée, elle fera ressurgir bien des secrets enfouis depuis 1961, qui lui permettront de démasquer le coupable, quelqu’un que personne n’aurait imaginé dans ce rôle?Entre protection et solidarité familiale, plongez dans ce thriller et suivez l’enquête d’Audrey qui mettra à jour de vieux secrets de famille enfuis depuis bien longtemps.EXTRAIT? Ils disent que la mère Garcin a été étranglée avec un fil en inox. Comme celui dont on se sert pour filer les cadres afin d’y accrocher la feuille de cire.Audrey avait en effet appris lors de sa déposition, deux heures plus tôt, que la propriétaire des Champagne Garcin avait été étouffée de face au moyen d’un fin fil d’acier qui, d’ailleurs, était resté dans les chairs entamées. L’assassin avait pris place côté passager. Des analyses étaient en cours pour déceler des empreintes ou des traces ADN sur le fil en question. La voiture était également passée au crible, de même que le corps de la victime envoyé à l’Institut médico-légal du CHU Robert Debré de Reims.Elle observa Nadège Fleuriot dont les doigts tremblants tentaient d’ajuster grâce à des points de colle, les deux bords d’un anneau en résine transparent rempli de pollen multicolore préalablement déshydraté. La quadragénaire aux longs cheveux blonds et au nez pointu rougi s’était fait une spécialité des bijoux issus des produits de la ruche. Labélisés « Nad’Art », une quarantaine de pendentifs, bagues et autres bracelets de toutes sortes ornés d’abeilles ou de pollen sous verre s’alignaient sur la longue table de bois de son atelier du premier étage.À PROPOS DE L’AUTEURNée dans les Yvelines en 1971, passionnée d’Histoire, Valérie Valeix a été membre de la Fondation Napoléon. À la suite d’un déménagement en Normandie, intéressée depuis toujours par l’apiculture (son arrière-grand-père était apiculteur en Auvergne), elle fonde les ruchers d’Audrey. Elle s’engage alors dans le combat contre l’effondrement des colonies, la «?malbouffe?» et dans l’apithérapie (soins grâce aux produits de la ruche).Elle eut l’honneur d’être l’amie ? et le fournisseur de miel ? de sa romancière favorite Juliette Benzoni, reine du roman historique, malheureusement décédée en 2016. Cette dernière a encouragé ses premiers pas dans l’écriture «?apicole?».

C’est lundi, que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde, j’ai découvert l’écriture de Valérie Valeix avec Echec à la reine que je continue de lire car je ne l’ai pas terminé. J’aime beaucoup, c’est fluide, une enquête d’une apicultrice Audrey Astier.

Voici le résumé :

Éminente apicultrice consultante dans le Quercy, la jeune Audrey Astier parcourt le monde à la recherche de méthodes de travail différentes dans le but d’assurer la sauvegarde des abeilles.
Alors qu’elle a rendez-vous avec son vieux maître de stage, Janissou Laborde, dit le Papé, celui-ci disparaît mystérieusement…
Aux côtés du troublant lieutenant Steinberger, fraîchement affecté à la gendarmerie de Rocamadour après son retour d’Afghanistan, Audrey va courir le causse pour tenter de déjouer les pièges d’une effroyable société secrète prête à tout pour arriver à ses fins…

Cette série d’un nouveau genre mêle habilement intrigue (tous les ingrédients d’un excellent roman policier sont réunis: enquête, suspense, action…), écologie (en rappelant l’importance de la protection des abeilles et de l’apithérapie), Histoire (de nombreux faits marquants locaux ou nationaux sont abordés) et patrimoine (on découvre avec plaisir les richesses et traditions des régions).
Une vraie réussite, à découvrir d’urgence !

Et vous, que lisez-vous ? dîtes moi tout dans un commentaire : donnez moi envie de découvrir vos lectures.

Mes prochaines lectures : roman avec suspense, thrillers et polar

Bonsoir tout le monde, en octobre, je vais essayer de me tenir mon programme lectures diverses et variées. Il y aura un roman suspense que j’ai choisi pour la lecture commune que vous pouvez rejoindre si vous le souhaitez, puis le thriller Mad de Chloé Esposito et soit la suite de Mad qui s’intitule Bad et celui de Clare Mackintosch Laisse moi en paix, ainsi que « Comment papa est devenu danseuse étoile » de Gavin’s Clement-Ruiz.

J’ai déjà laissé les résumés de « Le cercle des derniers libraires » de Sylvie Baron et Mad de Chloe Esposito, que vous trouverez dans les précédents articles. Celui de Clare Mackintosh « Laisse moi en paix », je vais vous le faire découvrir, ici.

Voici les résumés des deux livres achetés récemment :

« Comment papa est devenu danseuse étoile » de Gavin’s Clement-Ruiz