Mémoire de soie d’Adrien Borne

bonjour, comme je vous l’ai annoncé dans mon précédent article, si vous suivez, vous devez être au courant sauf si vous ne les lisez pas !!!

Ce roman fait partie de la sélection des prix des lecteurs U 2022.

Résumé :

Ce 9 juin 1936, Émile a vingt ans et il part pour son service militaire. C’est la première fois qu’il quitte la magnanerie où étaient élevés les vers à soie jusqu’à la fin de la guerre. Pourtant, rien ne vient bousculer les habitudes de ses parents. Il y a juste ce livret de famille, glissé au fond de son sac avant qu’il ne prenne le car pour Montélimar.
À l’intérieur, deux prénoms. Celui de sa mère, Suzanne, et un autre, Baptistin. Ce n’est pas son père, alors qui est-ce ? Pour comprendre, il faut dévider le cocon et tirer le fil, jusqu’au premier acte de cette malédiction familiale.

Avis :

Emile 20 ans, juin 1936 élevé par son père Auguste et sa mère Suzanne, il a un frère dont les deux caractères sont complètement opposés. L’un préfère la terre, la campagne alors que l’autre c’est la ville, la fête, la vie. Emile décide de partir de quitter sa famille pendant deux ans pour faire son service militaire.

Avant de partir, sa mère lui glisse le livre de famille qui expliquera tout dans lequel il découvrira qui est son vrai père.

Dans ce roman, Adrien Borne retrace le passé de son arrière-grand-père Auguste, un livre fort bien écrit, émouvant et poignant.
Je n’ai pas trouvé la petite chose qui me donnait envie de continuer cette histoire sans être dérangée. La plume est belle mais elle manque de piquant.

Séléctionnée pour le jury des lecteurs U 2022

Bonsoir, un jour de novembre, et au fil de mes voyages sur la toile je m’arrête sur le prix des lecteurs U 2022 et je tente ma chance. J’envoie ma candidature ! Quelques temps plus tard, je reçois un mail me disant que je suis sélectionnée comme jurée. J’étais heureuse et le suis encore de faire partie d’un jury littéraire.

Mi décembre, je reçois les 2 premiers livres dont les auteurs ne me disaient pas grand chose mais comme j’aime découvrir et fouiller la pépite qui peut se planquer derrière celui que tout lit. Alors voici les photos :

Adrien BORNE : Mémoire de soie et Julien RAMPIN : Grandir un peu

vous trouverez les photos et les résumés de ces deux romans dans deux articles différents.

Ce 9 juin 1936, Émile a vingt ans et il part pour son service militaire. Pourtant, rien ne vient bousculer les habitudes de ses parents à La Cordot. Peu importe qu’il les quitte pour deux ans, pas de fierté ni d’inquiétude. Il faut dire qu’il n’y a pas de héros en uniforme chez eux, la Grande Guerre a épargné les siens, même si c’est un temps dont on ne parle jamais, pas plus qu’on évoque l’ancienne magnanerie, ultime fierté familiale où, jusqu’en 1918, on a élevé les vers à soie.
Ce matin, sa mère n’a témoigné d’aucune tendresse particulière. Il y a juste ce livret, fourré au fond du sac de son fils, avant qu’il ne monte dans le bus pour Montélimar.
Ce premier roman virtuose, à l’écriture envoûtante et aux personnages âpres, nous plonge au cœur d’un monde où le silence est règle et la douceur un luxe. Il explore les tragédies intimes et la guerre, celle qui tord le cou au merveilleux, qui dessine des géographies familiales à angle droit. Il raconte la mécanique de l’oubli, mais aussi l’amour, malgré tout, et la vie qui s’accommode et s’obstine.
« Vieille dame un peu loufoque loue appartement meublé à dame de bonne compagnie. Loyer modéré contre menus services. » Cette petite annonce a tout de suite attiré l’attention de Jeanne. À 35 ans, elle décide sur un coup de tête de partir sans se retourner, pour fuir une existence qui ne lui ressemble pas. C’est ainsi qu’elle rencontre Raymonde, une vieille dame fantasque et rebelle, et Lucas, son petit-fils. Tous les trois vont alors tenter de s’apprivoiser, apprendre les uns des autres, et vivre une parenthèse enchantée, à l’abri du monde. Jusqu’au jour où la vie va finir par les rattraper et les obliger à grandir un peu…

Je vous laisse lire et découvrir peut-être les auteurs.

Dans ses yeux : Sébastien Théveny

Résumé :

Pourquoi Samuel souffre-t-il de migraines et de cauchemars récurrents ? Les racines de son mal sont-elles plus profondes qu’il n’y paraît ?

Mon avis :

Une nouvelle offerte par l’auteur que vous trouverez pour vos liseuse Kobo et Kindle. C’est une excellente idée car cela permet de toucher plus de lecteurs et ne pas privilégier comme beaucoup d’auteurs le font et c’est vraiment dommage.

Revenons à mon avis pour cette nouvelle qui est trop courte comme tous les romans de Sébastien Théveny qui est discret, mais intervient à bon escient.

Sam, la cinquantaine vit depuis trois ans dans une cabane dans les bois un peu en ermite. Il a dû arrêter son activité professionnelle à cause de sa santé, des migraines ophtalmiques. Toutes les nuits, à la même heure, il fait des rêves qui le réveillent et l’empêchent de vivre correctement le jour tellement il est fatigué ce qui provoque des insomnies.

Mais ce rêve serait-il la raison de ses migraines ? Malgré les consultations chez son médecin qui l’envoie consulter un confrère pour avoir des avis . Vont-ils trouver la solution ?

Pour en savoir plus et connaître le dénouement de cette nouvelle, je vous conseille vivement de la lire, si vous n’avez pas de liseuse, vous pouvez télécharger l’application kobo ou kindle sur votre téléphone/tablette.

J’ai été gâtée par mes amies, vous voulez en savoir plus

Bonjour tout le monde, cette année, mes amies Audrey, Caroline, Mumu m’ont super gâtées en m’offrant des livres. Je n’en connais qu’un Alphonse de Diane Averland, dont j’ai fait le portrait d’auteure cet été. Irène Frain, je la connais de nom mais auteure qui a écrit de nombreux romans. Alors, je vais vous montrer car c’est intéressant de voir les photos . C’est parti !

Funky est toujours présente pour accompagner mes lectures, ben oui, quoi. J’aime les montages dans les chroniques, ça donne une touche personnelle. Si les titres des romans sont trop petits, vous me faîtes signe et je vous les donnerais. A bientôt pour de nouveaux articles.

Dernier été sur la côte de Rosalie Lowie

Coucou, c’est en 2017 que je découvre le premier polar de Rosalie Lowie « Un bien bel endroit pour mourir » et son second « Quand bruissent les ailes des libellules » paru en 2020 que je vous conseille vivement. J’ai lu les deux, un super coup de coeur pour le 1er en 2017 et j’ai beaucoup aimé le 2e dont vous trouverez ma chronique en parcourant mon blog.

Là, Rosalie Lowie écrit « Dernier été sur la côte », on retrouve les personnages de son premier polar. Que vais-je dire de plus ? ah si, la date de parution de ce dernier est le 2 sept. 2021 (la date anniversaire de mes poilues, même si vous vous en moquez moi non).

Je ne l’ai pas encore lu car je suis allée le récupérer mardi dernier. Vous voulez avoir le résumé, alors je vous laisse le découvrir ici ci-dessous :

Me plonger dans un nouveau polar de Rosalie Lowie c’est sur je vais passer un excellent moment. Je voulais me l’offrir ou me le faire offrir mais j’étais impatiente donc je me suis décidée et je l’ai acheté. Maintenant, il est dans ma PAL.

Le souffle de la liberté de Nathalie Brunal

Bonjour tout le monde, j’ai commandé cette saga en octobre et je l’ai reçu que début décembre car il y a eu des soucis chez France Loisirs. Mais lorsque nous sommes adhérents à cette enseigne, la patience est toujours récompensée. Heureuse de l’avoir entre les mains, dans ma bibliothèque où plutôt sur une de mes tables sur lesquelles mes livres sont posés pour une lecture qui passe avant tout le monde.

Voici les résumés des deux tomes :

Dès que j’aurais lu certains romans pour le prix des lecteurs U je me plongerais dans cette saga. Il faudra négocier avec la 2e fan, vous connaissez, Funky adore la plume de Nathalie.

Il a neigé sur mon île : Mélanie Rafin

Bonsoir, je vous livre mon avis sur le roman de Noël de Mélanie que je vais suivre car j’en ai déjà lu un et puis j’ai fait le portrait d’auteure. Le 2e c’est celui-ci et le 3e c’est « Les fourberies du poisson rouge ».
J’adore son écriture, fluide, avec beaucoup d’humour et les sujets sont tellement bien traités que nous pouvons le vivre.

Résumé :

Vous aimez l’exotisme, les cocotiers et la crème solaire…Embarquez pour cette terre éloignée…Ah, non! Mince! Finalement, vous retrouverez plutôt les embruns et le bon air marin!

Après une année plus qu’éprouvante émotionnellement, Alexandra, Parisienne trentenaire, décide de s’exiler loin de son quotidien pour passer Noël. Quoi de mieux qu’une île perdue au bout de la terre pour s’isoler?

Mais est-ce que cet exil l’aidera vraiment à panser ses plaies ?

Anna, Emilie, Louise, Paul, Alan et Maël, une bande d’amis attachants, sont accrochés sur leur île comme des coquillages sur leur rocher. Certains y vivent une existence paisible et d’autres ne rêvent que de s’en évader.

Une chèvre (oui! Vous avez bien lu. Il s’agit bien de l’animal idiot qui bêle et saute partout) entraîne une rencontre entre ces autochtones et cette citadine que tout oppose.

Leurs chemins qui semblaient tout tracés vont-ils être chamboulés?

Mon avis :

Ile d’Ouessant, petit paradis magnifique au large de Brest en Bretagne voit arriver Alexandra habillée dans une tenue chic mais pas très adaptée à la vie sur l’île. Elle vient de Paris, donc les talons hauts et les ensembles, elle va devoir les laisser de côté.

A peine débarquée, elle s’installe dans une maison, déballe ses affaires et va faire une promenade sur la côte, à la point du Pern. Elle aperçoit une forme étrange sur un rocher. La pauvre bête qui est une chèvre est perdue. Que peut faire Alexandra pour la sauver ? D’après vous ? va-t-elle sauter pour plonger et essayer de récupérer la chèvre ? non. Appeler les secours, ah oui ce serait une solution.

Alexandra est venue se ressourcer sur cette île. Elle va devoir vivre avec les Ouessantins, se faire une place. Alors, là je vous laisse découvrir la suite car le roman est une vraie bouffée d’air iodé, vous n’aurez aucun mal à dormir. Je vous conseille vivement de le lire bien au chaud au coin du feu si vous avez une cheminée, poêle, accompagné de chocolat chaud.

Beaucoup d’amour et d’amitié ont rendez-vous dans ce roman.

L’ange de l’espoir de Nathalie Brunal

Oui oui je l’ai lu le conte de Nathalie Brunal et j’ai prêté ma liseuse à la 2e super fan de la famille de Nathalie. Il a fallu négocier quelques câlins, friandises, promenades pour qu’elle me rende mon bien car elle se couche dessus et si j’essaie de la récupérer, je l’entends rrrrrr.

Résumé :

Le grand chef suprême est à bout de nerfs. Deux de ses recrues passent leur temps à se chamailler. Ne sachant comment empêcher ces querelles et avide de retrouver sa quiétude, il les envoie sur terre dans le but de venir en aide à Roxanne. Jane, ange caractérielle et Eden, doux comme un agneau, ignorent tout du lien qui les unit. Ils vivront cette aventure au fil des rencontres. L’une d’elles marquera à jamais Eden. Au-delà de leur mission, ils renoueront avec certains pans de leur passé jusqu’à ce que la vérité éclate. Qu’en feront-ils ? Une seconde chance est-elle possible ?

Mon avis :

Jane et Eden, deux anges gardiens vivant au paradis sont envoyés par le grand chef pour accomplir une mission. Ils partent et se retrouvent à devoir aider Roxanne et ses enfants. Y parviendront-ils ? Jane au caractère fort et Eden doux comme un agneau sont opposés quant à leurs façon de vivre. Vous me suivez, un rêve, des anges. J’adorerais en avoir auprès de moi.

J’ai adoré ce roman et je me suis mise à la place d’Eden, eh oui car il a un caractère chouette. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé Jane qui a un bon fond mais trop speed et caractérielle. Un seul mot que j’ai vous dire : un roman qui fait du bien, avec lequel j’ai passé un super moment. Roxanne a besoin d’aide et surtout que des personnes lui remontent le moral et la pousse vers l’avant pour continuer ce qu’elle avait prévu avant ….mais je ne dirais rien de plus.

LISEZ-LE

Le couple d’à côté : Shari Lapéna

voici mon retour pour mes dernières lectures et dont je n’ai pas pris le temps de faire les chroniques.

Résumé :

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le baby-phone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poing fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.
Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

Mon avis :

Anna et Marco sont parents d’une petite fille de 6 mois, Cora. Ils habitent dans une belle maison située dans un quartier chic. Malgré la dépression post-partum d’Anna et le soutien de son mari Marco, des ses parents, elle a l’impression de mal s’y prendre et que tout va de travers.

Un soir, ils sont invités chez leurs amis voisins mais l’hôte a souhaité qu’ils ne soient pas accompagnés de leur bébé. Anna aurait préféré décliner l’invitation et la remettre à un autre jour mais son mari préfère y aller. Leur baby-sitter a dû annuler la garde en fin de journée et donc se retrouvent sans une bonne solution. Ils couchent Cora dans son berceau, elle est prête à faire sa nuit et ils emportent avec eux le babyphone et ont pour objectif d’y aller à tour de rôle toutes les 1/2 h.

Vers minuit, Anna est fatiguée et soucieuse d’avoir laissé sa fille seule, ils rentrent. Une fois à la maison, ils se dirigent dans la chambre de Cora et ne la trouvant pas, Anna panique, la cherchant partout sans succès. Ils appellent la police pour les prévenir qui arrivent très rapidement.

Aussitôt, la police les soupçonne trouvant bizarre le faite d’avoir un tout petit seul à la maison, ils font une déposition, sont entendus au commissariat tous les deux, puis individuellement.
Peu de temps après, les parents d’Anna arrivent et sont également soupçonnés.

Qui a kidnappé Cora ? sans demande de rançon, tout le monde et leur entourage trouvent cela incroyable. Puis peu à peu, il y a des aveux mais je n’en dirais pas plus.

Un très bon polar que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire comme le précédent « Un étranger dans la maison » dont vous trouverez la chronique sur le blog. Shari Lapéna a écrit également deux autres polars qui font partie de ma bibliothèque et de ma pile à lire.

Promenons nous dans les bois, ah non chez moi c’est chez Noz

bonjour, sur les groupes de lectures sur lesquels je suis membre, j’ai vu passez des publications plus qu’intéressantes : alors si vous en voulez plein vos mirettes ou plutôt dans vos PAL gigantesques ou bibliothèques qu’il faut agrandir, suivez moi c’est par ici :

Vous voulez savoir ce que j’ai trouvé dans le 2e magasin Noz de ma ville.

Je

Je vais rarement chez Noz car je n’y pense pas……..mais ceci dit peut être que je vais y retourner…… Non rien de rien je n’y retournerais pas, mais si mais si Noz en aura encore. Les petits délires. C’est juste pour voir si vous allez lire mon article jusqu’au bout, ah ah !