Pour que tu m’aimes un peu : Mélanie RAFFIN

Bonjour, je vous laisse découvrir ma chronique sur le roman de Mélanie RAFFIN « Pour que tu m’aimes un peu ».

Résumé :

Mon avis :

Des jeunes étudiants se rencontrent, Estelle, jeune femme pétillante, sympa qui aime faire la fête avec ses amies mais qui n’a pas du tout confiance en elle et Mathieu, jeune étudiant heureux dans la tête, dans la vie, fêtard le soir, le week-end avec ses amis mais très sérieux dans ses études. Une rencontre, une idylle, une amourette, un grand amour, que se passe-t-il entre les deux ?

Le « je t’aime » moi « non plus » est mise en question tout au long de ce roman feelgood, coloré, sucré, à déguster sur la plage, ou au bord de la piscine sur une chaise longue avec un bon cocktail de fruits sucrés. Je vous vois déjà saliver. Je vous le conseille vivement de le lire car l’écriture est fluide, claire, sans chichis, naturelle.

attribue la note de : bonne lecture estivale

Portrait d’auteure : Deolinda Da Silva

Bonjour, voici le portrait de Deolinda Da Silva que vous allez découvrir comme je l’ai fait lorsque j’ai reçu le questionnaire.

Partons au Portugal, retrouver Deolinda……

PEUX-TU TE PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Bonjour, je m’appelle Deolinda Da Silva, j’ai 56 ans. Je vis au Portugal depuis 16 ans, après avoir vécu en France 37 ans. Je suis mariée et maman de 2 filles et grand-mère de 2 petites-filles. Actuellement, j’ai 2 métiers, secrétaire commerciale le jour et auteure la nuit.

1/ QUAND AS-TU COMMENCE A ECRIRE ?

J’ai commencé à écrire à l’âge de 12 ans environ. Il y a peu de temps, j’ai retrouvé plusieurs cahiers d’école avec des petites histoires que j’avais écrites alors que je n’étais qu’une jeune adolescente, ainsi que de nombreux écrits et phrases que je notais par ci par là, au fur et à mesure que je grandissais. Phrases et chapitres que j’ai d’ailleurs inclus dans mon premier roman « A toit ouvert » pendant l’écriture. A l’époque, je ne savais pas pourquoi je les écrivais mais rien n’est un hasard.

2/ QU’EST-CE QUI T’AS DONNE ENVIE D’ECRIRE ?

Rien de spécifique ne m’a donné envie d’écrire. J’ai écrit comme ça s’en savoir pourquoi. C’était comme une survie, une chose essentielle dans mon quotidien. Peut-être enfant, était-ce une manière de m’évader de mon quotidien, de rêver, de vivre dans mon monde imaginaire. Je ne sais pas vraiment ! J’avais tout simplement le besoin d’écrire.

3/AVANT LA PUBLICATION DE TON LIVRE, CONNAISSAIS-TU D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS ?

Non, je ne connaissais personne dans le monde de la littérature.

4/ COMMENT T’ES VENU L’IDEE DE PUBLIER ?

Un rêve inimaginable que j’avais depuis l’adolescence. J’étais timide, trop timide et je n’ai jamais osé faire le pas. Et puis, je me suis mariée. Je suis devenue maman et j’ai laissé de côté ce rêve dans un petit coin de ma tête. Les années sont passées mais, chaque fois, l’écriture me rattrapait, comme pour me rappeler que je n’avais pas encore réalisé mon rêve, celui qui me tenait tant à coeur. Jusqu’au jour où, en 2018, je me suis mise véritablement à l’écriture.

5/ PENDANT QUE TU ECRIVAIS, AS-TU EU L’IDEE DE PUBLIER EN AUTOEDITION, SOUS UNE MAISON D’EDITION ?

Mon rêve était de pouvoir publier dans une grande maison d’édition, comme beaucoup d’auteurs, je pense.

6/TE RAPPELLES-TU TON SENTIMENT LORSQUE TON PREMIER LIVRE A ETE PUBLIE ?

Je n’en croyais pas mes yeux. Je voulais rire et pleurer en même temps et je me sentais si fière, d’avoir pu mener ce projet ce roman jusqu’à la fin.

7/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE TON LIVRE, EN AS-TU PARLE PUBLIQUEMENT ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, familles, amis)

Quelques mois auparavant, j’ai créé une page Instagram. A l’époque, je n’y comprenais rien aux réseaux sociaux. A la sortie de mon premier roman, j’ai immédiatement crée mon profil et ma page auteure sur Fbk, suite aux conseils de ma maison d’édition qui, à ce moment-là m’a bien aidée pour divulguer mon livre. Je me suis laissée guider par ma fille, Alexie, qui est très calée dans ce domaine. D’ailleurs, c’est elle qui illustre les couvertures de tous mes livres. Et bien entendu, j’en ai beaucoup parlé autour de moi.

8/ AS-TU PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU EST-IL EN COURS D’ECRITURE, FUTUR PROCHE OU LOINTAIN ?

J’ai publié deux romans écrits en français.

En juillet 2019 « a toit ouvert » aux Editions du Panthéon

En novembre 2020 « Je suis là où tu ne m’attends pas ». aux Editions Le Lys Bleu.

Je suis actuellement au tout début d’écriture de mon troisième roman en français toujours dans le même genre littéraire, romance et une petite pointe de surnaturel ou paranormal.

Entretemps, j’ai aussi traduit moi-même, en langue portugaise, mon 1er roman « A toit ouvert » à la demande de beaucoup de Portugais, intitulé « Thelado aberto » ainsi qu’écrit une romance « Amor en lista de espera » (Amour en liste d’attente) en portugais aussi, qui raconte avec beaucoup d’émotion le quotidien d’un homme dialysé. Une histoire basée sur l’espérance, sur la vie, sur l’amour, sur la famille dans le monde des dialyses. Un cri d’espoir à la vie !

9/ AS-TU PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

J’ai eu la chance d’être invitée à participer à mon premier salon du livre en décembre 2019 à Arnas près de Lyon. J’ai fait ensuite une présentation de mon livre « A toit ouvert » à la Bibliothèque de Viana do Castelo où je vis, au Portugal, pendant l’été, en juillet 2020 en langue française et portugaise. J’ai plusieurs séances de dédicaces à Barcelos (Portugal) dans la galerie marchande de Leclerc mais je n’ai jamais participé à aucun concours littéraire.

10/ AS-TU ETE INVITEE POUR DES SEANCES DE DEDICACES ?

Pour l’instant, c’est toujours moi qui ai pris l’initiative de faire les séances de dédicaces. Maintenant, il faut s’armer de patience et attendre que la pandémie soit contrôlée pour pouvoir espérer, de nouveau, retrouver nos lecteurs et passer un bon moment de partage avec eux. Trop hâte de les retrouver !!!!

Je te remercie Deolinda d’avoir consacré du temps pour dévoiler un peu de ta personnalité. Tes romans m’ont fait des clins d’oeil. Belle continuation,

Très belle découverte d’une auteure qui écrit en français et en portugais.

Et tu entendras le bruit de l’eau Sophie Jomain

Ce roman feelgood m’a été offert par mon amie Laëtitia comme plusieurs autres d’ailleurs. Je lui avais donné une petite liste de livres avec des celui-ci celui-là, mais je suis allée récupérer un colis chez Mondial Relais, il était lourd. J’ai patienté jusqu’au 25 décembre, oui oui je suis une grande fille même si les paquets me faisaient de l’oeil. J’ai même dû les apporter chez papa pour ne pas être tentée de les ouvrir.

Marion Verrier est Fendie Miller ou le contraire. Marion est pour les ami(s) la famille, dans la vie privée. Fendie c’est pour le travail. Elle est journaliste dans un journal people et elle s’ennuie. Elle a envie d’autre chose. Sa chef qui en est une VRAIE, pas aimable, aussi gracieuse que sympa……. une personne à fuir qui lui refuse ses vacances, lui donne du boulot pour le soir et les week-ends.

Un matin, alors qu’elle arrive très tôt, pensant qu’elle est seule, se sert un café à la machine mais entend la vraie « douce » de Mme la chef qui l’appelle dans son bureau. De là, le directeur arrive et ils ont une réunion….. que va-t-il se passer ? à quelle sauce va-t-elle être mangée notre pauvre Fendie/Marion ou Marion/Fendie ?

C’est à vous de le découvrir dans ce roman que j’ai beaucoup aimé et qui m’a fait connaître beaucoup de choses sur la Baie de Somme.

Vous trouverez les livres de Sophie Jomain ici : http://www.sophiejomain.com/

N’hésitez pas à découvrir comme je l’ai fait ses romans. C’est un hâvre de paix, bien écrit. J’en relirais d’autres.

Du soleil dans ma vie : Claire Bertin

Anne, sage-femme,trentenaire, célibataire, travaille à la maternité d’une clinique parisienne, et a une vie au rythme des gardes et des soirées passées avec Gaby, sa voisine de palier et et meilleure amie, réceptionniste de nuit dans un hôtel grand luxe parisien.

Un soir de novembre, elles discutent et souhaitent partir au soleil. Mais dans quel coin du globe vont-elles partir, au soleil ? une fois qu’elles ont choisi leur destination, elles attendent patiemment le jour J.

Un roman qui fait un bien énorme, entre moments de fous rires, des situations cocasses, j’ai adoré le 3e roman de Claire, offert en SP (service presse). Claire, est auteure d’une duologie (20 ans Tomes 1 et 2).

Au moment des remerciements, j’ai été très touchée de lire qu mon prénom et le nom de mon groupe étaient cités. Cela me fait très chaud au coeur.

J’ai fait lire ma chronique à une amie en vacances à la maison qui lui a donné envie de lire ce roman.

Je vous souhaite une très agréable lecture, vous allez adorer. Impossible de poser le livre.

Commandez-le sur Amazon (format kindle), et/ou broché. Vous pouvez également l’avoir auprès de l’auteur en broché avec une petite dédicace……..

A LIRE ABSOLUMENT PENDANT L’ETE.

Naufrages en miroir – Sophie Detample-Caron

Coucou les lecteurs,

J’ai terminé le roman de Sophie et je l’ai trouvé magnifique, j’ai vraiment beaucoup aimé. Impossible de le refermer avant la dernière page. Heureusement que la suite arrive mais je ne sais pas pour quand, il me semble que c’est pour bientôt.

Gaëtan, jeune surfeur féru de ce sport à sensations fortes surtout dans la Baie des Trépassés dans le Finistère, haut lieu de prédilection des surfeurs d’excellent niveau, n’y allez pas si vous débutez, ce n’est pas très recommandé sauf si vous souhaitez vous battre contre les vagues qui gagneront.

Il se trouve échoué sur la plage du phare de Trevennec après avoir brisé sa planche de surf en 2. Catastrophe, il n’a que son sac à dos dans lequel il lui reste quelques trucs à manger mais après ? comment va t il survivre ? personne à l’horizon… c’est le désert total. Le phare est automatisé depuis 1970 donc personne pour venir s’en occuper.

Alors, voilà, si vous souhaitez faire comme moi, je vous invite à vous plonger dans ce roman, pour moi, trop court et je vous en souhaite une très belle lecture.

Naufrages en miroir – Sophie Détample-Caron

Sophie a écrit un roman qui s’intitule « Naufrages en miroir » et pour fêter sa sortie, elle propose une promo. Il suffit de la contacter via sa page auteur fbk : https://www.facebook.com/romansamourpassion/

Résumé :

Gaëtan, jeune surfeur écervelé et fougueux, surestimant ses capacités, décide de partir seul affronter les éléments. Il échoue. Naufragé au pied du phare de Tévennec, en Bretagne, conscient d’être un miraculé, il va lutter pour survivre et réfléchir. Alyson, jeune femme dynamique et solitaire se retrouve, du jour au lendemain, clouée dans un fauteuil roulant. Comment accepter sa nouvelle condition ? Naufrage, naufrage physique, naufrage psychologique. Comment faire face et surmonter ? Ces deux personnages vont se rencontrer et s’entraider. L’auteur nous entraine dans des réflexions profondes sur la vie contemporaine. Ses personnages attachants, au caractère bien trempé, donnent le courage de se battre pour surmonter les aléas de la vie et ses dérives.

La promo : il faut en profiter et commander le roman directement auprès de Sophie qui vous l’expédiera très rapidement. Un exemplaire dédicacé est toujours agréable, n’est-ce pas ? plutôt que de payer plus cher sur un site que je ne citerais pas et qui n’a aucune âme. De plus, si vous prenez auprès d’un auteur, le prix du livre lui revient en TOTALITE. Suivez mon exemple : prenez le !

Belle lecture en perspective,

La petite fille du phare – Christophe Ferré

Ce thriller me faisait de l’oeil depuis un moment. Je l’avais noté sur un carnet intitulé « à acheter – à lire ». Audrey, une amie le lisait et m’en a parlé pour m’en faire des éloges « lis-le, il va te plaire.

Arrivée au travail, le magasin n’étant pas encore ouvert, je me précipitais dans le petit rayon « livres » et au moment où je rangeais les romans, les polars, CE livre m’a parlé « eh toi, tu me prends tu me lis ». Que faites-vous lorsque vous êtes passionné(s) par la lecture, moi je le prends (il y en avait seulement 2). Au moment de repartir à mon poste, il en restait plus qu’1 en rayon. Oui, oui, le 2e était sagement « réservé pour Manue ».

Mon avis :

Morgane, Elouan, Arthur forment une belle famille et vivent en Bretagne, dans une belle et grande maison, au bout d’un chemin piétonnier, au pied d’une falaise. Gaëlla, petite fille vient agrandir la famille.

Un soir, Morgane, part rejoindre son mari au Café à pieds, confiant le bébé de 10 jours à Arthur 13 ans.

A leur retour, Morgane va jeter un oeil dans les chambres de ses enfants et s’aperçoit que son bébé a disparu. Alerté par les cris, Elouan arrive. Ils préviennent la gendarmerie qui déclenche le dispositif « Alerte enlèvement ». Ils vont fouiller dans toute la maison, jardin…. Les jours passent, tout le monde est interrogé.

Qui a kidnappé Gaëlla ? Pourquoi ?

Pour le savoir, plongez vous dans ce thriller que j’ai vraiment adoré et je vais m’empresser d’acheter « Mortelle tentation », le nouveau de Christophe Ferré.

Je vous le conseille vivement, précipitez-vous dans vos librairies et ACHETEZ LE.