Bretzel et beurre salé : Tome 3 « L’habit ne fait pas le moine » Jean et Margot Le Moal

Résumé :

La fin de l’été s’annonce délicieuse à Locmaria. Enfin adoptée par les villageois, Cathie, propriétaire du désormais incontournable restaurant Bretzel et beurre salé, espère bien profiter de la douceur de la côte bretonne. C’est compter sans l’arrivée de son ex-mari…

Ce dernier débarque en effet à la tête d’un projet immobilier des plus controversés: voilà qu’il veut racheter les ruines de l’abbaye bénédictine pour en faire une résidence de milliardaires !
Les esprits s’échauffent, un comité se crée pour bloquer la vente… et le chef de fi le des opposants est retrouvé raide mort près des ruines tant convoitées. Tout accuse l’ex-mari de Cathie. Or, même si c’est un mufle de la pire espèce, Cathie n’arrive pas à l’imaginer en meurtrier. Elle met donc ses rancunes de côté et, avec l’aide de Yann, le journaliste secrètement amoureux d’elle pour qui la région n’a aucun secret, commence son enquête.
Une fois de plus, la joyeuse quinquagénaire se retrouve au coeur des évènements. Coïncidence ? Rien n’est moins sûr…

Le nouvel opus pur beurre salé des aventures de Cathie Wald !


Mon avis :

C’est avec impatience que j’attendais la sortie du tome 3 de la série « Bretzel et beurre salé ». Dès qu’il est arrivé en librairie, je me suis précipitée pour me le procurer. Retrouver Cathie Wald, notre Alsacienne venue s’installer en Bretagne, dans le port de Locmaria, près de Quimper.

Son arrivée n’a pas été facile, mais avec prudence et diplomatie, elle a su se faire des amis et a ouvert son restaurant « BRETZEL ET BEURRE SALE », un mélange de gastronomie alsacienne-bretonne.
Elle a trouvé également, son cuisinier Erwan, jeune homme pas facile au départ mais qui a su se faire accepter et a trouvé sa place au sein de l’équipe que forme Cathie, et les deux serveuses.

Cette fois-ci, il s’agit de l’arrivée inattendue et pas très appréciée de Patrick Kaiser, l’ex-mari de Cathie Wald. Un homme, très grande gueule, agent immobilier strasbourgeois qui est sûr de se mettre beaucoup de ce côté car il a déjà une idée en tête.

Mais, lors d’une soirée bien arrosée, il est soupçonné du meurtre d’un homme qui est opposé à la vente de l’abbaye.

Pour en savoir plus, je vous invite à le lire, dévorer (laissez-en un peu) aux autres lecteurs, de bretzel.

Livr’à Vannes 2022 : salon du livre 10 au 12 juin

Cette année, le salon du livre de Vannes se tiendra sur l’esplanade du port de plaisance, vous y trouverez tous vos auteurs préférés, inconnus, vous aurez l’occasion d’assister à des séances de dédicaces mais également des rencontres avec certains auteurs à qui vous pourrez poser des questions.

C’est un cadre magnifique, où vous pourrez également vous restaurer, en dégustant quelques pages de vos livres acheté auprès des auteurs. Je vous mets la liste par catégories.

Eliette Abécassis

Pierre Assouline

Jérôme Attal

Olivier Bal

Gauthier Battistella

Marion Bello

Claire Berest

Michel Bernard

Louis Bertignac

Philippe Besson

Janine Boissard

Adrien Borne

Patricia Bouchenot

Gilles Boyer

Camille Brunel

Jean-Christophe Buisson

Marie-Laure Buisson

Eve De Castro

Annick Cojean

Hervé Commère

Joël Cornette

Melissa Da Costa

Sophie De Baere

Alexandra De Broca

Anne T. Drow

Eliott De Gastines

Xavier De Moulins

Dominique De Saint Pern

Emmanuel de Waresquiel

Patricia Delahaie

Sonia Delzongle

Lorant Deutsch

Guy Drut

Mireille Dumas

Clara Dupont-Monod

Adeline Fleury

Sylvain Forge

Lorraine Fouchet

Irène Frain

Serena Giuliano

Laurent Gounelle

Francis Huster

Philippe Jaenada

Aurélie Jean

Jean-François Kahn

Douglas Kennedy

Alexis Laipsker

Mélanie Laurent

Nicolas Lebel

Dominique Le Brun

Sébastien Le Fol

Jean et Margot Le Moal

Agnès Ledig

Marc Levy

Henri Loevenbruck

François-Guillaume Lorrain

Ludovic MANCHETTE & Christian NIEMIEC

Laure Manel

Philippe Manœuvre

Sandra Martineau

Agnès Martin-Lugand

Guillaume Meurice

Bernard Minier

Patrick Moureaux

Christian Niemiec

Olivier Norek

Claire Norton

Véronique Olmi

Anne Parillaud

Gilles Paris

Nicolas Pegon

Pierre Pevel

Laurence Peyrin

Elena Piacentini

Caroline Pigozzi

Sophie Pointurier

Carène Ponte

Jacques Pradel

Romain Puertolas

Yann Quéffelec

Jean-Marie Quemener

François Ravard

Teresa Revay

Karine Reysset

Marie Robert

Gwenaelle Robert

Jean Rouaud

Jean-Marie Rouart

Agathe Ruga

Clarisse Sabard

Julien Sandrel

Romain Sardou

Vanessa Schneider

Vanessa Seward

Julien Soulié

Isabelle Stibbe

Akli Tadjer

Sophie Tal Men

Laurence Tardieu

Jean Teulé

Philippe Torreton

Aurélie Valognes

Marie Vareille

Agnès Verdier-Molinié

Bernard Werber

Simone Ansquer

Anne Bolloré

Hugo Buan 

Jean Bulot

Nathalie De Broc

Daniel Cario

Fanny Cheval

Franck Darcel

Jean-Jacques Egron
 
Lenaik Gouedard 

Xavier Husson

Hervé Jaouen

Pascal Lamour

Yann Lukas

Nono

Jean-Paul Ollivier 

Marie Sizun

René Tanguy

Yann Tatibouët

Amélie Antoine

Christophe Boncens

Evelyne Brisou-Pellen

Ghislain Fernandez 

Marie Leghima

Cécile Miraglio

Je vous laisse découvrir la superbe sélection des auteurs invités.

Il y a des auteurs que je souhaite revoir absolument. Le panier risque d’être lourd. Mais tant pis, ce sera pour une bonne chose……

Bonne visite.

Ce qu’il faut de nuit Laurent PETITMANGIN

Voici le 4e livre que je lis pour le prix des lecteurs U 2022 dont je suis jurée. Je vais vous mettre le résumé ci-dessous et ensuite mon avis.

Résumé :

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent, et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.

Mon avis :

Un père de famille de deux enfants se retrouve seul à les élever après le décès de la maman qui apportait la joie de vivre dans cet univers masculin. Les difficultés des relations père-fils (entre Fus et le père) car avec le petit Gillou, tout se passe mieux. Fus est un adolescent qui va devenir taciturne, et surtout faire partir d’une bande d’extrême-droite qui l’emmènera dans un endroit où il n’est pas bon de s’y trouver. Malgré sa passion pour le football et surtout l’équipe de foot de Metz, son comportement changera. Quant à son petit frère avec qui l’amour fraternel est très présent, est devenu un élève bon qui part pour continuer ses études.

Je n’ai pas tellement aimé ce roman, n’ayant pas trop adhéré à l’écriture de l’auteur, mais tout en ayant bien sûr un avis positif, il faut essayer pour pouvoir juger. Peut-être était-ce le mauvais moment pour le lire ? Je ne dis pas qu’il soit mauvais, je lirais si j’ai l’occasion, le 2e pour avoir une nouvelle opinion.

Dans ses yeux : Sébastien Théveny

Résumé :

Pourquoi Samuel souffre-t-il de migraines et de cauchemars récurrents ? Les racines de son mal sont-elles plus profondes qu’il n’y paraît ?

Mon avis :

Une nouvelle offerte par l’auteur que vous trouverez pour vos liseuse Kobo et Kindle. C’est une excellente idée car cela permet de toucher plus de lecteurs et ne pas privilégier comme beaucoup d’auteurs le font et c’est vraiment dommage.

Revenons à mon avis pour cette nouvelle qui est trop courte comme tous les romans de Sébastien Théveny qui est discret, mais intervient à bon escient.

Sam, la cinquantaine vit depuis trois ans dans une cabane dans les bois un peu en ermite. Il a dû arrêter son activité professionnelle à cause de sa santé, des migraines ophtalmiques. Toutes les nuits, à la même heure, il fait des rêves qui le réveillent et l’empêchent de vivre correctement le jour tellement il est fatigué ce qui provoque des insomnies.

Mais ce rêve serait-il la raison de ses migraines ? Malgré les consultations chez son médecin qui l’envoie consulter un confrère pour avoir des avis . Vont-ils trouver la solution ?

Pour en savoir plus et connaître le dénouement de cette nouvelle, je vous conseille vivement de la lire, si vous n’avez pas de liseuse, vous pouvez télécharger l’application kobo ou kindle sur votre téléphone/tablette.

Dernier été sur la côte de Rosalie Lowie

Coucou, c’est en 2017 que je découvre le premier polar de Rosalie Lowie « Un bien bel endroit pour mourir » et son second « Quand bruissent les ailes des libellules » paru en 2020 que je vous conseille vivement. J’ai lu les deux, un super coup de coeur pour le 1er en 2017 et j’ai beaucoup aimé le 2e dont vous trouverez ma chronique en parcourant mon blog.

Là, Rosalie Lowie écrit « Dernier été sur la côte », on retrouve les personnages de son premier polar. Que vais-je dire de plus ? ah si, la date de parution de ce dernier est le 2 sept. 2021 (la date anniversaire de mes poilues, même si vous vous en moquez moi non).

Je ne l’ai pas encore lu car je suis allée le récupérer mardi dernier. Vous voulez avoir le résumé, alors je vous laisse le découvrir ici ci-dessous :

Me plonger dans un nouveau polar de Rosalie Lowie c’est sur je vais passer un excellent moment. Je voulais me l’offrir ou me le faire offrir mais j’étais impatiente donc je me suis décidée et je l’ai acheté. Maintenant, il est dans ma PAL.

Le couple d’à côté : Shari Lapéna

voici mon retour pour mes dernières lectures et dont je n’ai pas pris le temps de faire les chroniques.

Résumé :

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le baby-phone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poing fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.
Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

Mon avis :

Anna et Marco sont parents d’une petite fille de 6 mois, Cora. Ils habitent dans une belle maison située dans un quartier chic. Malgré la dépression post-partum d’Anna et le soutien de son mari Marco, des ses parents, elle a l’impression de mal s’y prendre et que tout va de travers.

Un soir, ils sont invités chez leurs amis voisins mais l’hôte a souhaité qu’ils ne soient pas accompagnés de leur bébé. Anna aurait préféré décliner l’invitation et la remettre à un autre jour mais son mari préfère y aller. Leur baby-sitter a dû annuler la garde en fin de journée et donc se retrouvent sans une bonne solution. Ils couchent Cora dans son berceau, elle est prête à faire sa nuit et ils emportent avec eux le babyphone et ont pour objectif d’y aller à tour de rôle toutes les 1/2 h.

Vers minuit, Anna est fatiguée et soucieuse d’avoir laissé sa fille seule, ils rentrent. Une fois à la maison, ils se dirigent dans la chambre de Cora et ne la trouvant pas, Anna panique, la cherchant partout sans succès. Ils appellent la police pour les prévenir qui arrivent très rapidement.

Aussitôt, la police les soupçonne trouvant bizarre le faite d’avoir un tout petit seul à la maison, ils font une déposition, sont entendus au commissariat tous les deux, puis individuellement.
Peu de temps après, les parents d’Anna arrivent et sont également soupçonnés.

Qui a kidnappé Cora ? sans demande de rançon, tout le monde et leur entourage trouvent cela incroyable. Puis peu à peu, il y a des aveux mais je n’en dirais pas plus.

Un très bon polar que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire comme le précédent « Un étranger dans la maison » dont vous trouverez la chronique sur le blog. Shari Lapéna a écrit également deux autres polars qui font partie de ma bibliothèque et de ma pile à lire.

Promenons nous dans les bois, ah non chez moi c’est chez Noz

bonjour, sur les groupes de lectures sur lesquels je suis membre, j’ai vu passez des publications plus qu’intéressantes : alors si vous en voulez plein vos mirettes ou plutôt dans vos PAL gigantesques ou bibliothèques qu’il faut agrandir, suivez moi c’est par ici :

Vous voulez savoir ce que j’ai trouvé dans le 2e magasin Noz de ma ville.

Je

Je vais rarement chez Noz car je n’y pense pas……..mais ceci dit peut être que je vais y retourner…… Non rien de rien je n’y retournerais pas, mais si mais si Noz en aura encore. Les petits délires. C’est juste pour voir si vous allez lire mon article jusqu’au bout, ah ah !

Pour quelques millions….. Carl Pineau

Bonjour tout le monde, vous connaissez certainement Carl Pineau, l’auteur de la trilogie Nantaise des Editions Lajouanie, que vous trouverez dans toutes les bonnes librairies, et bien sûr les plateformes auprès de l’auteur si vous les souhaitez dédicacés en prenant contact avec l’auteur sur messenger.

Cette année, l’auteur nous emmène à Cuba, à La Havane, et nous voyageons entre Paris et Cuba. Voici le résumé du polar à lire absolument.

Résumé :

Conrad est le fils d’une parisienne BCBG, fondatrice d’une ONG, dont l’assassinat, maquillé en suicide, n’a jamais été élucidé. Il galère, depuis, frôlant sans cesse l’illégalité.

À quelques encablures de La Havane, Dalhia, une jeune fille abusée par son père, se bat bec et ongles pour éviter à son frère Armando de subir le même sort.

Gravitent autour des deux jeunes gens, à La Havane comme à Paris, des hommes d’affaires peu scrupuleux, trempant dans le scandale des Panama Papers, le patron de l’Office central de lutte contre le crime organisé, une très séduisante ukrainienne qui semble jouer double jeu, un boxeur cubain, un ministre terrorisé à l’idée d’être éclaboussé par le scandale politico-financier, quelques cadavres…

Mon avis :

Conrad et Dahlia, deux adolescents, vivent sous l’emprise de leur pères respectifs. Dahlia subit des régulièrement des viols par son père, alcoolique, mafieux, et essaie de protéger son petit frère Armando pour qu’il ne subisse pas le même sort.

Conrad vit dans la culpabilité depuis l’assassinat maquillé en suicide qui s’est passé la nuit et qu’il n’a rien entendu, son père quant à lui dilapide la fortune de sa femme et sa demi soeur Héloïse le renie. Le père de Conrad est addictif aux jeux et se sert de la fortune de sa femme, fait partie d’un traffic de blanchiment d’argent et de traffics en tous genres ainsi que la corruption.

Nous retrouvons la plume de Carl Pineau toujours fluide, agréable à lire et difficile de poser le livre avant de savoir la suite. Comme la trilogie Nantaise, c’est un polar magistral à lire absolument. Lorsque vous connaissez son talent, vous avez qu’une envie de dire « Vivement le prochain », ce sera début juin 2022 à l’approche de l’été et du soleil.

Note attribuée par

Bretzel et beurre salé « la pilule difficile à avaler » tome 2 : Margot et Jean Le Moal

Bonjour tout le monde, j’ai terminé le tome 2 de la série « Bretzel et beurre salé » qui est très sympa. Je l’ai dévoré en 3 jours, ne lisant que de temps en temps l’a.midi et le soir. Nous voici toujours dans le charmant village de Locamaria entre Quimper et Concarneau. Retrouvons notre charmante Cathie Wald, l’Alsacienne venue s’installer pour ouvrir un restaurant qui marche très bien, comme quoi il fait bon vivre en Bretagne.

Lighthouse of L’Ile Louet as seen from Pointe de Penn-al-Lann, Brittany

Mais là, notre Cathie, lors d’une promenade matinale, découvre sur les rochers de la crique située dessous la belle maison qui lui appartient, un cadavre. Aussitôt, elle contacte son ami Yann, le journaliste et ensemble vont mener leur enquête, en parallèle avec la gendarmerie. Qui est-il ? Que fait-il là ? D’un autre côté, le jeune Erwan Lagadec, embauché comme cuisinier au restaurant « Bretzel et beurre salé » a des soucis mais ne veut en parler à personne même à Cathie et pas plus à son amie Julie. Que cache son air triste et soucieux ?

Rond de Saint-Vincent dans la cour de la fermeMes premieres images de fest-noz

Vous le saurez en dégustant le livre accompagné d’un bretzel au beurre salé ainsi qu’un petit verre de lambic.

J’ai adoré mener l’enquête avec notre super équipe qui s’est agrandie, je n’en dirais pas plus car il ne faut pas dévoiler l’histoire. Juste à lire absolument. Commencer par le tome 1 et suivez les aventures de Cathie Wald qui a également des secrets.

Je vous souhaite une excellente lecture et attribue la note de :

Les polars à Belle-Ile en Mer de Suzan Degeninville

Bonsoir, je voulais vous faire part de la grande générosité de l’auteure Susan Degeninville qui m’a contactée il y a une semaine via le formulaire de contact de mon blog. Aussitôt que j’ai lu son message, j’ai été honorée de connaître que cette femme me proposait ses polars. Je tiens tout de même à la remercier encore une fois (oui je préfère 2 fois que pas du tout c’est comme dire « bonjour ».

Voici ce que j’ai trouvé 3 jours après dans ma boîte aux lettres :

Je vous souhaite une excellente découverte de cette auteure Bretonne. N’hésitez pas à commander ses polars qui se situent en Bretagne et régulièrement sur une superbe Belle-ïle en Mer.