L’immeuble de la Rue Cavendish de Caroline Kant : Tome 2 « Charlotte se cherche »


Un tome 2 de la série « L’immeuble de la Rue Cavendish, qui est aussi bien que le Tome 1 car ce n’est pas une suite mais une autre histoire.

Résumé :

Charlotte est aux anges : elle a trouvé un travail ! Mais très vite, la situation au bureau se dégrade tandis que sa vie personnelle se détraque…

C’est signé ! Charlotte a décroché un job dans une agence d’organisation de mariages et elle a même réussi à négocier ses mercredis après-midi pour passer du temps avec Lou et Gabriel ses enfants.

Adieu, la vie imprévisible de free-lance et bonjour, les revenus réguliers, les congés payés et les pause cafés ! Sauf que…. sa collègue Laëtitia ne semble pas du tout ravie de son arrivée chez « Tous en coeur » et son comportement devient très, très inquiétant…

Pour ne rien arranger, Charlotte se dispute de plus en plus avec son mari Alexandre et se rapproche peu à peu de Thomas, un homme très séduisant qui vient d’emménager dans l’immeuble avec ses enfants. Jusqu’où ira-t-elle ? Et jusqu’où ira Laëtitia ?

Mon avis :

Charlotte, habite dans l’immeuble de la Rue Cavendish, dans l’appartement en face de celui de Margaux avec Alexandre son mari, Lou et Gabriel les enfants. Vous savez la petite fille, fouineuse, curieuse qui rentre dans l’appartement et qui met son nez partout !

Elle a trouvé un job qui lui permettra de pouvoir s’occuper de ses enfants le mercredi après-midi mais également aura les avantages d’avoir un salaire à la fin du mois. Elle sera l’assistante de Christel tout comme Laëtitia, qui était déjà « dans les murs » avant TOUS EN COEUR.

Cette dernière qui vénère sa patronne, Christel qui elle ne perd pas une occasion pour la critiquer tant qu’à ses tenues ringardes, sa suffisance vis à vis des gens, mais elle reste. Laëtitia est-elle mal dans sa peau, rêve t elle de faire du mal à Charlotte qui vient d’arriver à l’agence ?

Entre elles deux, ce n’est pas l’amour ou l’amitié, mais c’est plutôt la haine, la médisance et tous les coups bas que peut faire subir Laëtitia à Charlotte.

Une histoire que tout le monde peut vivre, au travail, dans la vie privée ou autre situation, je vous laisse lire ma chronique et je peux vous assurer que j’ai vraiment aimé ce tome 2 tout comme le tome 1. J’ai noté dans ma liste d’envies pour septembre d’acheter le tome 3.

Caroline Kant a une écriture fluide, très agréable à lire et nous donne envie de connaître les autres tomes.

L’immeuble de la rue Cavendish : Tome1 « Les manigances de Margaux »

Une toute nouvelle série dans le genre cosy mytery : L’IMMEUBLE DE LA RUE CAVENDISH EN 6 TOMES. Le 1er tome s’intitule « 

Voici le résumé :

Que se passe-t-il au 5e étage de l’immeuble de la rue Cavendish ? Margaux, la nouvelle voisine, est à peine installée qu’elle se retrouve à enquêter sur le couple qui vit au-dessus d’elle. Et tant pis si tout le monde pense qu’elle devient complètement folle !

Après une douloureuse rupture, Margaux, la vingtaine, s’installe dans l’appartement que lui prête son oncle, rue Cavendish. Proche des Buttes-Chaumont, l’immeuble ne manque pas d’animation : entre la concierge désagréable qui exige qu’on l’appelle Mme Nathalie, le vieux fou du 2e et l’insupportable gamine du 4e, Margaux trouve à peine le temps de se vautrer devant ses films d’horreur préférés !
Heureusement, elle peut compter sur ses autres voisins : Victoire, Charlotte et Markus répondent toujours présents pour débriefer autour d’un verre. Surtout quand Margaux rencontre le beau gosse de l’immeuble en face ! Mais tout se complique quand des bruits inquiétants s’échappent de l’appartement au-dessus : Margaux décide alors de mener l’enquête, au risque de se mettre elle-même en danger…

Mon avis :

Margaux, jeune femme se retrouve seule, dans l’appartement que lui a prêté son oncle Aurélien, après une rupture sentimentale. Dans cet immeuble, où derrière les portes des appartements vivent des familles, des personnes seules, des couples, la concierge Mme Médard et son horrible clébard aussi aimable qu’antipathique, Guy, homme 60aine, toujours mal habillé, traîné par son chien. Margaux va réussir à se faire une place, des amis, Markus et Jérôme, Victoire, mais aura une idée en tête, celle de mener une enquête sur le couple un peu bizarre du 5e étage les Marchand, Marc et Perla. Elle attend des cris mais à un moment donné, elle veut en savoir plus, pourquoi Mme Marchand est toujours triste, et discute avec Térésa, la femme de ménage qui se fait mal traitée par Mme Nathalie.

J’ai adoré ce premier tome acheté lors de mon escapade à Quiberon lors du salon Fête du livre du 30/04 et 1er mai. J’ai pris le Tome2 car les couvertures m’ont plu les résumés également et le contact avec l’auteure, très agréable et avec qui j’ai discuté un bon moment. L’écriture est fluide, limpide. Je vais poursuivre ma lecture avec le tome 2 que vous trouverez à la prochaine chronique. Je vous conseille vivement de découvrir cette auteure, cette jolie maison d’édition Les escales.

J’ai passé un super moment, impossible de lâcher le roman avant la fin. Vous voulez mon avis : LISEZ-LE.

Quiberon le retour ! un super salon Fête du livre

Ce week-end avait lieu le salon du livre « Fête du livre » à Quiberon organisé par la librairie de Port-Maria. Du personnel au top, adorable, une ambiance bon enfant, pas trop de monde, le bonheur de ne pas à se faire marcher sur les pieds, de pouvoir discuter avec les auteurs, les retrouver, et surtout qu’ils nous reconnaissent.

Ai-je été raisonnable ?

Oui, j’ai acheté 2 livres dédicacés par Caroline Kant, vous verrez les photos bien sûr.

Sonia et Audrey m’avaient fait leurs listes, nous avons des goûts en commun. Après avoir lu Alabama 1963 dont j’ai fait des éloges, les filles m’ont demandé de leur prendre ses romans. Ludovic Manchette et Christian Niemec leur ont laissé chacun une jolie dédicace.

Puis je suis passée chez Laure Manel, pour offrir à Audrey un roman « Le croquant de la nougatine », ne sois pas trop gourmande, la nougatine c’est trop bon mais à déguster en lisant un roman de Laure c’est le top. Je lui ai demandé de dédicacer son petit dernier.

Passons aux livres demandés par Audrey : Catherine Bardon « Les déracinées », j’ai cru que j’allais en avoir qu’un seul. Je ne me voyais pas choisir entre Audrey et moi ! Puis Sarah Briand pour Romy et Simone (de magnifiques et belles personnes mais également d’excellentes actrices).

Pour Sonia, pour un Paris-Briançon de Philippe Besson.

Pour moi, un double pour passer un long moment en compagnie d’Agnès Martin-Lugand. Trois années sans la rencontrer ! c’est long. Cette année je la revois à Vannes. Vous me suivez….

Après je suis repartie à la maison vers 16 h 15, heureuse d’avoir passé une super chouette journée. Comme d’habitude, ma ponctualité a joué le jeu, j’ai cru avoir lu « ouverture du salon samedi à 10 h 30 » et c’était à 14 h. Il a fallu tourner mais pas trop. A 14 h 00 j’étais dans le hall. La foule n’était pas encore arrivée : génial. Vous pensez qu’ils sont rentrés quand moi je partais (question d’organisation).

pour les photos : c’est ici

Pour Audrey :

Pour moi :

Le week-end du 10 au 12 juin, je retrouverais Agnès Martin-Lugand, Carène Ponte, Ludovic Manchette et Christian Niemec, Laure Manel.

Le magasin des jouets cassés : Julien Rampin

Si vous suivez les articles de mon blog, et pas uniquement le titre ! vous avez dû lire ma chronique pour le premier roman de Julien Rampin « Grandir un peu » que vous trouverez en cliquant sur recherche. Maintenant, place à son second roman « Le magasin des jouets cassés ».

Résumé :

Un immeuble parisien comme beaucoup d’autres, avec son ascenseur étroit, ses balcons minuscules et sa cour où se croisent les habitants. C’est l’endroit que Lola a choisi pour prendre un nouveau départ après son divorce, avec son fils de six ans, Léon. Ici vit Martine, dont l’appartement en rez-de-chaussée lui permet d’assouvir sa curiosité en épiant la vie des autres, mais aussi Paul-Henry, un vieux monsieur à l’éternel noeud papillon, qui partage sa passion pour la littérature avec ses voisins et ses abonnés sur les réseaux sociaux

En apprenant à les connaître, Lola va malgré elle faire voler en éclats des décennies de secrets et de mensonges, qui pourraient bien changer sa propre vie…

Mon avis :

Lola, après un divorce douloureux se retrouve avec son petit garçon Léon, âgé de six ans dans un nouvel appartement, une petite résidence du 15è arrondissement de Paris. Dans cette dernière, se trouve plusieurs voisins, Martine Pichon, femme d’une 60aine d’années, propriétaire du magasin de jouets anciens, où seuls les moutons, et la poussière rentrent sans se faire éjecter à peine franchis la porte du magasin. Elle note également tout ce que font les voisins, l’heure, la date et ne rate aucun détails.

Paul-Henry, y habite également, un homme toujours bien habillé avec son noeud papillon et lors de ses sorties quotidiennes tire sa fameuse charrette à livres remplis de romans de tout genres. Il s’arrête régulièrement, propose les livres qu’il a récolté à droite et à gauche. Un homme qui respire la sympathie, la joie de vivre. Il a un secret qui sera dévoilé dans le roman, je ne peux vraiment pas vous en dire plus car cela serait spoiler l’histoire.

En tous les cas, j’ai vraiment ce roman tout comme le premier. Je vous conseille vivement de vous le procurer, disponible dans toutes les librairies.

Quais du Polar du 1er au 3 avril 2022

Le salon Quai du Polar s’est déroulé le premier week-end d’avril (du 1er au 3) et une copine Sonia m’a proposé très gentiment de me prendre quelques livres dédicacés. Je la remercie, ils sont arrivés samedi dernier par Mondial Relay (plus rapide que la poste).

Sonia est une boulimique de livres et lit très rapidement, d’ailleurs, je vous invite à aller voir son blog : https://soniaboulimiquedeslivres.fr/

J’ai chois 3 auteurs : Barbara Abel – Jorn Lier Horst et Marlène Charline.

Paru le 31/03/2022

Livr’à Vannes 2022 : salon du livre 10 au 12 juin

Cette année, le salon du livre de Vannes se tiendra sur l’esplanade du port de plaisance, vous y trouverez tous vos auteurs préférés, inconnus, vous aurez l’occasion d’assister à des séances de dédicaces mais également des rencontres avec certains auteurs à qui vous pourrez poser des questions.

C’est un cadre magnifique, où vous pourrez également vous restaurer, en dégustant quelques pages de vos livres acheté auprès des auteurs. Je vous mets la liste par catégories.

Eliette Abécassis

Pierre Assouline

Jérôme Attal

Olivier Bal

Gauthier Battistella

Marion Bello

Claire Berest

Michel Bernard

Louis Bertignac

Philippe Besson

Janine Boissard

Adrien Borne

Patricia Bouchenot

Gilles Boyer

Camille Brunel

Jean-Christophe Buisson

Marie-Laure Buisson

Eve De Castro

Annick Cojean

Hervé Commère

Joël Cornette

Melissa Da Costa

Sophie De Baere

Alexandra De Broca

Anne T. Drow

Eliott De Gastines

Xavier De Moulins

Dominique De Saint Pern

Emmanuel de Waresquiel

Patricia Delahaie

Sonia Delzongle

Lorant Deutsch

Guy Drut

Mireille Dumas

Clara Dupont-Monod

Adeline Fleury

Sylvain Forge

Lorraine Fouchet

Irène Frain

Serena Giuliano

Laurent Gounelle

Francis Huster

Philippe Jaenada

Aurélie Jean

Jean-François Kahn

Douglas Kennedy

Alexis Laipsker

Mélanie Laurent

Nicolas Lebel

Dominique Le Brun

Sébastien Le Fol

Jean et Margot Le Moal

Agnès Ledig

Marc Levy

Henri Loevenbruck

François-Guillaume Lorrain

Ludovic MANCHETTE & Christian NIEMIEC

Laure Manel

Philippe Manœuvre

Sandra Martineau

Agnès Martin-Lugand

Guillaume Meurice

Bernard Minier

Patrick Moureaux

Christian Niemiec

Olivier Norek

Claire Norton

Véronique Olmi

Anne Parillaud

Gilles Paris

Nicolas Pegon

Pierre Pevel

Laurence Peyrin

Elena Piacentini

Caroline Pigozzi

Sophie Pointurier

Carène Ponte

Jacques Pradel

Romain Puertolas

Yann Quéffelec

Jean-Marie Quemener

François Ravard

Teresa Revay

Karine Reysset

Marie Robert

Gwenaelle Robert

Jean Rouaud

Jean-Marie Rouart

Agathe Ruga

Clarisse Sabard

Julien Sandrel

Romain Sardou

Vanessa Schneider

Vanessa Seward

Julien Soulié

Isabelle Stibbe

Akli Tadjer

Sophie Tal Men

Laurence Tardieu

Jean Teulé

Philippe Torreton

Aurélie Valognes

Marie Vareille

Agnès Verdier-Molinié

Bernard Werber

Simone Ansquer

Anne Bolloré

Hugo Buan 

Jean Bulot

Nathalie De Broc

Daniel Cario

Fanny Cheval

Franck Darcel

Jean-Jacques Egron
 
Lenaik Gouedard 

Xavier Husson

Hervé Jaouen

Pascal Lamour

Yann Lukas

Nono

Jean-Paul Ollivier 

Marie Sizun

René Tanguy

Yann Tatibouët

Amélie Antoine

Christophe Boncens

Evelyne Brisou-Pellen

Ghislain Fernandez 

Marie Leghima

Cécile Miraglio

Je vous laisse découvrir la superbe sélection des auteurs invités.

Il y a des auteurs que je souhaite revoir absolument. Le panier risque d’être lourd. Mais tant pis, ce sera pour une bonne chose……

Bonne visite.

Le syndrome des coeurs brisés Salomé Baudino

Bonsoir à tous, voilà le 5e roman de la liste des prix des lecteurs U 2022. Je vous laisse lire le résumé et ensuite mon avis.

De nos jours, un logiciel informatique bouleverse les moeurs du monde moderne : le programme informatique TimeWise propose à ses utilisateurs de connaître la date exacte de la fin de leur relation amoureuse. Victor et Lola, très épris l’un de l’autre, forment un jeune couple idéaliste. Mais ils découvrent stupéfaits, qu’il ne leur reste plus que deux mois avant de se séparer. Débute alors un compte à rebours. Les soixante derniers jours de leur histoire d’amour.

Mon avis :

Lola et Victor sont fous amoureux, lui est prof de musique, elle prépare sa thèse. Puis, ils sont jeunes et font le programme TimeWise (un nouveau logiciel informatique) qui permet de mesurer le temps qu’il leur reste à vivre de leur idylle. Pour eux, ce sera deux mois. Que vont-ils faire ? Comment vont-ils gérer cette situation ?

Vous découvrirez cela en ouvrant et en lisant ce roman, dont j’avoue n’a pas été un coup de coeur mais reste tout de même un bon roman. Je pense que c’est la façon d’écrire de l’auteure qui ne m’a pas trop plu. Je vous le recommande tout de même.

Le sujet me fait penser un peu au roman de Bernard Lenteric des années 1990 « La nuit des enfants rois » que j’ai lu.

Il a neigé sur mon île : Mélanie Rafin

Bonsoir, je vous livre mon avis sur le roman de Noël de Mélanie que je vais suivre car j’en ai déjà lu un et puis j’ai fait le portrait d’auteure. Le 2e c’est celui-ci et le 3e c’est « Les fourberies du poisson rouge ».
J’adore son écriture, fluide, avec beaucoup d’humour et les sujets sont tellement bien traités que nous pouvons le vivre.

Résumé :

Vous aimez l’exotisme, les cocotiers et la crème solaire…Embarquez pour cette terre éloignée…Ah, non! Mince! Finalement, vous retrouverez plutôt les embruns et le bon air marin!

Après une année plus qu’éprouvante émotionnellement, Alexandra, Parisienne trentenaire, décide de s’exiler loin de son quotidien pour passer Noël. Quoi de mieux qu’une île perdue au bout de la terre pour s’isoler?

Mais est-ce que cet exil l’aidera vraiment à panser ses plaies ?

Anna, Emilie, Louise, Paul, Alan et Maël, une bande d’amis attachants, sont accrochés sur leur île comme des coquillages sur leur rocher. Certains y vivent une existence paisible et d’autres ne rêvent que de s’en évader.

Une chèvre (oui! Vous avez bien lu. Il s’agit bien de l’animal idiot qui bêle et saute partout) entraîne une rencontre entre ces autochtones et cette citadine que tout oppose.

Leurs chemins qui semblaient tout tracés vont-ils être chamboulés?

Mon avis :

Ile d’Ouessant, petit paradis magnifique au large de Brest en Bretagne voit arriver Alexandra habillée dans une tenue chic mais pas très adaptée à la vie sur l’île. Elle vient de Paris, donc les talons hauts et les ensembles, elle va devoir les laisser de côté.

A peine débarquée, elle s’installe dans une maison, déballe ses affaires et va faire une promenade sur la côte, à la point du Pern. Elle aperçoit une forme étrange sur un rocher. La pauvre bête qui est une chèvre est perdue. Que peut faire Alexandra pour la sauver ? D’après vous ? va-t-elle sauter pour plonger et essayer de récupérer la chèvre ? non. Appeler les secours, ah oui ce serait une solution.

Alexandra est venue se ressourcer sur cette île. Elle va devoir vivre avec les Ouessantins, se faire une place. Alors, là je vous laisse découvrir la suite car le roman est une vraie bouffée d’air iodé, vous n’aurez aucun mal à dormir. Je vous conseille vivement de le lire bien au chaud au coin du feu si vous avez une cheminée, poêle, accompagné de chocolat chaud.

Beaucoup d’amour et d’amitié ont rendez-vous dans ce roman.

N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie de Véronique Maciejak

voici le retour de ma lecture du roman de Véronique Maciejak. Tout d’abord je vous laisse le résumé, et ensuite vous aurez mon avis.

Résumé :

Emma anime la matinale de Double MR. Passionnée et impliquée, elle donne tout son temps à cette petite radio généraliste. Sur le papier, elle est simple reporter, alors qu’elle assume en réalité les responsabilités d’un chef d’édition : la matinale avec Benjamin, mais aussi la couverture des événements extérieurs, la formation des stagiaires et la rédaction des chroniques. Après six ans de bons et plus que loyaux services, en l’absence de promotion, elle s’interroge sur le sens de son dévouement.

Une interview avec le charismatique Julien Vascos, auteur à succès de romans initiatiques, va tout changer. Quand Emma le rencontre, l’écrivain lui propose de participer à une expérience innovante : un coaching de vie virtuel et personnalisé..

Mon avis :

Emma, animatrice radio à la matinale chez Double MR, attend le grand amour. Elle s’aperçoit que son patron lui donne beaucoup plus de responsabilités que ce qu’il est indiqué sur son contrat. Elle adore son travail qu’elle a trouvé après avoir terminé ses études. Un jour, elle doit partir interviewer un auteur de grand talent dont une de ses meilleures amies adore son écriture. C’est Julien Vascos. Il va lui apporter beaucoup de bien mais d’une manière dont vous ne devinerez jamais si vous ne lisez pas ce roman.

A la fois feelgood mais également développement personnel, des citations sont incluses dans le roman, à noter sur un cahier d’ailleurs, des exercices de bien être.

Emma n’a aucune confiance en elle et a toujours besoin de l’avis de son entourage, en l’occurence ceux de ses meilleures amies. Mais elle va prendre conscience que c’est sa vie, et qu’elle doit prendre ses propres décisions.

Pour les amateurs de feelgood, de développement personnel, je vous le conseille, ça fait un bien fou.

Le craquant de la nougatine : Laure Manel

Bonsoir tout le monde, je viens de terminer le dernier roman de Laure Manel, intitulé « Le craquant de la nougatine ». Un petit bijou de croquant. Vous prenez de la nougatine faite maison, vous trempez dans un peu de chocolat fondu et vous croquez. Vous allez voir, c’est divin.

Résumé :

 » Voilà, je me présente : Romain Piveteau, 42 ans, Niçois d’origine qui-a-gardé-des-O-un-peu-ouverts, restaurateur sympa, père solo qui-fait-ce-qu’il-peut, ex drôle. Ça tient en peu de mots. Il n’y a pas de quoi charmer une comédienne aux allures de déesse romaine.
Quand j’y pense… Alba, déesse romaine… ça aurait pu être un signe pour un Romain comme moi… Il paraît que les couples se fondent toujours sur une espèce de légende originelle… « 

Le cœur a ses raisons qu’on aimerait parfois ignorer

Dans un bus, Romain rencontre Alba. Transporté par le charme éclatant de cette inconnue, il ne résiste pas à l’irrépressible envie de la revoir. Mais osera-t-il faire le premier pas ? Et surtout : a-t-il seulement droit à cette histoire ?

Mon avis :

Romain 42 ans, restaurateur gastronomique avec son ami Thomas, flashe sur une femme assise dans un bus. Ils descendent, il la suit. Mais, que va-t-il se passer ensuite ? la retrouvera-t-il ? que faire lorsque l’on a un coup de coeur, on rêve de cette personne. Dans ce roman, l’auteure nous fait voyager, vivre l’histoire de Romain, Alba, Ally et Léo, mais également tout leur entourage.

L’un a son restaurant à faire tourner, sa vie de famille et ses enfants qui sont sa raison de vivre. Mais il y a cette femme.

Alba, comédienne, théâtre tout comme au cinéma, joue, répète, met tout son coeur dans son métier car sa vie tourne autour de ses voix qu’elle doit approfondir lorsqu’elle sera comme elle espère une bonne comédienne.

J’ai adoré ce roman tout comme les autres, je me suis mise à la place d’Alba mais je ne vous en dis pas plus de peur de spoiler la magnifique histoire. J’ai quitté les personnages que j’ai suivi tout au long des pages et difficile de refermer ce super roman.

Pour moi, c’est un vrai coup de coeur :

J’espère que je vous aurais donné envie de le lire, venez me donner votre avis en commentaire, vous pouvez me trouver également sur :

instagram : @manouedoes ou sur les réseaux sociaux Fbk sur le groupe et la page dont les liens sont sur la page d’accueil.