Le craquant de la nougatine : Laure Manel

Bonsoir tout le monde, je viens de terminer le dernier roman de Laure Manel, intitulé « Le craquant de la nougatine ». Un petit bijou de croquant. Vous prenez de la nougatine faite maison, vous trempez dans un peu de chocolat fondu et vous croquez. Vous allez voir, c’est divin.

Résumé :

 » Voilà, je me présente : Romain Piveteau, 42 ans, Niçois d’origine qui-a-gardé-des-O-un-peu-ouverts, restaurateur sympa, père solo qui-fait-ce-qu’il-peut, ex drôle. Ça tient en peu de mots. Il n’y a pas de quoi charmer une comédienne aux allures de déesse romaine.
Quand j’y pense… Alba, déesse romaine… ça aurait pu être un signe pour un Romain comme moi… Il paraît que les couples se fondent toujours sur une espèce de légende originelle… « 

Le cœur a ses raisons qu’on aimerait parfois ignorer

Dans un bus, Romain rencontre Alba. Transporté par le charme éclatant de cette inconnue, il ne résiste pas à l’irrépressible envie de la revoir. Mais osera-t-il faire le premier pas ? Et surtout : a-t-il seulement droit à cette histoire ?

Mon avis :

Romain 42 ans, restaurateur gastronomique avec son ami Thomas, flashe sur une femme assise dans un bus. Ils descendent, il la suit. Mais, que va-t-il se passer ensuite ? la retrouvera-t-il ? que faire lorsque l’on a un coup de coeur, on rêve de cette personne. Dans ce roman, l’auteure nous fait voyager, vivre l’histoire de Romain, Alba, Ally et Léo, mais également tout leur entourage.

L’un a son restaurant à faire tourner, sa vie de famille et ses enfants qui sont sa raison de vivre. Mais il y a cette femme.

Alba, comédienne, théâtre tout comme au cinéma, joue, répète, met tout son coeur dans son métier car sa vie tourne autour de ses voix qu’elle doit approfondir lorsqu’elle sera comme elle espère une bonne comédienne.

J’ai adoré ce roman tout comme les autres, je me suis mise à la place d’Alba mais je ne vous en dis pas plus de peur de spoiler la magnifique histoire. J’ai quitté les personnages que j’ai suivi tout au long des pages et difficile de refermer ce super roman.

Pour moi, c’est un vrai coup de coeur :

J’espère que je vous aurais donné envie de le lire, venez me donner votre avis en commentaire, vous pouvez me trouver également sur :

instagram : @manouedoes ou sur les réseaux sociaux Fbk sur le groupe et la page dont les liens sont sur la page d’accueil.

Frangines d’Adèle Bréau

Bonjour tout le monde, une envie de fraîcheur ou d’une saga familiale, je vous propose « Frangines » d’Adèle Bréau. Je l’ai choisie car la quatrième de couverture m’a plue, mais je ne l’ai pas lu.

Résumé :

Mathilde, Violette et Louise sont sœurs.  Depuis l’enfance, elles vivent leurs plus belles heures à La Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont achetée autrefois à Saint-Rémy-de-Provence. Tout les oppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette,  qui a grandi dans l’ombre de son aînée, et Louise,  la benjamine, née bien plus tard.
Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame  de l’année précédente. Entre petites exaspérations et révélations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Car les murs 
de La Garrigue, gardiens des secrets de trois générations, ne les protégeront peut-être plus.
Avec délicatesse et humour, Adèle Bréau nous plonge dans une histoire de famille qui pourrait être la nôtre et nous fait passer du rire aux larmes.

Une  saga  émouvante  et renversante de  vérité.  Télé 7 jours.

Une  auteure  qu’on adore. Cosmopolitan.

L’art da  mettre  en scène  des personnages touchants et crédibles. Elle.

Je vous ai fait un petit montage avec 3 jeunes filles qui auront une place importante dans le roman. N’hésitez pas, lisez-le, vous me donnerez votre ou vos avis en commentaire.

Belle lecture et bon week-end à venir,

Le Temps d’un Livre

Se le dire enfin…….Agnès Ledig

De retour de vacances , sur le parvis d’une gare, Edouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande, le refuge.

Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, le chat philosophe.

Voici mon avis et mon résumé du roman :