Haute saison d’Adèle BREAU

Voilà le 6e roman proposé pour le prix des lecteurs U 2022. Je vous laisse lire le résumé que j’ai pioché sur Babelio.

Un club de vacances sur la côte basque.
Quatre solitudes qui n’auraient jamais dû se rencontrer.
Une histoire d’amitié et de rédemption.
Anglet, fin juillet. À la réception du Club Océan, Germain accueille comme chaque semaine les nouveaux arrivants, avec un mélange de plaisir et d’appréhension…
Au milieu des habitués, certains clients goûtent pour la première fois aux « joies du club ». Chantal, qui débarque sans grand enthousiasme avec ses petits-enfants, Matthias, papa solo ayant cédé à l’appel de l’option « mini-club », et Fanny, venue en famille pour tenter de resserrer les liens, vont plonger dans ce huis clos aussi enjoué qu’inquiétant, dont la feuille de route est claire : faites connaissance et amusez-vous !
Mais qu’a-t-on à partager avec des êtres si différents ? Entre tournois de tir à l’arc, plaisirs du self et jeux apéro, ces vacanciers contraints de cohabiter parviendront-ils à rompre la glace malgré les secrets qu’ils ont emportés dans leurs bagages ? Peut-on réparer ce qui a été brisé ? Faut-il se lever à l’aube pour avoir un transat à la piscine ? Autant de questions à la fois profondes et légères qui portent ce roman solaire, plein d’humour, d’émotion et d’humanité.


Mon avis :

Anglet, fin juillet, place aux vacanciers Aoûtiens, arrivent au club vacances de l’Océan, situé sur la côte Basque. Ils posent leurs valises et viennent de tous les coins de France et même d’ailleurs. Chantal est partie avec ses petits-enfants Romy et Pierre. Elle n’a pas trop prévu ce genre de détente mais sa fille en a décidé autrement. Fanny est partie avec son mari avec qui il y a quelques discordes et ses deux enfants, adolescent et enfant. C’est une jolie jeune femme et fait tout pour « oublier » son handicap. Quant à père divorcé a ses enfants en garde pour la semaine mais ne quitte pas son portable professionnel même au bord de la piscine.

Cette ambiance pourrait être meilleur vu que les animateurs font tout pour organiser ce qu’il faut : cours de gym, de stretching, marche nordique. Le soir, jeux, karaoké. Les seuls à beaucoup apprécier sont les enfants et les adolescents et pensent bien sûr s’amuser sans avoir les parents sur le dos. Il y a aucune crainte à avoir, tout se passe bien.

J’ai bien aimé mais je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout car c’est trop cliché, la grand-mère qui se force à bien faire les choses avec ses petites têtes blondes, le père qui essaie de temps en temps de lâcher son portable mais qui trouve que la situation n’est pas ce qu’il espérait.

Je le conseille tout de même pour une lecture au bord de la plage, de la piscine.

Pour que tu m’aimes un peu : Mélanie RAFFIN

Bonjour, je vous laisse découvrir ma chronique sur le roman de Mélanie RAFFIN « Pour que tu m’aimes un peu ».

Résumé :

Mon avis :

Des jeunes étudiants se rencontrent, Estelle, jeune femme pétillante, sympa qui aime faire la fête avec ses amies mais qui n’a pas du tout confiance en elle et Mathieu, jeune étudiant heureux dans la tête, dans la vie, fêtard le soir, le week-end avec ses amis mais très sérieux dans ses études. Une rencontre, une idylle, une amourette, un grand amour, que se passe-t-il entre les deux ?

Le « je t’aime » moi « non plus » est mise en question tout au long de ce roman feelgood, coloré, sucré, à déguster sur la plage, ou au bord de la piscine sur une chaise longue avec un bon cocktail de fruits sucrés. Je vous vois déjà saliver. Je vous le conseille vivement de le lire car l’écriture est fluide, claire, sans chichis, naturelle.

attribue la note de : bonne lecture estivale

Portrait d’auteure : Deolinda Da Silva

Bonjour, voici le portrait de Deolinda Da Silva que vous allez découvrir comme je l’ai fait lorsque j’ai reçu le questionnaire.

Partons au Portugal, retrouver Deolinda……

PEUX-TU TE PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Bonjour, je m’appelle Deolinda Da Silva, j’ai 56 ans. Je vis au Portugal depuis 16 ans, après avoir vécu en France 37 ans. Je suis mariée et maman de 2 filles et grand-mère de 2 petites-filles. Actuellement, j’ai 2 métiers, secrétaire commerciale le jour et auteure la nuit.

1/ QUAND AS-TU COMMENCE A ECRIRE ?

J’ai commencé à écrire à l’âge de 12 ans environ. Il y a peu de temps, j’ai retrouvé plusieurs cahiers d’école avec des petites histoires que j’avais écrites alors que je n’étais qu’une jeune adolescente, ainsi que de nombreux écrits et phrases que je notais par ci par là, au fur et à mesure que je grandissais. Phrases et chapitres que j’ai d’ailleurs inclus dans mon premier roman « A toit ouvert » pendant l’écriture. A l’époque, je ne savais pas pourquoi je les écrivais mais rien n’est un hasard.

2/ QU’EST-CE QUI T’AS DONNE ENVIE D’ECRIRE ?

Rien de spécifique ne m’a donné envie d’écrire. J’ai écrit comme ça s’en savoir pourquoi. C’était comme une survie, une chose essentielle dans mon quotidien. Peut-être enfant, était-ce une manière de m’évader de mon quotidien, de rêver, de vivre dans mon monde imaginaire. Je ne sais pas vraiment ! J’avais tout simplement le besoin d’écrire.

3/AVANT LA PUBLICATION DE TON LIVRE, CONNAISSAIS-TU D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS ?

Non, je ne connaissais personne dans le monde de la littérature.

4/ COMMENT T’ES VENU L’IDEE DE PUBLIER ?

Un rêve inimaginable que j’avais depuis l’adolescence. J’étais timide, trop timide et je n’ai jamais osé faire le pas. Et puis, je me suis mariée. Je suis devenue maman et j’ai laissé de côté ce rêve dans un petit coin de ma tête. Les années sont passées mais, chaque fois, l’écriture me rattrapait, comme pour me rappeler que je n’avais pas encore réalisé mon rêve, celui qui me tenait tant à coeur. Jusqu’au jour où, en 2018, je me suis mise véritablement à l’écriture.

5/ PENDANT QUE TU ECRIVAIS, AS-TU EU L’IDEE DE PUBLIER EN AUTOEDITION, SOUS UNE MAISON D’EDITION ?

Mon rêve était de pouvoir publier dans une grande maison d’édition, comme beaucoup d’auteurs, je pense.

6/TE RAPPELLES-TU TON SENTIMENT LORSQUE TON PREMIER LIVRE A ETE PUBLIE ?

Je n’en croyais pas mes yeux. Je voulais rire et pleurer en même temps et je me sentais si fière, d’avoir pu mener ce projet ce roman jusqu’à la fin.

7/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE TON LIVRE, EN AS-TU PARLE PUBLIQUEMENT ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, familles, amis)

Quelques mois auparavant, j’ai créé une page Instagram. A l’époque, je n’y comprenais rien aux réseaux sociaux. A la sortie de mon premier roman, j’ai immédiatement crée mon profil et ma page auteure sur Fbk, suite aux conseils de ma maison d’édition qui, à ce moment-là m’a bien aidée pour divulguer mon livre. Je me suis laissée guider par ma fille, Alexie, qui est très calée dans ce domaine. D’ailleurs, c’est elle qui illustre les couvertures de tous mes livres. Et bien entendu, j’en ai beaucoup parlé autour de moi.

8/ AS-TU PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU EST-IL EN COURS D’ECRITURE, FUTUR PROCHE OU LOINTAIN ?

J’ai publié deux romans écrits en français.

En juillet 2019 « a toit ouvert » aux Editions du Panthéon

En novembre 2020 « Je suis là où tu ne m’attends pas ». aux Editions Le Lys Bleu.

Je suis actuellement au tout début d’écriture de mon troisième roman en français toujours dans le même genre littéraire, romance et une petite pointe de surnaturel ou paranormal.

Entretemps, j’ai aussi traduit moi-même, en langue portugaise, mon 1er roman « A toit ouvert » à la demande de beaucoup de Portugais, intitulé « Thelado aberto » ainsi qu’écrit une romance « Amor en lista de espera » (Amour en liste d’attente) en portugais aussi, qui raconte avec beaucoup d’émotion le quotidien d’un homme dialysé. Une histoire basée sur l’espérance, sur la vie, sur l’amour, sur la famille dans le monde des dialyses. Un cri d’espoir à la vie !

9/ AS-TU PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

J’ai eu la chance d’être invitée à participer à mon premier salon du livre en décembre 2019 à Arnas près de Lyon. J’ai fait ensuite une présentation de mon livre « A toit ouvert » à la Bibliothèque de Viana do Castelo où je vis, au Portugal, pendant l’été, en juillet 2020 en langue française et portugaise. J’ai plusieurs séances de dédicaces à Barcelos (Portugal) dans la galerie marchande de Leclerc mais je n’ai jamais participé à aucun concours littéraire.

10/ AS-TU ETE INVITEE POUR DES SEANCES DE DEDICACES ?

Pour l’instant, c’est toujours moi qui ai pris l’initiative de faire les séances de dédicaces. Maintenant, il faut s’armer de patience et attendre que la pandémie soit contrôlée pour pouvoir espérer, de nouveau, retrouver nos lecteurs et passer un bon moment de partage avec eux. Trop hâte de les retrouver !!!!

Je te remercie Deolinda d’avoir consacré du temps pour dévoiler un peu de ta personnalité. Tes romans m’ont fait des clins d’oeil. Belle continuation,

Très belle découverte d’une auteure qui écrit en français et en portugais.

Octobre 2020 : lecture commune

Hello, sur le groupe : https://www.facebook.com/groups/266294540495881/ nous organisons une lecture commune et nous avons choisi 2 livres, pour les amateurs de thrillers « Mad de Cloe Esposito, et les amateurs de romans : Le cercle des derniers libraires, de Sylvie Baron paru en format poche ce mois-ci.

Vous allez le mois pour le ou les lire et pour faire un retour sur le groupe pour les inscrites. Un sondage a été mis en place samedi 19 septembre. Voici les résumés des livres. Pour les inscriptions ou les votants, il faut aller sur le groupe, plus facilement gérable où également sur le blog en mettant en commentaire. Je choisis celui-ci ou celui-là.

Voici le résumé du thriller : Mad de Cloé Esposito (c’est une trilogie, le 2nd Bad, le 3e je ne l’ai pas trouvé).

Alvie est une catastrophe ambulante sans avenir, virée de son boulot et même de son appartement par ses colocataires. Tout le contraire de sa sœur jumelle, Beth, qui réside dans une somptueuse villa de Taormine en Sicile avec son mari, un superbe Italien, et son adorable petit garçon. De quoi lui donner des envies de meurtre ! Alors, quand Alvie reçoit un appel de sa sœur qui lui propose un vol en première classe pour la rejoindre, elle ne saute pas immédiatement de joie… avant de céder à l’appel du luxe et du soleil. Mais la gentillesse n’est pas gratuite : Beth lui demande de se faire passer pour elle le temps d’un après-midi.
Cet échange d’identité va se révéler la première étape d’un tourbillon diabolique et irrésistible ! Entre faux-semblants et rebondissements, Alvie se découvre de nouvelles passions peu ordinaires et apprendra que la vie de rêve peut parfois avoir un goût de… sang.

Et pour le roman : Le cercle des derniers libraires

Adrien Darcy, journaliste sportif, est en convalescence. Il vient de survivre à un grave accident de la route. Le jeune homme, la trentaine, n’a jamais su tenir en place et veut reprendre du service. Charles Batifol, son rédacteur en chef à la Montagne, quotidien régional basé à Clermont-Ferrand, lui confie un dossier non sportif : le meurtre de trois libraires de la région en trois mois. Darcy rechigne, ce n’est pas son domaine. Il finit cependant par accepter la mission : enquêter discrètement pour découvrir ce que la police n’a pas découvert, et en faire une avant-première dans La Montagne.


Du soleil dans ma vie : Claire Bertin

Anne, sage-femme,trentenaire, célibataire, travaille à la maternité d’une clinique parisienne, et a une vie au rythme des gardes et des soirées passées avec Gaby, sa voisine de palier et et meilleure amie, réceptionniste de nuit dans un hôtel grand luxe parisien.

Un soir de novembre, elles discutent et souhaitent partir au soleil. Mais dans quel coin du globe vont-elles partir, au soleil ? une fois qu’elles ont choisi leur destination, elles attendent patiemment le jour J.

Un roman qui fait un bien énorme, entre moments de fous rires, des situations cocasses, j’ai adoré le 3e roman de Claire, offert en SP (service presse). Claire, est auteure d’une duologie (20 ans Tomes 1 et 2).

Au moment des remerciements, j’ai été très touchée de lire qu mon prénom et le nom de mon groupe étaient cités. Cela me fait très chaud au coeur.

J’ai fait lire ma chronique à une amie en vacances à la maison qui lui a donné envie de lire ce roman.

Je vous souhaite une très agréable lecture, vous allez adorer. Impossible de poser le livre.

Commandez-le sur Amazon (format kindle), et/ou broché. Vous pouvez également l’avoir auprès de l’auteur en broché avec une petite dédicace……..

A LIRE ABSOLUMENT PENDANT L’ETE.

Mamma Maria – Serena Giuliano

Bonjour tout le monde,

Je viens de quitter le second roman de Serena et je suis bien triste. Je suis revenue d’Italie cette nuit.

Sofia revient dans le village d’Adriano Celentano (chanteur, compositeur Italien), sur la côte Almafatine, où il fait bon vivre. Elle a quitté Paris après un chagrin d’amour, elle retrouve Maria, que l’on surnomme Mamma Maria, une bonne Italienne qui passe ses journées derrière le comptoir de son café, que tout le monde et qui adore tout le monde sauf sa belle-fille. Elle prépare des cafés italiens « excellents ». Goûtez-en un vous m’en direz des nouvelles.

Dans ce pays, dans lequel règne les problèmes politique, des migrants, le racisme,mais où l’on retrouve un peu beaucoup de solidarité, l’accueil, le soleil qui chauffe en été.

Serena a su avec sa jolie plume écrire un roman magnifique et tout le long de la lecture, j’étais partie en Italie, un des pays que j’aime beaucoup pour la beauté des paysages, la nourriture (il n’y a pas que la pizza et les pâtes) mais préparées à l’italienne c’est comme le café, il est excellent….. Je vais déguster un petit ristretto italien

Je vous conseille vivement de vous procurer ce roman et même les deux (Cia Bella) dont j’ai fait le retour en février/mars.

Le temps d’un livre,

Vacances en terre inconnue – Nathalie Brunal

Bonjour, voici le second roman que je lis de Nathalie Brunal et j’avoue ne pas être déçue. J’aime beaucoup sa plume, d’ailleurs j’ai acheté la trilogie voir les 4 (tant qu’à faire). Je vous en parlerais dès que je les aurais lus.

Andréa et Zoë, deux amies depuis la maternelle, sont co-locataires et collègues de boulot. Inséparables !!!!

Un matin, Zoë, fan de confort et des émissions de télé-réalité écoute la radio et joue au jeu que le présentateur fait passer… elle arrive au travail et est absorbé par les questions qu’on lui pose plutôt que par son travail. Voilà, que Zoë et Andréa se font un film de la destination au soleil. Où vont-elles aller ?

Le mystère demeure jusqu’à la veille du départ !!!! beaucoup d’humour, des situations drôles et cocasses, mais qui se terminent toujours bien, j’ai eu des crises de fous rires. Vous avez bien compris, j’ai adoré ce roman et je vous le conseille vivement. Vous passerez un bon moment.

Le temps d’un livre

Pour quelques bulles de bonheur – Anne MICHEL

Capucine et Sabrina, deux adolescentes devenues amies, Sabrina perd ses parents brutalement dans un accident de voiture et part vivre chez son oncle et sa tante. Elles grandissent et se perdent de vue jusqu’au jour où….

Résumé :

Sabrina vit heureuse sous le soleil de Toulon, où le restaurant qu’elle a récemment ouvert avec Samuel et Éric, un couple d’amis, connaît déjà un beau succès. Son célibat, elle s’en accommode. Même si, lors des longues soirées d’hiver, son chien Biplan et son chat Tranxène ne suffisent pas à combler sa solitude. Depuis l’accident tragique qui a coûté la vie à ses parents, Sabrina peine à laisser son cœur s’ouvrir aux autres. Et s’il était temps de bousculer sa douce routine ? Une histoire tout en sensibilité…

Mon avis :

Sabrina vit à Toulon avec son chat et son chien et a ouvert un restaurant avec son ami Samuel. Tant qu’à Capucine est partie vivre en Suède, mariée à Jon et maman de trois enfants. Quelques années plus tard, un message facebook
(comme quoi on peut retrouver de vrais amis) attire l’attention de Sabrina. Elles vont se retrouver, se parler et se voir.

J’avais lu de nombreux avis positifs et je suis entrée chez france loisirs pour me le procurer, je n’ai absolument pas regretter cet achat.