Portrait d’auteure : Alice Quinn

Bonjour tout le monde, je vous propose de découvrir Alice Quinn, auteure de romans suspense, polar historique, feel good, elle écrit plusieurs genres et pour moi c’est super sympa. Voici les réponses à l’ITW auquel Alice a répondu.

1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Auteure, addicte, mais laborieuse. J’aime tellement écrire que j’aimais les punitions (copiez 100 lignes : j’arrêtais d’écrire autre chose que le cours en classe). Du moment que j’avais un stylo en main. Mais j’aimais bien dessiner aussi.

2/ Quand as-tu commencé à écrire ?

Dès le début, quand j’ai eu le droit de tremper ma plume dans un encrier. A l’époque, c’était comme ça et c’était magique. D’ailleurs la corvée du nettoyage des encriers de toute la classe ça aussi j’adorais.

3/ Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

J’ai eu envie d’écrire quand je me suis rendue compte que je pouvais inventer ce que je voulais, créer des mondes qui n’existaient pas, ressusciter Pasolini et Marylin, faire parler des animaux, faire mourir des méchants, régler mes comptes et récompenser les gentils bafoués.

4/ Connais-tu d’autres écrivains, éditeurs et libraires ? Si oui, lesquelles ?

Dans la vie je connais quelques auteurs, quelques éditeurs et quelques libraires. Normal. Mais j’ai envie de parler ici d’un libraire plus attachant que les autres : il tient la librairie généraliste Dernier Rempart à Antibes (anciennement Masséna Antibes). Jérôme est un passionné, un amoureux de la vie et des livres. Un auteur est toujours bien reçu chez lui !

5/ Comment t’es venu l’idée de publier ta première oeuvre ?

J’ai commencé à écrire des scénarios de films. Ca roulait tout seul tant que j’ai écrit des courts métrages, j’arrivais ensuite à en faire des films. Mais je me suis mise en tête d’écrire des scénarios de longs métrages. Et là, le parcours du combattant a commencé. Comme je suis impatiente, j’ai craqué, j’ai transformé mon scénario en roman, un éditeur l’a publié, et voilà. J’avais fait le plongeon dans le monde éditorial.

6/ Quel mode de publication as-tu choisi ? en auto édition ou avec une maison d’édition ?

Pendant des années, j’ai publié des romans jeunesse (sous un autre nom) dans plusieurs maisons d’édition traditionnelles. Quand le numérique est arrivé, j’ai sauté sur l’occasion de tenir les rênes de mon destin d’auteure. J’aime bien m’amuser à faire les couvertures, me sentir responsable de mon bébé du début à la fin, écrire la 4e que je veux. Tant pis pour les erreurs, même cet aspect est gratifiant et au moins je ne peux le reprocher à personne d’autre qu’à moi. A présent j’essaie d’alterner. C’est un équilibre étrange car les deux mondes se tournent le dos, malgré le nombre de plus en plus conséquent d’auteurs qui sont devenus hybrides, c’est-à-dire qui font les deux.

7/ Es-tu satisfaite de la publication de ton dernier livre ?

Satisfaite de son écriture, ou à 1000 % ! Surtout parce que je l’ai écrit avec Sandra Nelson, une amie de plume avec qui j’aime discuter, papoter, rêver, parler des enfants ou échanger des titres de romans, de séries, de films. C’est sympa de travailler à deux sur un roman, portées seulement par l’envie, l’enthousiasme, l’imagination, le désir de découvrir un nouveau genre. Car pour elle comme pour moi, c’était une première en romance de Noël. Mais bon, j’adore Noël, tout le cirque et le tralala, les sablés à la lavande, les 13 desserts (dans le midi), les santons… ça n’a pas été vraiment dur ! Bref, Noël, c’est toujours une période magique pour moi, alors, écrire une romance de Noël, c’est vraiment génial. Rien que pour le titre, vous ne trouvez pas ? Pendant plus de trois mois en plein été, ça sentait la cannelle et le chocolat dans mon bureau. Enfin je veux dire dans ma tête !

Satisfaite de sa publication, je ne sais pas encore, puisqu’il sort tout juste maintenant. Mais de toute façon, c’est la fête rien que de le voir en librairie, de le tenir dans nos petites mains…. Le reste, on verra bien !

On s’est amusées à donner les recettes des desserts qui sont concoctées dans le roman par le personnage de Matias et une spécialiste de pâtisserie sur Instagram nous a proposé de les réaliser et de les publier sur son compte : @assmat. cuisine

Si vous aimez pâtisser, allez-y. Il suffit de lire le bonus à la fin du roman et de vous lancer, vous allez vous régaler !

8/ De quoi parle votre dernier livre « Love me doux » co-écrit avec Sandra Nelson ?

Il s’agit de retrouvailles qui font des étincelles. Car Angela et Matias ont été séparés par un malentendu quand ils avaient quinze ans et la vie les réunit de nouveau. mais dans l’intervalle, Angela est devenue londonienne jusqu’au bout des ongles, photographe de mode, fiancée à un aristo anglais. Tandis que Matias n’a pas quitté ses terre de Maillane en Provence (sauf si son boulot l’y oblige) et il a fait souche dans le vignoble où ses parents étaient métayers. Mais le notaire oblige Angela à revenir. Tout les oppose et pourtant leur coeur semble penser le contraire, ce qui les perturbe quand même un peu. Quand une tempête (comment la neige en Provence ?) coupe les réseaux et l’électricité, voilà Angela obligée de partager la petite maison de gardiens avec Matias. Elle pense qu’elle n’y survivra pas… C’es compter sans les charmes culinaires (mais pas que…) du beau Matias…

Le récit est ponctué par de la musique, d’où le titre inspiré de la chanson « Love Me Do » des Beatles. On a tellement aimé chantonner qu’on a pas résisté à l’envie de créer une playlist des musiques du roman. Vous la trouverez aussi en bonus à la fin, juste après les recettes.

9/ Et le prochain ?

J’ai 3 sujets dans mes tiroirs et je ne suis pas encore décidée. Je crois que je vais faire un break et me mettre au dessin, tiens…. Pourquoi pas ?

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ?

Oui, je dois en être à une trentaine. Mais pour ce qui est d’Alice Quinn, mon pseudo préféré, j’alterne les genres.

Il y a une série Suspense et Humour « Au pays de Rosie Maldonne, qui propose 5 titres » :

Un palace en enfer

Rosie se fait la belle

L’ombre du zèbre

Nom de code : Mémé Ruth

Maldonne au festival de Cannes

J’ai une collection feel good :

Brille tant que tu vis

La petite fabrique du bonheur

Mes yeux pour ton coeur (lu et chroniqué, voir dans recherche).

Tant que tu vis

Le parfum de la tendresse

Et aussi une trilogie de polars historiques : Enquêtes à la belle Epoque où Maupassant vient faire le personnage principal aux côtés d’une cocotte Belle Epoque et d’une aristocrate anglaise

La lettre froissée

Le portrait brisé

Le carnet volé

Plus quelques ovnis de-ci de-là…

11/ As-tu participé à des concours littéraires, des salons du livre ? As-tu participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

Pas de concours, mais des séances de dédicaces, oui, des salons, des librairies. C’est à chaque fois toujours l’occasion de décoller de l’ordinateur, donc c’est sympa. Je m’arrange pour qu’il y ait toujours au moins une copine aussi, je n’aime pas me retrouver seule dans un salon inconnu. Le but c’est de m’amuser, de discuter avec des lecteurs, de distribuer des bonbons (j’apporte toujours des bonbons avec moi). De transformer l’évènement en fête. La vie est trop courte pour faire ces rencontres trop sérieusement.

J’en profite pour te remercier Manoue, de cette invitation sur ton blog, en espérant qu’on se rencontrera un jour sur un salon, justement….
Pour les personnes qui veulent suivre mon actualité, il suffit de s’inscrire sur mon blog :

http://alice-quinn.com

Il y a déjà des romans qui m’attirent, eh eh !!

Je te remercie Alice d’avoir répondu à mon ITW et enfin connaître tout ton univers littéraire est super intéressant. Je vois que l’amour des animaux : chiens et chats vivent pleinement dans ta vie et également dans tes romans ce qui est vraiment génial.

Ce week-end t’étais où Manoue, j’étais là

Bonsoir tout le monde, ce wee-end, j’ai un peu déserté facebook et les réseaux sociaux, j’étais au salon du livre de Vannes 2021, où nous pouvions rencontrer 200 auteurs. 23 000 visiteurs sont venus à cette manifestation tant attendue, étant donné la pandémie 2020 où nous avons tous été punis, ne pas voir nos auteurs, ne pas pouvoir acheter les livres. Pour moi, c’était une punition !

Mon panier littéraire :

quand Manoue va au salon, voici ce qu’elle rapporte à la maison

J’ai passé de super moments les samedi et dimanche. Samedi, j’ai pu revoir Lorraine Fouchet, Anne-Gaëlle Huon et faire connaissance avec Melissa Da Costa, Niko Tackian. J’ai fait les emplettes pour mes amies Audrey, Mumu et Sonia qui se reconnaîtront.

Dimanche, n’ayant pas vu tous les auteurs, j’y suis retournée et c’était super sympa, Sophie Henaff, Olivier Bal, Claire Favan, Véronique De Bure, Claire Norton. De super moments passés en leurs compagnies. Même le soleil et le ciel bleu nous ont accompagnés. Preuve en photos.

Je mettrais tous les achats que j’ai effectués (pour moi) et ceux qui m’ont été commandés. 2 sont déjà partis en direction de chez Sonia. Le reste des commandes va partir ces jours-ci.

N’hésitez pas à commenter, mais le smiley me cache, vous ne verrez pas ma tête. Navrée. .

Le temps d’un livre vous souhaite une agréable soirée:

Des polars, des thrillers

voici la suite des achats et nous sommes seulement le 11 septembre 2021. Vous souhaitez savoir quels sont les livres (polars et thrillers qui ont rejoint ma bibliothèque). Les voici :

« Je sais que ce que vous avez vu. »
 
Toulouse. Une sortie de périphérique. Ludovic, jeune cadre dynamique dans son SUV ; Claire, ambulancière exténuée ; et Ousmane, livreur de sushis grelottant sur son scooter : tous trois ont pris la sortie 16 ce soir-là et assisté à l’exécution de sang-froid d’une joggeuse. Tous trois ont choisi de prendre la fuite.
Le lendemain, ils reçoivent chacun un SMS : « Je sais ce que vous avez vu. » Témoins du meurtre la veille, ils ignorent encore qu’ils viennent de devenir des cibles…
Dans une ville traumatisée par un tueur en série, trois individus que tout oppose sont pris au piège d’un stratagème macabre, un jeu de piste qui va les pousser dans leurs retranchements et révéler leur vraie nature.
Que seriez-vous prêt à faire pour rester en vie  ?

Un matin ensoleillé de mai, trois petites filles sont sur le chemin de l’école. Une heure plus tard, l’une d’entre elles est morte. Quinze ans passent. Kitty vit enfermée en elle-même, dans une maison de repos. Elle n’a aucun souvenir de l’accident qui lui a fait perdre l’usage de la parole. Professeure d’arts plastiques, sa soeur Alison semble quant à elle bien remise de l’événement. Mais les apparences sont trompeuses. Instable et fauchée, elle décide de postuler à un emploi d’enseignante dans une prison pour hommes. C’est l’occasion idéale de se remettre à flot et de réparer les pots cassés. Dans l’ombre, quelqu’un les observe. Quelqu’un qui cherche à se venger de l’accident et qui ne s’arrêtera devant rien pour faire éclater la vérité.

Trois associés, un cadavre, un butin, une embrouille.
Un coup de maître.

Visalia, Californie centrale.

William, l’homme d’affaires, rêve de créer un nouveau pôle d’excellence dans la région qui l’a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l’aide d’un fonds privé sans en avertir ses associés.
Quand Carl, l’avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d’Educorp, ce qu’il découvre va l’aspirer au cœur d’un engrenage incontrôlable.

Philip s’active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout.

Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l’occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune. Parfaite symétrie des situations et des hommes : dans ce dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, le face-à-face s’annonce comme la plus dangereuse réunion à laquelle ils aient jamais participé.

Après Grand Froid, plébiscité par les lecteurs, Cyril Carrère tisse avec Le Quatrième Rassemblement une toile dangereuse très cinématographique qui va incontestablement marquer le lecteur. Thriller efficace et racé, Le Quatrième Rassemblement dépasse les frontières du genre et se clôture sur une séquence finale magistrale.

Lisez les, dîtes moi si vous avez aimé.

13 POLARS FEMININS EN PROMO

Hello, j’ai reçu un mail il y a 8 jours concernant la promo du 16 au 19 août pour 13 polars féminins de 0.99 € à 3.99 €. Vous pouvez les trouver pour enrichir votre kindle ou votre kobo. Pour les lecteurs réfractaires du kindle, vous pourrez éventuellement contacter les auteures pour qu’elles vous convertissent leurs polars.

Qui ne tente rien n’a rien ! je vais le faire, on ne sait jamais. C’est dan leur intérêt :

Je vous donne les noms des auteures et les titres des polars. Pour les résumés : il faudra aller sur amz !

Vous trouverez leurs livres sur le site Amazon :

https://www.amazon.fr/Larmes-Mari%C3%A9e-nouvelle-Muguette-Lagrange-ebook/dp/B08XQPCNK6/ref=sr_1_4?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=les+larmes+de+la+mari%C3%A9e&qid=1628783846&sr=8-4

https://www.amazon.fr/dp/B08X31X23Z/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1 https://www.amazon.fr/Ecchymoses-CARELLE-D-ebook/dp/B081VFZVZH/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=ecchymoses+carell+d&qid=1628784004&sr=8-1

https://www.amazon.fr/nuit-est-meilleur-moment-journ%C3%A9e/dp/2322182672/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=amandine+lerat&qid=1628784054&sr=8-1

https://www.amazon.fr/Cadavre-l%C3%A9cossaise-Mystery-th%C3%A9%C3%A2tral-%C3%A9pic%C3%A9-ebook/dp/B096BDWQQ7/ref=sr_1_5?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=1D3VHAU5P6IL&dchild=1&keywords=cadavre+%C3%A0+l%27%C3%A9cossaise+-+marilou+rouge&qid=1628784111&sprefix=cadavre+%C3%A0+l%27%2Caps%2C176&sr=8-5

https://www.amazon.fr/Tuer-nest-vivre-Charlotte-Adam-ebook/dp/B073XPPMMK/ref=sr_1_2?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=tuer+n%27est+pas+vivre+charlotte+adam&qid=1628784273&sr=8-2

https://www.amazon.fr/Bleu-du-bonheur-Suspense-psychologique-ebook/dp/B092MJPYLL/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=bleu+du+bonheur&qid=1628784358&sr=8-1

https://www.amazon.fr/MALDONNE-AU-FESTIVAL-CANNES-Maldonne-ebook/dp/B084V64JL9/ref=sr_1_4?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=alice+quinn+maldonne&qid=1628784441&sr=8-4

https://www.amazon.fr/Dans-ventre-Florence-Dalbes-Gleyzes-ebook/dp/B08F7KX7RD/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=dans+le+ventre+de+BK&qid=1628784519&sr=8-1

et les autres, il faut les chercher je pense sur Kobo ou certainement sur amz.

J’espère que mes liens seront bons. Je vous laisse profiter de cette chouette promo. Moi, je vais réfléchir encore pour en prendre.

Poussière d’étoile de Linda Dasilva

Coucou, mon retour pour le 3e roman de Linda Dasilva

Résumé :

Trois femmes… Trois époques… Trois destins.
1890 — Je me prénomme Suzanne, vingt printemps tout juste, employée comme femme de chambre dans l’une des plus belles demeures de Ville-d’Avray pour le compte de la famille Delattre. Ma passion est la danse classique et mon rêve, devenir une grande danseuse. Aucune ombre ne devait assombrir mon destin, et pourtant…
1980 — Je suis Lise, la quarantaine, infirmière libérale, j’élève, avec l’aide de ma mère, mon fils Patrick. Je prends mon métier très à cœur. La vie ne m’a pas épargnée, je me suis faite à cette idée…
2020 — Je m’appelle Agnès, la trentaine, j’évolue dans le monde de la mode en tant que styliste. J’ai enfin trouvé l’amour, le VRAI, auprès de Mathieu, mais une apparition a bouleversé mon existence…
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus cher, elles vont vivre une aventure hors du commun.

Mon avis :

Lire un roman de Linda était pour moi indispensable, le 3e et comme j’aime beaucoup son écriture fluide, je n’ai pas pu m’en empêcher. Linda a eu l’adorable idée dont je la remercie de m’offrir son roman en sp et voilà ma chronique. Au fil des pages de ce roman, vous redécouvrez si vous connaissez déjà l’écriture agréable de l’auteure, sinon allez y vous ne serez pas déçu(e) !

1890 : suzanne de 20 ans est femme de chambre chez Mr et Mme Delattre et leur fille Rose, de très riche tanneurs propriétaire d’une magnifique demeure. Elle s’occupe du couple et de Rose, et est éperdument amoureuse de Pierre le jardinier mais….

1980 : Lise, infirmière à domicile, vit avec sa mère Madeleine, et son fils Patrick 12 ans. Elle a beaucoup de patients dont un couple qu’elle aime beaucoup. Un jour qu’elle est en visite-soins, elle leur demande à monter à l’étage dans l’une des chambres et fait une découverte.

2020 : Agnès, styliste de mode dans une grande maison de couture, a un coup de coeur pour une magnifique demeure à l’extérieur de Paris qui étonne ses amis. A la 2e visite, elle a une étrange vision dans une des pièces qui devait être la chambre à l’étage.

En continuant la lecture, nous découvrons qu’il y a peut-être un lien entre ces 3 femmes et surtout que cela serait la demeure devenue la propriété d’Agnès. Entre un super feel good avec une chouette pointe de suspense, l’enquête est menée d’une main de maître.

J’ai adoré ce roman que je conseille vivement soit en commandant auprès de notre chouette auteure (contactez-la sur sa page fbk …) vous aurez une dédicace mais si vous avez une liseuse, alors en format kindle ou kobo. Aucune excuse pour ne pas le lire.