Séléctionnée pour le jury des lecteurs U 2022

Bonsoir, un jour de novembre, et au fil de mes voyages sur la toile je m’arrête sur le prix des lecteurs U 2022 et je tente ma chance. J’envoie ma candidature ! Quelques temps plus tard, je reçois un mail me disant que je suis sélectionnée comme jurée. J’étais heureuse et le suis encore de faire partie d’un jury littéraire.

Mi décembre, je reçois les 2 premiers livres dont les auteurs ne me disaient pas grand chose mais comme j’aime découvrir et fouiller la pépite qui peut se planquer derrière celui que tout lit. Alors voici les photos :

Adrien BORNE : Mémoire de soie et Julien RAMPIN : Grandir un peu

vous trouverez les photos et les résumés de ces deux romans dans deux articles différents.

Ce 9 juin 1936, Émile a vingt ans et il part pour son service militaire. Pourtant, rien ne vient bousculer les habitudes de ses parents à La Cordot. Peu importe qu’il les quitte pour deux ans, pas de fierté ni d’inquiétude. Il faut dire qu’il n’y a pas de héros en uniforme chez eux, la Grande Guerre a épargné les siens, même si c’est un temps dont on ne parle jamais, pas plus qu’on évoque l’ancienne magnanerie, ultime fierté familiale où, jusqu’en 1918, on a élevé les vers à soie.
Ce matin, sa mère n’a témoigné d’aucune tendresse particulière. Il y a juste ce livret, fourré au fond du sac de son fils, avant qu’il ne monte dans le bus pour Montélimar.
Ce premier roman virtuose, à l’écriture envoûtante et aux personnages âpres, nous plonge au cœur d’un monde où le silence est règle et la douceur un luxe. Il explore les tragédies intimes et la guerre, celle qui tord le cou au merveilleux, qui dessine des géographies familiales à angle droit. Il raconte la mécanique de l’oubli, mais aussi l’amour, malgré tout, et la vie qui s’accommode et s’obstine.
« Vieille dame un peu loufoque loue appartement meublé à dame de bonne compagnie. Loyer modéré contre menus services. » Cette petite annonce a tout de suite attiré l’attention de Jeanne. À 35 ans, elle décide sur un coup de tête de partir sans se retourner, pour fuir une existence qui ne lui ressemble pas. C’est ainsi qu’elle rencontre Raymonde, une vieille dame fantasque et rebelle, et Lucas, son petit-fils. Tous les trois vont alors tenter de s’apprivoiser, apprendre les uns des autres, et vivre une parenthèse enchantée, à l’abri du monde. Jusqu’au jour où la vie va finir par les rattraper et les obliger à grandir un peu…

Je vous laisse lire et découvrir peut-être les auteurs.

J’ai été gâtée par mes amies, vous voulez en savoir plus

Bonjour tout le monde, cette année, mes amies Audrey, Caroline, Mumu m’ont super gâtées en m’offrant des livres. Je n’en connais qu’un Alphonse de Diane Averland, dont j’ai fait le portrait d’auteure cet été. Irène Frain, je la connais de nom mais auteure qui a écrit de nombreux romans. Alors, je vais vous montrer car c’est intéressant de voir les photos . C’est parti !

Funky est toujours présente pour accompagner mes lectures, ben oui, quoi. J’aime les montages dans les chroniques, ça donne une touche personnelle. Si les titres des romans sont trop petits, vous me faîtes signe et je vous les donnerais. A bientôt pour de nouveaux articles.

Le souffle de la liberté de Nathalie Brunal

Bonjour tout le monde, j’ai commandé cette saga en octobre et je l’ai reçu que début décembre car il y a eu des soucis chez France Loisirs. Mais lorsque nous sommes adhérents à cette enseigne, la patience est toujours récompensée. Heureuse de l’avoir entre les mains, dans ma bibliothèque où plutôt sur une de mes tables sur lesquelles mes livres sont posés pour une lecture qui passe avant tout le monde.

Voici les résumés des deux tomes :

Dès que j’aurais lu certains romans pour le prix des lecteurs U je me plongerais dans cette saga. Il faudra négocier avec la 2e fan, vous connaissez, Funky adore la plume de Nathalie.

Il a neigé sur mon île : Mélanie Rafin

Bonsoir, je vous livre mon avis sur le roman de Noël de Mélanie que je vais suivre car j’en ai déjà lu un et puis j’ai fait le portrait d’auteure. Le 2e c’est celui-ci et le 3e c’est « Les fourberies du poisson rouge ».
J’adore son écriture, fluide, avec beaucoup d’humour et les sujets sont tellement bien traités que nous pouvons le vivre.

Résumé :

Vous aimez l’exotisme, les cocotiers et la crème solaire…Embarquez pour cette terre éloignée…Ah, non! Mince! Finalement, vous retrouverez plutôt les embruns et le bon air marin!

Après une année plus qu’éprouvante émotionnellement, Alexandra, Parisienne trentenaire, décide de s’exiler loin de son quotidien pour passer Noël. Quoi de mieux qu’une île perdue au bout de la terre pour s’isoler?

Mais est-ce que cet exil l’aidera vraiment à panser ses plaies ?

Anna, Emilie, Louise, Paul, Alan et Maël, une bande d’amis attachants, sont accrochés sur leur île comme des coquillages sur leur rocher. Certains y vivent une existence paisible et d’autres ne rêvent que de s’en évader.

Une chèvre (oui! Vous avez bien lu. Il s’agit bien de l’animal idiot qui bêle et saute partout) entraîne une rencontre entre ces autochtones et cette citadine que tout oppose.

Leurs chemins qui semblaient tout tracés vont-ils être chamboulés?

Mon avis :

Ile d’Ouessant, petit paradis magnifique au large de Brest en Bretagne voit arriver Alexandra habillée dans une tenue chic mais pas très adaptée à la vie sur l’île. Elle vient de Paris, donc les talons hauts et les ensembles, elle va devoir les laisser de côté.

A peine débarquée, elle s’installe dans une maison, déballe ses affaires et va faire une promenade sur la côte, à la point du Pern. Elle aperçoit une forme étrange sur un rocher. La pauvre bête qui est une chèvre est perdue. Que peut faire Alexandra pour la sauver ? D’après vous ? va-t-elle sauter pour plonger et essayer de récupérer la chèvre ? non. Appeler les secours, ah oui ce serait une solution.

Alexandra est venue se ressourcer sur cette île. Elle va devoir vivre avec les Ouessantins, se faire une place. Alors, là je vous laisse découvrir la suite car le roman est une vraie bouffée d’air iodé, vous n’aurez aucun mal à dormir. Je vous conseille vivement de le lire bien au chaud au coin du feu si vous avez une cheminée, poêle, accompagné de chocolat chaud.

Beaucoup d’amour et d’amitié ont rendez-vous dans ce roman.

Promenons nous dans les bois, ah non chez moi c’est chez Noz

bonjour, sur les groupes de lectures sur lesquels je suis membre, j’ai vu passez des publications plus qu’intéressantes : alors si vous en voulez plein vos mirettes ou plutôt dans vos PAL gigantesques ou bibliothèques qu’il faut agrandir, suivez moi c’est par ici :

Vous voulez savoir ce que j’ai trouvé dans le 2e magasin Noz de ma ville.

Je

Je vais rarement chez Noz car je n’y pense pas……..mais ceci dit peut être que je vais y retourner…… Non rien de rien je n’y retournerais pas, mais si mais si Noz en aura encore. Les petits délires. C’est juste pour voir si vous allez lire mon article jusqu’au bout, ah ah !

N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie de Véronique Maciejak

voici le retour de ma lecture du roman de Véronique Maciejak. Tout d’abord je vous laisse le résumé, et ensuite vous aurez mon avis.

Résumé :

Emma anime la matinale de Double MR. Passionnée et impliquée, elle donne tout son temps à cette petite radio généraliste. Sur le papier, elle est simple reporter, alors qu’elle assume en réalité les responsabilités d’un chef d’édition : la matinale avec Benjamin, mais aussi la couverture des événements extérieurs, la formation des stagiaires et la rédaction des chroniques. Après six ans de bons et plus que loyaux services, en l’absence de promotion, elle s’interroge sur le sens de son dévouement.

Une interview avec le charismatique Julien Vascos, auteur à succès de romans initiatiques, va tout changer. Quand Emma le rencontre, l’écrivain lui propose de participer à une expérience innovante : un coaching de vie virtuel et personnalisé..

Mon avis :

Emma, animatrice radio à la matinale chez Double MR, attend le grand amour. Elle s’aperçoit que son patron lui donne beaucoup plus de responsabilités que ce qu’il est indiqué sur son contrat. Elle adore son travail qu’elle a trouvé après avoir terminé ses études. Un jour, elle doit partir interviewer un auteur de grand talent dont une de ses meilleures amies adore son écriture. C’est Julien Vascos. Il va lui apporter beaucoup de bien mais d’une manière dont vous ne devinerez jamais si vous ne lisez pas ce roman.

A la fois feelgood mais également développement personnel, des citations sont incluses dans le roman, à noter sur un cahier d’ailleurs, des exercices de bien être.

Emma n’a aucune confiance en elle et a toujours besoin de l’avis de son entourage, en l’occurence ceux de ses meilleures amies. Mais elle va prendre conscience que c’est sa vie, et qu’elle doit prendre ses propres décisions.

Pour les amateurs de feelgood, de développement personnel, je vous le conseille, ça fait un bien fou.

Le craquant de la nougatine : Laure Manel

Bonsoir tout le monde, je viens de terminer le dernier roman de Laure Manel, intitulé « Le craquant de la nougatine ». Un petit bijou de croquant. Vous prenez de la nougatine faite maison, vous trempez dans un peu de chocolat fondu et vous croquez. Vous allez voir, c’est divin.

Résumé :

 » Voilà, je me présente : Romain Piveteau, 42 ans, Niçois d’origine qui-a-gardé-des-O-un-peu-ouverts, restaurateur sympa, père solo qui-fait-ce-qu’il-peut, ex drôle. Ça tient en peu de mots. Il n’y a pas de quoi charmer une comédienne aux allures de déesse romaine.
Quand j’y pense… Alba, déesse romaine… ça aurait pu être un signe pour un Romain comme moi… Il paraît que les couples se fondent toujours sur une espèce de légende originelle… « 

Le cœur a ses raisons qu’on aimerait parfois ignorer

Dans un bus, Romain rencontre Alba. Transporté par le charme éclatant de cette inconnue, il ne résiste pas à l’irrépressible envie de la revoir. Mais osera-t-il faire le premier pas ? Et surtout : a-t-il seulement droit à cette histoire ?

Mon avis :

Romain 42 ans, restaurateur gastronomique avec son ami Thomas, flashe sur une femme assise dans un bus. Ils descendent, il la suit. Mais, que va-t-il se passer ensuite ? la retrouvera-t-il ? que faire lorsque l’on a un coup de coeur, on rêve de cette personne. Dans ce roman, l’auteure nous fait voyager, vivre l’histoire de Romain, Alba, Ally et Léo, mais également tout leur entourage.

L’un a son restaurant à faire tourner, sa vie de famille et ses enfants qui sont sa raison de vivre. Mais il y a cette femme.

Alba, comédienne, théâtre tout comme au cinéma, joue, répète, met tout son coeur dans son métier car sa vie tourne autour de ses voix qu’elle doit approfondir lorsqu’elle sera comme elle espère une bonne comédienne.

J’ai adoré ce roman tout comme les autres, je me suis mise à la place d’Alba mais je ne vous en dis pas plus de peur de spoiler la magnifique histoire. J’ai quitté les personnages que j’ai suivi tout au long des pages et difficile de refermer ce super roman.

Pour moi, c’est un vrai coup de coeur :

J’espère que je vous aurais donné envie de le lire, venez me donner votre avis en commentaire, vous pouvez me trouver également sur :

instagram : @manouedoes ou sur les réseaux sociaux Fbk sur le groupe et la page dont les liens sont sur la page d’accueil.

Mes craquages de Noël………je vous l’avais dit que !

Bonjour à tous, je vous l’avais dit que passer dans les rayons livres des supermarchés ou directement dans les librairies ou espaces culturels, les livres me faisaient un grand bonjour et moi ben je craque, voilà ce qu’arriva hier matin. Vendredi j’ai fait un article sur mon blog (oui oui, pour ceux qui reçoivent les newsletters, venez faire un tour pour vous donner des idées de lectures ou même de cadeaux.

J’ai parlé des romances de Noël et j’ai cité quelques unes, mais qui dit que je ne vais pas avoir une autre sélection.

Les romans

Love me doux un noël givré en Provence d’Alice Quinn et Sandra Nelson (lu et chroniqué pour dimanche 17/10/21)

Alerte : avalanche d’amour et tempête de flocons d’Alex Kin (lecture en cours)

L’ange de l’espoir : Nathalie Brunal (lecture prévue)

Mais voilà les romances qui se sont ajoutées dans ma PAL (pile à lire), voir la photo en couverture de l’article

Dîtes moi dans un commentaire en bas si ma sélection qui s’est un peu agrandie enfin surtout ma PAL ! Je vais demander une bibliothèque ou des étagères supplémentaires pour Noël. Je vais devoir descendre des livres dans mon garage pour ranger mes livres lus, aurais-je suffisamment de place pour glisser quelques poches ?

Voilà quelques livres que je vais lire, allongée dans mon fauteuil en mode massage, situé dans ma véranda avec un plaid et un peu de musique douce. S’il fait froid, j’allumerais mon poêle à pellets et les baies vitrées. L’après-midi je me préparerais un super bon chocolat chaud saupoudré de cannelle et peut-être des guimauves. Oh miam miam.

Celui ou celle qui me laisse un commentaire sous mon article aura une boisson chaude selon ses préférences accompagnés d’un gâteau aux pommes, au chocolat. Je vais voir les gourmands ou les intéressés. Les commentaires sur le groupe ne comptent pas !

https://www.picmix.com/pic/un-sourire-un-commentaire-10134816

Ceux qui s’aiment finissent par se retrouver : Sonia Dagotor

Bonjour, voici la chronique pour ce roman. Je vous laisse lire le résumé, un super roman feelgood que je vous conseille vivement de lire, de découvrir la plume de l’auteure.

Résumé :

Trois femmes. Trois générations. Trois histoires d’amour.

Liliane, la grand-mère
Ma petite-fille m’observe avec insistance. Je ne dois rien laisser paraître. Je la connais bien, Justine. Quel bout de femme ! Quel tempérament ! Elle a de qui tenir, me direz-vous.

Catherine, la mère
Je n’en peux plus de ces réunions de famille. Je dois toujours m’occuper de tout. Et Maman qui fait des caprices, en plus ! Vivement demain que je retrouve Pierre. Pierre, c’est mon collègue. Je l’aime beaucoup, mais je suis mariée…

Justine, la petite-fille
Qu’est-ce qu’elle a, Mamie ? Je la trouve soucieuse. Les yeux dans le vague, elle soupire en caressant son petit chien. C’est certain, quelque chose cloche. Il faut que je lui parle !

Et si Justine perçait le secret de sa grand-mère ? Et si, dans cette histoire, chacune avait besoin de l’autre pour avancer, pardonner, et aimer ?
Le portrait de trois générations de femmes aux prises avec l’amour, la culpabilité et la possibilité du bonheur.

Mon avis :

Dans ce roman pleine de douceurs, de fraîcheur, le mot amour est utilisé avec le grand A, celui qui fait chavirer les coeurs, qui donnent des papillons dans le ventre. J’espère que vous l’avez connu, le connaissez ou le connaîtrez. Là, c’est l’histoire de Liliane, proche des 80 ans, sa fille Catherine, la cinquantaine, et la petite-fille Justine, la vingtaine. Toutes les trois vont avoir la parole sous forme de chapitres.

Dans cette famille, Liliane est veuve de Francis, Catherine mariée à Patrice vit des hauts et des bas, Justine a un ami mais……….. Dans ce roman, des secrets enfouis depuis des décennies, que vous découvrirez au fil des pages de ce super roman feelgood à déguster avec un chocolat chaud sous un plaid, par un temps maussade ou pas, de quoi vous rafraîchir le coeur si vous le lisez à la terrasse d’un café, à la plage.

Cette histoire se passe à Toulouse, où nous irons faire un tour devant le Capitole, mais bien sûr dans d’autres lieux. Je ne vous dévoile pas du tout l’histoire c’est pour cela que je vais m’arrêter là car peur de vous dévoiler cette super histoire.

Oh septembre, les jours raccourcissent, de quoi prendre un bon livre (pas de saison pour lire).

Coucou tout le monde, le mois de septembre vient de commencer et j’ai déjà acheté quelques romans, de tous genres (feelgood/romans). Ce sera 2 articles, c’est encore mieux.

Je vous montre un petit peu ce que j’ai de nouveau :

et puis celui que je lis et qui est très bien, il s’agit de « Comme une pierre » de Laurence Varaine-Jarnac. Le retour sera fait très prochainement ainsi que le portrait de l’auteure. Vous pouvez déjà lui commander le livre cité ci-dessus, car je l’ai fait directement, et reçu par Mondial Relay en 2 jours. Moi, j’aime beaucoup acheter auprès de l’auteur(e), ça m’arrive souvent.

Résumé sur la Fnac :

Denis, 45 ans, est un homme triste. Englué dans ses problèmes de travail, ne sachant plus communiquer ni avec son fils ni avec son père, il voit son existence lui glisser entre les doigts. Mais quand il apprend par inadvertance que son ex-femme doit en épouser un autre dans trois jours à l’autre bout de la France, il refuse de laisser passer sa chance et s’embarque pour un improbable voyage. Un périple au bout duquel il pourrait trouver tout autre chose que ce qu’il cherchait. On s’est aimés comme on se quitte, c’est l’histoire d’un homme ordinaire, bien décidé à tenter l’extraordinaire pour reconquérir l’amour de sa vie. 

Résumé de la Fnac

Liliane, la grand-mère. Ma petite-fille m’observe avec insistance. Je ne dois rien laisser paraître. Je la connais bien, Justine. Quel bout de femme ! Quel tempérament ! Elle a de qui tenir, me direz-vous.
Catherine, la mère. Je n’en peux plus de ces réunions de famille. Je dois toujours m’occuper de tout. Et Maman qui fait des caprices, en plus ! Vivement demain que je retrouve Pierre. Pierre, c’est mon collègue. Je l’aime beaucoup, mais je suis mariée…
Justine, la petite-fille. Qu’est-ce qu’elle a, Mamie ? Je la trouve soucieuse. Les yeux dans le vague, elle soupire en caressant son petit chien. C’est certain, quelque chose cloche. Il faut que je lui parle !

Et si Justine perçait le secret de sa grand-mère ? Et si, dans cette histoire, chacune avait besoin de l’autre pour avancer, pardonner, et aimer ?

Connaissez-vous Charlie Wat et Sonia Dagotor ? non pas encore, alors, filez chez votre libraire préféré(e), votre rayon des livres adorés et fouinez. Moi, bizarre, ils me repèrent. Ne sortez pas du rayon ou ne quittez pas la librairie sans livres.

Suite au prochain article (pour les polars/thrillers).